オペラ作曲家別索引

オペラ対訳完成

その他対訳完成

対訳一部完成

このサイトについて

アクセス数

  • 今日  -
  • 昨日  -
  • 累計  -

翻訳エンジン


bose_soundlink_color_ii



Ouverture

PROLOGUE

CHŒUR
かつて、ヴェローナに反目しあう二つの名家があった。
モンテギュー家とキャピュレット家である。
終わりなき闘いは,互いに致命的な結果となった,
双方が血に染まって。
嵐の空に現れたひとすじの閃光のように
ジュリエットが現れ, ロメオが恋に落ちた!
そして二人は,互いの家名に背き,
ひとつの愛が燃え上がった!
むごい運命! aveugles colère!
不幸な恋人たちは その命と引き換えに
積年の憎悪を終わらせた。
彼らの愛を生んだその憎しみを。


PREMIER ACTE
キャピュレット家の舞踏会

キャピュレット家の絢爛豪華な回廊。仮装マントや仮面に身を包む紳士やご婦人たち。

N° 1 - Introduction

合唱
あっという間に時は過ぎ行く
享楽のうちに。
過ぎ行く前に繋ぎ止めねば。
バラを摘もう
はじけるために
喜びと快楽のなかで。
Chœur fantasque
Des amours
Sous le masque
De velours,
Ton empire
Nous attire
D'un sorire,
D'un regard!
Et complice
Le cœur glisse
Au caprice
Du hasard!
Nuit d'ivresse!
Folle nuit!
L'on nous presse,
L'on nous suit!
Le moins tendre
Va se rendre
Et se prendre
Dans nos rêts!
De la belle
Qui l'appelle,
Tout révèle
Les attraits!
L'heure s'envole, etc.

(チボーとパリスが仮面を手に入ってくる。)

TYBALT
やあ、パリスよ! どうだい、
キャピュレット家のパーティーは?

PÂRIS
豪華さと美しさを兼ね備えてる、
屋敷のすべてがもてなしだな!

TYBALT
まだ最上のものを見てないさ、
たったひとつ、かけがえのない宝物を。
果報者の君のためのものだよ。

PÂRIS
まだ眠っている僕の心を,
もうすぐ愛が
目覚めさせてくれるのか。

TYBALT
(微笑みながら)
目覚めるとも, 目覚めるとも, 請け合いだ!
ほら、ごらん、彼女が父親に連れられてきたぞ。

(キャピュレット卿がジュリエットを連れて入ってくる。それを見て.皆仮面をとる。)

CAPULET
我が家へようこそ,皆さん!
ようこそキャピュレット家のパーティーへ,
喜びに溢れております!
娘が生まれた日も同じでしたよ!
想い出すと今でも胸が高鳴りますよ!
僭越ながら、
ジュリエットをご紹介させてください。
我が娘、ジュリエットです!
どうぞ可愛がってやってください。

CHŒUR
ああ! なんと美しい!
咲いたばかりの花のようだ、
今朝花開いたばかりの。
ああ! なんと美しい!
すべての恵みを備えたようだ、
天から与えられたすべての恵みを。
ああ! なんと美しい!

On entend le prélude d'un air de danse.

JULIETTE
聴いて! 聴いて!
楽しげな楽器の奏でる音を
私たちをいざなっています!
ああ! 魅惑的な世界のすべてが目の前に広がっていくようだわ!
すべてが私を祝って酔わせてくれる!
そして私のはずむ心は
未来へ飛び立つのよ。
空に羽ばたく鳥たちのように!

CAPULET
さあ!若人よ!
さあ!美しいご婦人たちよ!
Aux plus diligents
Ces yeux pleins de flammes!
Nargue! nargue des censeurs,
Qui grondent sans cesse!
Fêtez la jeunesse,
Et place aux danseurs!
Qui reste à sa place
Et ne danse pas,
De quelque disgrâce
Fait l'aveu tout bas!
Ô, regret extrême!
Quand j'étais moins vieux,
Je guidais moi même
Vos ébats joyeux!
Les douces paroles
Ne me coûtaient rien!
Que d'aveux frivoles
Dont je me souviens!
Ô folles années
Qu'emporte le temps!
Ô fleurs du printemps
À jadis fanées!
Allons! jeunes gens, etc.

