オペラ作曲家別索引

オペラ対訳完成

その他対訳完成

対訳一部完成

このサイトについて

アクセス数

  • 今日  -
  • 昨日  -
  • 累計  -

翻訳エンジン


bose_soundlink_color_ii



ACTE TROISIÈME

ANTONIA
A Munich, chez Crespel. Une chambre bizarrement meublée. A droite, un clavecin. A gauche, canapé et fauteuil. Violons suspendus au mur. Au fond, deux portes en pan coupé. Sui le premier plan, à gauche, une fenêtre en pan coupé formant un enfoncement et donnant sur un balcon. Soleil couchant. Au fond, entre les deux portes, un grand portrait de femme accroché au mur.


SCÈNE PREMIÈRE

ANTONIA
seule. Elle est assise devant le clavecin et chante.
Elle a fui, la tourterelle,
Elle a fui loin de toi!
Elle s'arrête et se lève.
Ah! souvenir trop doux! image trop cruelle! ...
Hélas! à mes genoux, je l'entends, je le vois! ...
Elle descend sur le devant de la scène.
Elle a fui, la tourterelle,
Elle a fui loin de toi! ...
Mais elle est toujours fidèle
Et te garde sa foi.
Bien-aimé, ma voix t'appelle,
Tout mon cœur est à toi.
Elle se rapproche du clavecin et continue debout, en feuilletant la musique.
Chère fleur qui viens d'éclore,
Par pitié, réponds-moi,
Toi qui sais s'il m'aime encore,
S'il me garde sa foi! ...
Bien-aimé, ma voix t'implore.
Que ton cœur vienne à moi! ...

Elle se laisse tomber sur la chaise qui est devant le clavecin.

SCÈNE II
Crespel, Antonia.

CRESPEL
entrant brusquement et courant à Antonia.
Malheureuse enfant, fille bien-aiméeTu m'avais promis de ne plus chanter.

ANTONIA
Ma mère s'était en moi ranimée;
Mon cœur en chantant croyait l'écouter.

CRESPEL
C'est là mon tourment. Ta mère chérie
T'a légué sa voix, regrets superflus!
Par toi je l'entends. Non ... non ... je t'en prie.

ANTONIA
tristement
Votre Antonia ne chantera plus! ...

Elle sort lentement.

SCÈNE III

CRESPEL
seul
Désespoir! ... Tout à l'heure encore
Je voyais ces taches de feu
Colorer son visage, Dieu!
Perdrai-je l'enfant que j'adore?
Ah! cet Hoffmann ... C'est lui
Qui jeta dans son cœur ces ivresses ... J'ai fui
Jusqu'à Munich ...

SCÈNE IV
Crespel, Frantz.

CRESPEL
Toi, Frantz, n'ouvre à personne.

FRANTZ
fausse sortie
Vous croyez ...

CRESPEL
Où vas-tu? ...

FRANTZ
Je vais voir si l'on sonne.
Comme vous avez dit ...

CRESPEL
J'ai dit: n'ouvre à personne!
Criant
A personne! Entends-tu, cette fois?

FRANTZ
Eh! mon Dieu!
Je ne suis pas sourd!

CRESPEL
Bien! que le diable t'emporte!

FRANTZ
Oui, monsieur, la clef sur la porte.

CRESPEL
Bélître! Ane bâté!

FRANTZ
C'est convenu.

CRESPEL
Morbleu!

Il sort vivement. Frantz va refermer la porte et redescend.

SCÈNE V
Frantz, seul.
Eu bien! Quoi! toujours en colère!
Bizarre! quinteux! exigeant!
Ah! l'on a du mal à lui plaire
Pour son argent ...
Jour et nuit je me mets en quatre,
Au moindre signe je me tais,
C'est tout comme si je chantais! ...
Encore non, si je chantais,
De ses mépris il lui faudrait rabattre.
Je chante seul quelquefois;
Mais chanter n'est pas commode!
Tra la la! Tra la la!
Ce n'est pourtant pas la voix
Qui me fait défaut, je crois...
Tra la la! Tra la la!
Non! c'est la méthode.
Dame! on n'a pas tout en partage.
Je chante pitoyablement;
Mais je danse agréablement,
Je me le dis sans compliment.
Corbleu! la danse est à mon avantage,
C'est là mon plus grand attrait,
Et danser n'est pas commode.
Tra la la! Tra la la!
Il danse. Il s'arrête.
Près des femmes le jarret
N'est pas ce qui me nuirait.
Tra la la! Tra la la!
Il tombe.
Non! c'est la méthode.