CHŒUR
Nargue! nargue des censeurs,
Qui grondent sans cesse!
Fêtons la jeunesse,
Et place aux danseurs!

Tout le monde s'éloigne et circule dans les galeries voisines. Juliette sort au bras de Pâris, Capulet et Tybalt les suivant en causant. Roméo et Mercutio paraissent avec leurs amis.

MERCUTIO
ようやく誰もいなくなったな!
ちょっと仮面をとってもいいだろう。

ROMÉO
いや, だめだ, 約束しただろ!
用心しよう! 誰にも知られちゃまずいんだぞ!
主人に見つからないうちに退散しよう。

MERCUTIO
おいおい! 確かにキャピュレットのやつらはひどいが、
こっちも隠れるのは卑怯だぜ、
こっちからしかけておいてさ。
Car nous avons tous là de quoi leur tenir tête!

MERCUTIO ET CHŒUR
Car nous avons tous là de quoi leur tenir tête!

ROMÉO
Mieux eût valu, パーティーなんかに紛れ込むんじゃなかった。

MERCUTIO
なんでだよ?

ROMÉO
(不安げに)
夢を見たんだ!

MERCUTIO
(茶化した様子で)
ほう、虫の知らせか!
さてはマブの女王が訪れたな!

ROMÉO
(驚いて)
なんだそれは?

N° 2 - Ballade de la Reine Mab

MERCUTIO
マブ, それは虚構の女王,
夢を支配する。
風より軽く、
人を惑わす,
時空をよぎり,
夜を超え,
通り過ぎる,
逃げてゆく!
Son char, que l'atôme rapide
Entraîne dans l'éther limpide,
Fut fait d'une noisette vide
Parver de terre, le charon!
Les harnais, subtile dentelle,
Ont été découpés dans l'aile
De quelque verte sauterelle
Par son cocher, le moucheron!
Un os de grillon sert de manche
À son fouet, dont la mèche blanche
Est prise au rayon qui s'épanche
De Phœbé rassemblant sa cour.
Chaque nuit, dans cet équipage,
Mab visite, sur son passage,
L'époux qui rêve de veuvage
Et l'amant qui rêve d'amour!
À son approche, la coquette
Rêve d'atours et de toilette,
Le courtisan fait la courbette,
Le poète rime ses vers!
À l'avare en son gîte sombre,
Elle ouvre des trésors sans nombre,
Et la liberté rit dans l'ombre
Au prisonnier chargé de fers.
Le soldat rêve d'embuscades,
De batailles et d'estocades,
Elle lui verse les rasades
Dont ses lauriers sont arrosés.
Et toi, qu'un soupir effarouche,
Quand tu reposes sur ta couche,
Ô vierge! elle effleure ta bouche
Et te fait rêver de baisers!
Mab, la reine des mensonges, etc.

N° 2bis - Récitatif et scène

ROMÉO
ふん、まあいいさ。 この胸騒ぎが
マブのせいだろうとなかろうと
ここは俺たちの屋敷じゃないんだぞ。
なんだか悪い予感がして気が滅入るんだよ!

MERCUTIO
en badinant
お前がうかないのは、当ててやろうか、
ロザリーヌがいないからだろ;
パーティーにはほかにごまんと女がいるんだ、
おまえの恋心なんか忘れさせてくれるさ。
来いよ!

ROMÉO
(外を見て)
ああ!見ろよ!

MERCUTIO
どうしたってんだ?

ROMÉO
至高の美しさだ
まるで闇の中の光線のようだ!

MERCUTIO
おつきの者は
そうでもなさそうだな!

ROMÉO
(情熱的に)
おお、天上にふさわしい宝だ!
なんという光だ!いきなり目を開かれた!
僕は本物の美というものを知らなかったのだ!
こんな気持ちは初めてだ!

MERCUTIO
(ベンヴォリオとほかの友人ににんまりとしながら)
ほほう、これでロザリーヌもおしまいだな!
こうなるとはわかってたがな!

ロメオの友人たち
こうなるとわかってたさ!

MERCUTIO
On la congédie
Sans plus de souci,
そうして喜劇は
こんなふうにおしまいさ!

(メルキュシオがロメオをひっぱっていく。ジェルトリュードに連れられ、ジュリエットが入ってくる。)

JULIETTE
あら、ばあや、皆が待ってるわ、早く言って!

GERTRUDE
ちょっと一息ついてくださいな。
(からかい気味に)
Est-ce moi qu'on évite,
Ou le comte Pâris que l'on cherche?

JULIETTE
(ぞんざいに)
パリスですって?

GERTRUDE
あなたにですよ、 la perle des maris.

JULIETTE
(笑いながら)
やあだ!
私、結婚には夢があるんだもの!

GERTRUDE
Par ma vertu! 私がお嬢様の歳のころには嫁いでいましたよ。

JULIETTE
いやよ!もうこれ以上聞きたくないわ!
私の心の春をそっとしておいて!

N° 3 - Ariette

JULIETTE
Ah!
生きていたいの
私を酔わす夢の中で;
今日もまだ
甘い炎を
心の中にとっておくわ。
宝物のようにね。
この酔い心地
若さゆえの
ああ、続かないのよ!わずかな間しか!
すぐにやってくるのよ
涙のときが、
愛に打ち震える、
そして、幸せはすぐに逃げてしまってもうもどらない。
生きていたいの、etc
陰鬱な冬から遠ざかって
私をまどろんだままにしておいて、
そしてバラの香りをかぐわ、
枯れてしまう前にね、
ああ!
甘い炎よ、
私の心に残っていてね。
すてきな宝物のように
これからもずっと!

N° 3bis - Récitatif

Gregorio paraît au fond et se remontre avec Roméo.

ROMÉO
(グレゴリオにジュリエットを指し)
この美しい娘の名は?

GRÉGORIO
知らないのか?
ジェルトリュードさ。

GERTRUDE
(振り返って)
Plaît-il?

GRÉGORIO
(ジェルトリュードに)
Très gracieuse dame!
夜食の支度に
あなたをお呼びのようですよ。

GERTRUDE
avec impatience
C'est bien! me voici!

JULIETTE
お行きなさい!

Gertrude sort avec Grégorio. ジュリエットが出ようとした瞬間、ロメオが呼び止める。

ROMÉO
お願いだ、行かないで!

N° 4 - Madrigal
(互いに見つめ合い)

ROMÉO
愛らしい天使よ、
俗人の僕の罪な手で
触れてもいいだろうか
穢れなき手よ、
その手は
何者をも寄せ付けないようだ。
Voilà, je pense,
La pénitence
Qu'il convient de m'imposer,
C'est que j'efface
L'indigne trace
De ma main par un baiser!

JULIETTE
ご心配なさらないで!
À ces étreintes
Du pélérin prosterné
Les saintes même,
Pourvu qu'il aime,
Ont d'avance pardonné.
Elle retire sa main.
Mais à sa bouche
La main qu'il touche
Prudement doit refuser
Cette caresse
Enchanteresse
Qu'il implore en un baiser!

ROMÉO
でも、聖女たちだって唇は赤らんでるよ。

JULIETTE
お祈りのためだけにね!

ROMÉO
N'entendent-elles pas la voix, qui leur conseille
Un arrêt plus clément?

JULIETTE
Aux prières d'amour leur cœur reste insensible,
Même en les exauçant!