Hoffmann entre par le fond, suivi de Nicklausse.

SCÈNE VI
Frantz, Hoffmann, Nicklausse.

HOFFMANN
paraît à la porte du fond
Frantz! ... C'est ici!
Il descend en scène, touchant l'épaule de Frantz
Debout, l'ami.

FRANTZ
Hein! qui va là?
Il se relève surpris.
Monsieur Hoffmann!
HOFFMANN
Moi-même! Eh bien, Antonia?

FRANTZ
Il est sorti, monsieur.

HOFFMANN
riant
Ha! ha! plus sourd encore
Que l'an passé? ...

FRANTZ
Monsieur m'honore
Je me porte bien, grâce au ciel.

HOFFMANN
Antonia! ... Va! ... fais que je la voie!

FRANTZ
souriant
Très bien! ... Quelle joie
Pour monsieur Crespel!

Il sort.

HOFFMANN
s'asseyant devant le clavecin et s'accompagnant.
C'est une chanson d'amour
Qui s'envole,
Triste ou folle
Tour à tour! ...

ANTONIA
entrant précipitamment en scène
Hoffmann! ...

HOFFMANN
se relevant et recevant Antonia dans ses bras
Antonia! ...

NICKLAUSSE
à part
Je suis de trop. Bonsoir.

Il s'esquive.

SCÈNE VII
Hoffmann, Antonia.

ANTONIA
Ah! je le savais bien que tu m'aimais encore!

HOFFMANN
Mon cœur m'avait bien dit que j'étais regretté!
Mais pourquoi nous a-t-on séparés?

ANTONIA
Je l'ignore.

Ensemble

HOFFMANN
Ah! j'ai le bonheur dans l'âme!
Demain tu seras ma femme.
Heureux époux
L'avenir est à nous!
A l'amour soyons fidèles!
Que ses chaînes éternelles
Gardent nos cœurs
Du temps même vainqueurs!

ANTONIA
Ah! j'ai le bonheur dans l'âme!
Demain, je serai ta femme!
Heureux époux,
L'avenir est à nous!
Chaque jour, chansons nouvelles!
Ton génie ouvre ses ailes!
Mon chant vainqueur
Est l'écho de ton cœur!

HOFFMANN
souriant
Pourtant, ô ma fiancée,
Te dirai-je une pensée
Qui me trouble malgré moi?
La musique m'inspire un peu de jalousie,
Tu l'aimes trop!

ANTONIA
souriant
Voyez l'étrange fantaisie!
T'aimé-je donc pour elle, ou l'aimé-je pour toi?
Car toi tu ne vas pas sans doute me défendre
De chanter, comme a fait mon père?

HOFFMANN
Que dis-tu?

ANTONIA
Oui, mon père à présent, m'impose la vertu
Du silence.
Vivement
Veux-tu m'entendre?

HOFFMANN
à part
C'est étrange! ... Est-ce donc...

ANTONIA
l'entraînant vers le clavecin
Viens là, comme autrefois.
Écoute et tu verras si j'ai perdu ma voix.

HOFFMANN
Comme ton œil s'anime et comme ta main tremble!

ANTONIA
le faisant s'asseoir devant le clavecin et se penchant sur son épaule.
Tiens, ce doux chant d'amour que nous chantions ensemble.
Elle chante, accompagnée par Hoffmann.
C'est une chanson d'amour
Qui s'envole
Triste ou folle
Tour à tour;
C'est une chanson d'amour.
La rose nouvelle
Sourit au printemps.
Las! ... combien de temps
Vivra-t-elle?

Ensemble
C'est une chanson d'amour
Qui s'envole,
Triste ou folle
Tour à tour.
C'est une chanson d'amour.

HOFFMANN
Un rayon de flamme
Pare ta beauté.
Verras-tu l'été,
Fleur de l'âme?

Ensemble
C'est une chanson d'amour
Qui s'envole
Triste ou folle
Tour à tour.
C'est une chanson d'amour.

Antonia porte la main à son cœur et semble prête à défailli.

HOFFMANN
Qu'as-tu donc?

ANTONIA
mettant la main à son cœur.
Rien.

HOFFMANN
écoutant
Chut!

ANTONIA
Ciel! mon père!
Viens! ... viens! ...

Elle sort.

HOFFMANN
Non! je saurai le mot de ce mystère.