ROMÉO
Exaucez donc mes vœux et gardez impassible
Votre front rougissant!
(ロメオ、ジュリエットの手に口づけをする)

JULIETTE
(微笑みながら)
あら、うっかりしちゃった!
罪を引き受けちゃったわ!

ROMÉO
その動揺を静めるために、
僕に返してくれないかな?

JULIETTE
いや!私が受けたのよ、とっておくわ!

ROMÉO
君がとっちゃったんだろ、返しておくれよ。

N° 5 - Finale

ROMÉO
誰か来た!
(再び仮面をつける)

JULIETTE
私のいとこ、チボーよ。

ROMÉO
え、なんだって?じゃあ、君は・・・

JULIETTE
キャピュレットの娘よ。

ROMÉO
à part
神よ!

TYBALT
(前に出て)
失礼、ジュリエット、 友人たちが帰っちゃうよ、
君が彼らのところに来てくれないならね。
だから来ておくれよ、来ておくれ、
(ゆっくりと)
誰だい?あの美男子、仮面をつけて!
僕が来たのを見てそそくさと!

JULIETTE
知らないわ!

TYBALT
avec défiance
僕を避けているようだけど!

ROMÉO
あなたに神のご加護を!
(出て行く)

TYBALT
ああ!あの声には覚えがあるぞ、憎いかたき!
あいつだ!ロメオだ!

JULIETTE
(おののいて)
ロメオですって!

TYBALT
この名誉にかけて!
Je punirai le traître et sa mort est certaine!
Il sort.

JULIETTE
avec horreur
あれがロメオ・・・!
(呆然とした様子で)
Ah! je l'ai vu trop tôt sans le connaître!
La haine est le berceau de cet amour fatal!
C'en est fait! si je ne puis être à lui,
Que le cercueil soit mon lit nuptial!

(ゆっくりと遠ざかり、客たちが再び登場)
片側からチボーがパリスと入ってくる。ロメオ、メルキュシオ、ベンヴォリオ、その他友人たちが仮面をつけてもう片側から登場。

TYBALT
(ロメオを見つけ)
やつだ!いたぞ!

PÂRIS
(チボーに近寄り)
どうしたんだ?

TYBALT
(ロメオを指し)
ロメオだ!

PÂRIS
ロメオだって!

Tybalt va pour s'élancer vers le groupe; Capulet, d'un geste impérieux, lui impose silence.

ROMÉO
à part
僕の名前そのものが
彼女にとっては罪なのだ!
ああ、つらい、苦しい!
彼女はキャピュレットの娘、なのに僕は愛してしまった!

MERCUTIO
à Roméo
おい!見ろよ、チボーがもの凄い形相でこっちを睨んでるぞ!
嵐の予感だな・・・

TYBALT
怒りで震えがくるぜ!

CAPULET
(招待客に向かって)
おやおや!もうお帰りですかね?もうしばらくいいでしょう!
楽しい夜食が待っておりますよ!

TYBALT
辛抱、辛抱だ!
De cette mortelle offense
Roméo, j'en fais serment,
Suvira le châtiment!

MERCUTIO
俺たちを見張ってるぞ、静かにしろ!
用心しよう!
いたずらに
ことを荒だてちゃまずい!

CAPULET
à ses invités
まだパーティーは続きますぞ!
飲みましょう!踊りましょう!
昔はね、うそじゃないですぞ、
朝まで踊り続けたもんですよ!

CHŒUR
パーティーは続く!
飲みましょう!踊りましょう!
悦びはひと時しか続かない!
愉しく夜を終えましょう!

TYBALT
逃げたぞ!追うか?
挑戦状をたたきつけてやる!

CAPULET
Et moi, je ne veux pas d'esclandre! tu m'entends?
Laisse en paix ce jeune homme!
Il me plaît d'ignorer de quel nom il se nomme!
Je te défends de faire un pas!
Allons! jeunes gens!
Allons! belles dames!
Aux plus diligents
Ces yeux pleins de flammes!
Nargue! nargue des censeurs,
Qui grondent sans cesse!
Fêtons la jeunesse,
Et place aux danseurs!

CHŒUR
Nargue! nargue des buveurs,
Qui craignent l'ivresse!
Fêtons la jeunesse,
Et place aux danseurs!

Mercutio entraîne Roméo; ils sont suivis de Benvolio et de leurs amis.
Ouverture

PROLOGUE

CHŒUR
Vérone vit jadis deux familles rivales,
Les Montaigus, les Capulets,
De leurs guerres sans fin, à toutes deux fatales,
Ensanglanter le seuil de ses palais.
Comme un rayon vermeil brille en un ciel d'orage,
Juliette parut, et Roméo l'aima!
Et tous deux, oubliant le nom qui les outrage,
Un même amour les enflamma!
Sort funeste! aveugles colères!
Ces malheureux amants payèrent de leurs jours
La fin des heines séculaires
Qui virent naître leurs amours!


PREMIER ACTE
Le bal des Capulets

Une galerie splendidement illuminée, chez les Capulets. Seigneurs et dames en dominos et masqués.

N° 1 - Introduction

CHŒUR
L'heure s'envole
Joyeuse et folle,
Au passage il faut la saisir,
Cueillons les roses
Pour nous écloses
Dans la joie et dans le plaisir.
Chœur fantasque
Des amours
Sous le masque
De velours,
Ton empire
Nous attire
D'un sorire,
D'un regard!
Et complice
Le cœur glisse
Au caprice
Du hasard!
Nuit d'ivresse!
Folle nuit!
L'on nous presse,
L'on nous suit!
Le moins tendre
Va se rendre
Et se prendre
Dans nos rêts!
De la belle
Qui l'appelle,
Tout révèle
Les attraits!
L'heure s'envole, etc.

(Tybalt et Pâris entrent en scène, leur masque à la main.)

TYBALT
Eh! bien? cher Pâris! que vous semble
De la fête des Capulets?

PÂRIS
Richesse et beauté tout ensemble
Sont les hôtes de ce palais!

TYBALT
Vous n'en voyez pas la merveille,
Le trésor unique et sans prix,
Qu'on destine à l'heureux Pâris.

PÂRIS
Si mon cœur encore sommeille,
Le moment est proche où l'amour
Viendra l'éveiller à son tour.

TYBALT
souriant
Il s'éveillera, il s'éveillera, je l'espère!
Regardez! regardez! la voici conduite par son père.

Capulet entre en scène conduisant Juliette par la main. À son aspect tout le monde démasque.

CAPULET
Soyez la bienvenue, amis, dans ma maison!
À cette fête de la famille,
La joie est de saison!
Pareil jour vit naître ma fille!
Mon cœur bat de plaisir encore en y songeant!
Mais excusez ma tendresse indiscrète
présentant Juliette
Voici ma Juliette!
Accueillez-la d'un regard indulgent.

CHŒUR
Ah! qu'elle est belle!
On dirait une fleur nouvelle
Qui s'épanouit au matin.
Ah! quelle est belle!
Elle semble porter en elle
Toutes les faveurs du destin.
Ah! qu'elle est belle!

On entend le prélude d'un air de danse.

JULIETTE
Écoutez! écoutez!
C'est le son des instruments joyeux
Qui nous appelle et nous convie!
Ah! Tout un monde enchanté semle naître à mes yeux!
Tout me fête et m'enivre!
Et mon âme ravie
S'élance dans la vie
Comme l'oiseau s'envole aux cieux!