Il se cache dans l'enfoncement de la fenêtre, Crespel
paraît.
ACTE TROISIÈME

ANTONIA
A Munich, chez Crespel. Une chambre bizarrement meublée. A droite, un clavecin. A gauche, canapé et fauteuil. Violons suspendus au mur. Au fond, deux portes en pan coupé. Sui le premier plan, à gauche, une fenêtre en pan coupé formant un enfoncement et donnant sur un balcon. Soleil couchant. Au fond, entre les deux portes, un grand portrait de femme accroché au mur.


SCÈNE PREMIÈRE

ANTONIA
seule. Elle est assise devant le clavecin et chante.
Elle a fui, la tourterelle,
Elle a fui loin de toi!
Elle s'arrête et se lève.
Ah! souvenir trop doux! image trop cruelle! ...
Hélas! à mes genoux, je l'entends, je le vois! ...
Elle descend sur le devant de la scène.
Elle a fui, la tourterelle,
Elle a fui loin de toi! ...
Mais elle est toujours fidèle
Et te garde sa foi.
Bien-aimé, ma voix t'appelle,
Tout mon cœur est à toi.
Elle se rapproche du clavecin et continue debout, en feuilletant la musique.
Chère fleur qui viens d'éclore,
Par pitié, réponds-moi,
Toi qui sais s'il m'aime encore,
S'il me garde sa foi! ...
Bien-aimé, ma voix t'implore.
Que ton cœur vienne à moi! ...

Elle se laisse tomber sur la chaise qui est devant le clavecin.

SCÈNE II
Crespel, Antonia.

CRESPEL
entrant brusquement et courant à Antonia.
Malheureuse enfant, fille bien-aiméeTu m'avais promis de ne plus chanter.

ANTONIA
Ma mère s'était en moi ranimée;
Mon cœur en chantant croyait l'écouter.

CRESPEL
C'est là mon tourment. Ta mère chérie
T'a légué sa voix, regrets superflus!
Par toi je l'entends. Non ... non ... je t'en prie.

ANTONIA
tristement
Votre Antonia ne chantera plus! ...

Elle sort lentement.

SCÈNE III

CRESPEL
seul
Désespoir! ... Tout à l'heure encore
Je voyais ces taches de feu
Colorer son visage, Dieu!
Perdrai-je l'enfant que j'adore?
Ah! cet Hoffmann ... C'est lui
Qui jeta dans son cœur ces ivresses ... J'ai fui
Jusqu'à Munich ...

SCÈNE IV
Crespel, Frantz.

CRESPEL
Toi, Frantz, n'ouvre à personne.

FRANTZ
fausse sortie
Vous croyez ...

CRESPEL
Où vas-tu? ...

FRANTZ
Je vais voir si l'on sonne.
Comme vous avez dit ...

CRESPEL
J'ai dit: n'ouvre à personne!
Criant
A personne! Entends-tu, cette fois?

FRANTZ
Eh! mon Dieu!
Je ne suis pas sourd!

CRESPEL
Bien! que le diable t'emporte!

FRANTZ
Oui, monsieur, la clef sur la porte.

CRESPEL
Bélître! Ane bâté!

FRANTZ
C'est convenu.

CRESPEL
Morbleu!

Il sort vivement. Frantz va refermer la porte et redescend.

SCÈNE V
Frantz, seul.
Eu bien! Quoi! toujours en colère!
Bizarre! quinteux! exigeant!
Ah! l'on a du mal à lui plaire
Pour son argent ...
Jour et nuit je me mets en quatre,
Au moindre signe je me tais,
C'est tout comme si je chantais! ...
Encore non, si je chantais,
De ses mépris il lui faudrait rabattre.
Je chante seul quelquefois;
Mais chanter n'est pas commode!
Tra la la! Tra la la!
Ce n'est pourtant pas la voix
Qui me fait défaut, je crois...
Tra la la! Tra la la!
Non! c'est la méthode.
Dame! on n'a pas tout en partage.
Je chante pitoyablement;
Mais je danse agréablement,
Je me le dis sans compliment.
Corbleu! la danse est à mon avantage,
C'est là mon plus grand attrait,
Et danser n'est pas commode.
Tra la la! Tra la la!
Il danse. Il s'arrête.
Près des femmes le jarret
N'est pas ce qui me nuirait.
Tra la la! Tra la la!
Il tombe.
Non! c'est la méthode.

Hoffmann entre par le fond, suivi de Nicklausse.