CAPULET
Allons! jeunes gens!
Allons! belles dames!
Aux plus diligents
Ces yeux pleins de flammes!
Nargue! nargue des censeurs,
Qui grondent sans cesse!
Fêtez la jeunesse,
Et place aux danseurs!
Qui reste à sa place
Et ne danse pas,
De quelque disgrâce
Fait l'aveu tout bas!
Ô, regret extrême!
Quand j'étais moins vieux,
Je guidais moi même
Vos ébats joyeux!
Les douces paroles
Ne me coûtaient rien!
Que d'aveux frivoles
Dont je me souviens!
Ô folles années
Qu'emporte le temps!
Ô fleurs du printemps
À jadis fanées!
Allons! jeunes gens, etc.

CHŒUR
Nargue! nargue des censeurs,
Qui grondent sans cesse!
Fêtons la jeunesse,
Et place aux danseurs!

Tout le monde s'éloigne et circule dans les galeries voisines. Juliette sort au bras de Pâris, Capulet et Tybalt les suivant en causant. Roméo et Mercutio paraissent avec leurs amis.

MERCUTIO
Enfin la place est libre, amis!
Pour un instant qu'il soit permis d'ôter son masque.

ROMÉO
Non, non, vous l'avez promis!
Soyons prudents! ici nul ne doit nous connaître!
Quittons cette maison sans en braver le maître.

MERCUTIO
Bah! si les Capulets sont gens à se fâcher,
C'est lâcheté de nous cacher,
frappant sur son épée
Car nous avons tous là de quoi leur tenir tête!

MERCUTIO ET CHŒUR
Car nous avons tous là de quoi leur tenir tête!

ROMÉO
Mieux eût valu, ne pas nous mêler à la fête!

MERCUTIO
Pourquoi?

ROMÉO
mystérieusement
J'ai fait un rêve!

MERCUTIO
avec un frayeur comique
Ô présage alarmant!
La reine Mab t'a visité!

ROMÉO
étonné
Comment?

N° 2 - Ballade de la Reine Mab

MERCUTIO
Mab, la reine des mensonges,
Préside aux songes.
Plus légère que le vent
Décevant,
À travers l'espace,
À travers la nuit,
Elle passe,
Elle fuit!
Son char, que l'atôme rapide
Entraîne dans l'éther limpide,
Fut fait d'une noisette vide
Parver de terre, le charon!
Les harnais, subtile dentelle,
Ont été découpés dans l'aile
De quelque verte sauterelle
Par son cocher, le moucheron!
Un os de grillon sert de manche
À son fouet, dont la mèche blanche
Est prise au rayon qui s'épanche
De Phœbé rassemblant sa cour.
Chaque nuit, dans cet équipage,
Mab visite, sur son passage,
L'époux qui rêve de veuvage
Et l'amant qui rêve d'amour!
À son approche, la coquette
Rêve d'atours et de toilette,
Le courtisan fait la courbette,
Le poète rime ses vers!
À l'avare en son gîte sombre,
Elle ouvre des trésors sans nombre,
Et la liberté rit dans l'ombre
Au prisonnier chargé de fers.
Le soldat rêve d'embuscades,
De batailles et d'estocades,
Elle lui verse les rasades
Dont ses lauriers sont arrosés.
Et toi, qu'un soupir effarouche,
Quand tu reposes sur ta couche,
Ô vierge! elle effleure ta bouche
Et te fait rêver de baisers!
Mab, la reine des mensonges, etc.

N° 2bis - Récitatif et scène

ROMÉO
Eh! bien! que l'avertissement
Me vienne de Mab ou d'un autre,
Sous ce toit qui n'est point le nôtre
Je me sens attristé d'un noir pressentiment!

MERCUTIO
en badinant
Ta tristesse, je le devine,
Est de ne point trouver ici ta Rosaline;
Cent autres dans le bal te feront obulier
Ton fol amour d'écoulier!
Viens!

ROMÉO
regarde au dehors
Ah! voyez!

MERCUTIO
Qu'est-ce donc?

ROMÉO
Cette beauté céleste
Qui semble un rayon dans la nuit!

MERCUTIO
Le porterespect qui la suit
Est d'une beauté plus modeste!

ROMÉO
avec passion
Ô trésor digne des cieux!
Quelle clarté soudaine a dessillé mes yeux!
Je ne connaissais pas la beauté véritable!
Ai-je aimé jusqu'ici? ai-je aimé?

MERCUTIO
en riant, à Benvolio et aux autres jeunes gens
Bon! voilà Rosaline au diable!
Et nous avons prévu ceci!

AMIS DE ROMÉO
Nous avons prévu ceci!

MERCUTIO
On la congédie
Sans plus de souci,
Et la comédie
Se termine ainsi!

Mercutio entraîne Roméo, en moment où paraît Juliette suivie de Gertrude.

JULIETTE
Voyons, nourice, on m'attend, parle vite!

GERTRUDE
Respirez un moment!
avec malice
Est-ce moi qu'on évite,
Ou le comte Pâris que l'on cherche?

JULIETTE
négligemment
Pâris?

GERTRUDE
Vous aurez là, dit-on, la perle des maris.

JULIETTE
riant
Ah! ah!
Je songe bien vraiment au mariage!

GERTRUDE
Par ma vertu! j'étais mariée à votre âge!

JULIETTE
Non! non! je ne veux pas t'écouter plus longtemps!
Laisse mon âme à son printemps!

N° 3 - Ariette

JULIETTE
Ah!
Je veux vivre
Dans ce rêve qui m'enivre;
Ce jour encore,
Douce flamme,
Je te garde dans mon âme
Comme un trésor!
Cette ivresse
De jeunesse
Ne dure, hélas! qu'un jour!
Puis vient l'heure
Où l'on pleure,
Le cœur cède à l'amour,
Et le bonheur fuit sans retour.
Je veux vivre, etc
Loin de l'hiver morose
Laisse-moi sommeiller
Et respirer la rose
Avant de l'effeuiller.
Ah!
Douce flamme,
Reste dans mon âme
Comme un doux trésor
Longtemps encore!

N° 3bis - Récitatif

Gregorio paraît au fond et se remontre avec Roméo.

ROMÉO
à Gregorio, en lui montrant Juliette
Le nom de cette belle enfant?

GRÉGORIO
Vous l'ignorez?
C'est Gertrude.

GERTRUDE
se retournant
Plaît-il?

GRÉGORIO
à Gertrude
Très gracieuse dame!
Pour les soins du souper
Je crois qu'on vous réclame.

GERTRUDE
avec impatience
C'est bien! me voici!

JULIETTE
Va!

Gertrude sort avec Grégorio. Roméo arrête Juliette au moment où elle va sortir.

ROMÉO
De grâce, demeurez!

N° 4 - Madrigal
à deux voix

ROMÉO
Ange adorable,
Ma main coupable
Profane, en l'osant toucher,
La main divine
Dont j'imagine
Que nul n'a droit d'approcher!
Voilà, je pense,
La pénitence
Qu'il convient de m'imposer,
C'est que j'efface
L'indigne trace
De ma main par un baiser!

JULIETTE
Calmez vos craintes!
À ces étreintes
Du pélérin prosterné
Les saintes même,
Pourvu qu'il aime,
Ont d'avance pardonné.
Elle retire sa main.
Mais à sa bouche
La main qu'il touche
Prudement doit refuser
Cette caresse
Enchanteresse
Qu'il implore en un baiser!

ROMÉO
Les saintes ont pourtant une bouche vermeille

JULIETTE
Pour prier seulement!

ROMÉO
N'entendent-elles pas la voix, qui leur conseille
Un arrêt plus clément?

JULIETTE
Aux prières d'amour leur cœur reste insensible,
Même en les exauçant!

ROMÉO
Exaucez donc mes vœux et gardez impassible
Votre front rougissant!
Il baise la main de Juliette.

JULIETTE
souriant
Ah! je n'ai pu m'en défendre!
J'ai pris le péché pour moi!

ROMÉO
Pour apaiser votre émoi!
Vous plaît-il de me le rendre?