SCÈNE VI
Frantz, Hoffmann, Nicklausse.

HOFFMANN
paraît à la porte du fond
Frantz! ... C'est ici!
Il descend en scène, touchant l'épaule de Frantz
Debout, l'ami.

FRANTZ
Hein! qui va là?
Il se relève surpris.
Monsieur Hoffmann!
HOFFMANN
Moi-même! Eh bien, Antonia?

FRANTZ
Il est sorti, monsieur.

HOFFMANN
riant
Ha! ha! plus sourd encore
Que l'an passé? ...

FRANTZ
Monsieur m'honore
Je me porte bien, grâce au ciel.

HOFFMANN
Antonia! ... Va! ... fais que je la voie!

FRANTZ
souriant
Très bien! ... Quelle joie
Pour monsieur Crespel!

Il sort.

HOFFMANN
s'asseyant devant le clavecin et s'accompagnant.
C'est une chanson d'amour
Qui s'envole,
Triste ou folle
Tour à tour! ...

ANTONIA
entrant précipitamment en scène
Hoffmann! ...

HOFFMANN
se relevant et recevant Antonia dans ses bras
Antonia! ...

NICKLAUSSE
à part
Je suis de trop. Bonsoir.

Il s'esquive.

SCÈNE VII
Hoffmann, Antonia.

ANTONIA
Ah! je le savais bien que tu m'aimais encore!

HOFFMANN
Mon cœur m'avait bien dit que j'étais regretté!
Mais pourquoi nous a-t-on séparés?

ANTONIA
Je l'ignore.

Ensemble

HOFFMANN
Ah! j'ai le bonheur dans l'âme!
Demain tu seras ma femme.
Heureux époux
L'avenir est à nous!
A l'amour soyons fidèles!
Que ses chaînes éternelles
Gardent nos cœurs
Du temps même vainqueurs!

ANTONIA
Ah! j'ai le bonheur dans l'âme!
Demain, je serai ta femme!
Heureux époux,
L'avenir est à nous!
Chaque jour, chansons nouvelles!
Ton génie ouvre ses ailes!
Mon chant vainqueur
Est l'écho de ton cœur!

HOFFMANN
souriant
Pourtant, ô ma fiancée,
Te dirai-je une pensée
Qui me trouble malgré moi?
La musique m'inspire un peu de jalousie,
Tu l'aimes trop!

ANTONIA
souriant
Voyez l'étrange fantaisie!
T'aimé-je donc pour elle, ou l'aimé-je pour toi?
Car toi tu ne vas pas sans doute me défendre
De chanter, comme a fait mon père?

HOFFMANN
Que dis-tu?

ANTONIA
Oui, mon père à présent, m'impose la vertu
Du silence.
Vivement
Veux-tu m'entendre?

HOFFMANN
à part
C'est étrange! ... Est-ce donc...

ANTONIA
l'entraînant vers le clavecin
Viens là, comme autrefois.
Écoute et tu verras si j'ai perdu ma voix.

HOFFMANN
Comme ton œil s'anime et comme ta main tremble!

ANTONIA
le faisant s'asseoir devant le clavecin et se penchant sur son épaule.
Tiens, ce doux chant d'amour que nous chantions ensemble.
Elle chante, accompagnée par Hoffmann.
C'est une chanson d'amour
Qui s'envole
Triste ou folle
Tour à tour;
C'est une chanson d'amour.
La rose nouvelle
Sourit au printemps.
Las! ... combien de temps
Vivra-t-elle?

Ensemble
C'est une chanson d'amour
Qui s'envole,
Triste ou folle
Tour à tour.
C'est une chanson d'amour.

HOFFMANN
Un rayon de flamme
Pare ta beauté.
Verras-tu l'été,
Fleur de l'âme?

Ensemble
C'est une chanson d'amour
Qui s'envole
Triste ou folle
Tour à tour.
C'est une chanson d'amour.

Antonia porte la main à son cœur et semble prête à défailli.

HOFFMANN
Qu'as-tu donc?

ANTONIA
mettant la main à son cœur.
Rien.

HOFFMANN
écoutant
Chut!

ANTONIA
Ciel! mon père!
Viens! ... viens! ...

Elle sort.

HOFFMANN
Non! je saurai le mot de ce mystère.

Il se cache dans l'enfoncement de la fenêtre, Crespel
paraît.



|新しいページ|検索|ページ一覧|RSS|@ウィキご利用ガイド | 管理者にお問合せ
|ログイン|