JULIETTE
Non! je l'ai pris! laissez-moi!

ROMÉO
Vous l'avez pris, rendez-le-moi!

N° 5 - Finale

ROMÉO
Quelqu'un!
Il remet son masque.

JULIETTE
C'est mon cousin Tybalt!

ROMÉO
Eh! quoi! vous êtes!

JULIETTE
La fille du seigneur Capulet!

ROMÉO
à part
Dieu!

TYBALT
s'avançant
Pardon! Cousine, nos amis déserteront nos fêtes
Si vous fuyez ainsi leurs regards!
Venez donc! venez donc!
doucement
Quel est ce beau galant qui s'est masqué si vite
En me voyant venir?

JULIETTE
Je ne sais!

TYBALT
avec défiance
On dirait qu'il m'évite!

ROMÉO
Dieu vous garde, seigneur!
Il sort.

TYBALT
Ah! je le reconnais à sa voix, à ma haine!
C'est lui! c'est Roméo!

JULIETTE
avec effroi
Roméo!

TYBALT
Sur l'honneur!
Je punirai le traître et sa mort est certaine!
Il sort.

JULIETTE
avec horreur
C'était Roméo!
absorbé et le regard fixe
Ah! je l'ai vu trop tôt sans le connaître!
La haine est le berceau de cet amour fatal!
C'en est fait! si je ne puis être à lui,
Que le cercueil soit mon lit nuptial!

Elle s'éloigne lentement: les invités reparaissent. Tybalt entre d'un côté avec Pâris. Roméo, Mercutio, Benvolio et leurs amis masqués entrent de l'autre.

TYBALT
apercevant Roméo
Le voici! le voici!

PÂRIS
abordant Tybalt
Qu'est-ce donc?

TYBALT
lui montrant Roméo
Roméo!

PÂRIS
Roméo!

Tybalt va pour s'élancer vers le groupe; Capulet, d'un geste impérieux, lui impose silence.

ROMÉO
à part
Mon nom même
Est un crime à ses yeux!
Ô douleur! ô douleur!
Capulet est son père et je l'aime!

MERCUTIO
à Roméo
Voyez! voyez de quel air furieux Tybalt nous regarde!
Un orage est dans l'air . . .

TYBALT
Je tremble de rage!

CAPULET
à ses invités
Quoi! partez-vous déjà? demeurez un instant!
Un souper joyeux vous attend!

TYBALT
Patience! patience!
De cette mortelle offense
Roméo, j'en fais serment,
Suvira le châtiment!

MERCUTIO
On nous observe, silence!
Il faut user de prudence!
N'attendons pas follement
Un funeste évènnement.

CAPULET
à ses invités
Que la fête recommence!
Que l'on boive et que l'on danse!
Autrefois, j'en fais serment,
Nous dansions plus vaillament!

CHŒUR
Que la fête recommence!
Que l'on boive et que l'on danse!
Le plaisir n'a qu'un moment!
Terminons la nuit gaîment!

TYBALT
Il nous échappe! qui veut le suivre?
Je le frappe de mon gant au visage!

CAPULET
Et moi, je ne veux pas d'esclandre! tu m'entends?
Laisse en paix ce jeune homme!
Il me plaît d'ignorer de quel nom il se nomme!
Je te défends de faire un pas!
Allons! jeunes gens!
Allons! belles dames!
Aux plus diligents
Ces yeux pleins de flammes!
Nargue! nargue des censeurs,
Qui grondent sans cesse!
Fêtons la jeunesse,
Et place aux danseurs!

CHŒUR
Nargue! nargue des buveurs,
Qui craignent l'ivresse!
Fêtons la jeunesse,
Et place aux danseurs!

Mercutio entraîne Roméo; ils sont suivis de Benvolio et de leurs amis.


All rights reserved
© polochan



|新しいページ|検索|ページ一覧|RSS|@ウィキご利用ガイド | 管理者にお問合せ
|ログイン|