オペラ作曲家別索引

オペラ対訳完成

その他対訳完成

このサイトについて

アクセス数

  • 今日  -
  • 昨日  -
  • 累計  -

翻訳エンジン


bose_soundlink_color_ii



ACTE II


Première Scène

(Jardins du Palais. Ophélie entre)

OPHÉLIE
Sa main depuis hier n'a pas touché ma main!
Il se troublé à ma vue, il fuit à mon approche;
Dans son regard j'ai lu comme un reproche!
Que s'est-il donc passé? quel changement soudain?
Mais non! ah! je suis une ingrate et je lui fais injure.
N'y pensons plus.
Reprenons ma lecture.

(Elle lit un moment en silence.)

"Adieu, dit-il, ayez foi!
Mon cœur vous aime, aimez-moi!
Serments trompeurs! promesse frivole!
En un jour, ici-bas, tout s'efface et s'envole!
Son cœur ne m'aime plus, hélas!"

(Hamlet paraît au fond du jardin.)

Le voici! Vers ces lieux est-ce moi qui l'attire?

(Hamlet aperçoit Ophélie.)

Il m'a vue! Il s'approche! Il vient!
Feignons de lire:

(lisant)

"En vous, cruel, j'avais foi!
Je vous aimais, aimez-moi!
Prière vaine! Triste folie!
L'ingrat ne m'entend pas!
Il me fuit et m'oublie!
Adieu! mieux vaut mourir... hélas!
L'ingrat ne m'entend pas, etc.... hélas!"

(observant Hamlet)

Il garde le silence!

(Hamlet s'éloigne précipitamment.)

Il porte ailleurs ses pas!
Ah! ce livre a dit vrai! ah!

Les serments ont des ailes!
Dans le cœur des infidèles
Rien ne peut les rappeler!
Ils passent avec l'aurore!
Ils passent!
Le jour qui les voit éclore
Les voit aussi s'envoler!
Le même jour les voit s'envoler!
Quand de ses aveux mon âme enivrée
S'oubliait hier à les écouter,
Astres éternels, lumière azurée,
Ils vous fit témoins de la foi jurée!
Ce n'est pas de vous qu'il fallait douter!
Non, ce n'est pas de vous, etc.
Ah! Les serments ont des ailes, etc.
... ah! Hélas! les voit s'envoler!

(Entre la Reine.)

LA REINE
(à Ophélie)
Je croyais près de vous trouver mon fils.
Pourquoi ces larmes dans vos yeux?
Parlez…répondez-moi!
Savez-vous le secret du trouble qui l'agite?
Que vous a-t-il dit?

OPHÉLIE
(pleurant)
Rien…il me fuit! il m'évite!

LA REINE
L'amour qu'il vous jurait...

OPHÉLIE
Ô serments superflus!
Hélas! Hamlet m'oublie!
Hamlet ne m'aime plus!

(tombant aux pieds de la Reine)

Reine, loin de la cour souffrez que je m'exile;
C'est à Dieu que je veux demander un asile.

LA REINE
Toi, partir!... non!...
Il t'aime!
Il t'a donné sa foi!
Tu n'as pas perdu sa tendresse!
Cet obstacle inconnu, qui surgit et se dresse
Entre vos cœurs, ne vient ni de lui ni de toi!

Dans son regard plus sombre
J'ai vu passer comme un éclair!
Il semble suivre une ombre
Invisible dans l'air.
Je l'appelle! Il frissonne!
Il contemple ma terreur!
Il repousse avec horreur
La main que je lui donne!
Ah! j'ai peur!
Ne pars pas, Ophélie!
C'est une mère qui supplie!
Je n'espère qu'en toi
Pour guérir sa folie!
Ah! ne pars pas, Ophélie, etc.
Je n'espère qu'en toi
Pour guérir sa folie
Ou désarmer son cœur!
Ophélie, ne pars pas!
Ah! Ophélie, ne pars pas! Ah! j'ai peur!

OPHÉLIE
J'obéirai, Madame.

LA REINE
Le Roi vient, laisse-moi.

(Ophélie sort. Entre le Roi.)

LE ROI
L'âme de votre fils
Est à jamais troublée, Madame,
C'en est fait de sa faible raison.

LA REINE
La vérité, peut-être, à ses yeux dévoilée…

LE ROI
Non, grâce au ciel, aucun soupçon.

LA REINE
C'est lui!

(Entre Hamlet.)

LE ROI
Silence!

(s'avançant vers Hamlet.)

Cher Hamlet!

HAMLET
Sire!

LE ROI
Appelle-moi ton père!

HAMLET
Sire, mon père est mort.

LE ROI
Sa mémoire m'est chère, Hamlet,
C'est en son nom que je te tends la main.

HAMLET
La sienne est inerte et glacée;
Sa mémoire est bien effacée,
Nul ne saura son nom demain!

LE ROI
Mon fils…

HAMLET
Je suis Hamlet.

(Il fait quelques pas pour s'éloigner.)

LA REINE
(le retenant)
Vous cherchez Ophélie?

HAMLET
Ophélie?

LA REINE
Elle est jeune et belle...

HAMLET
Le beauté, la jeunesse...
Un seul jour, un seul jour aura tout emporté!

LE ROI
De ce doux lien déjà si ton cœur se délie,
Qui te retient? Parcours la France et l'Italie
Et nos vœux te suivront sur ces bords étrangers!

HAMLET
Oui! voyez dans le ciel ces nuages légers,
Comme une nef d'argent ouvrant ses blanches voiles;
Je voudrais avec eux voyager dans les airs.
Au milieu des étoiles, au milieu des éclairs!

LE ROI
Vœux insensés!

(Musique de fête au dehors)

Écoute, Hamlet, ce bruit de fête!
Sors de ton rêve, enfin, et redresse la tête!

LA REINE
Puisé-je consoler votre âme par mes soins!

HAMLET
Par ma foi, vous serez témoins
D'un spectacle nouveau que pour vous on prépare!
J'ai fait venir en ces jardins
Une troupe de gens d'une habileté rare,
Bouffons, mimes et baladins
Qui joueront devant vous leur rôle en conscience.

LE ROI
Qu'il soit donc fait ce soir au gré de tes désirs;
Nous te laissons, Hamlet,
Le soins de nos plaisirs, etc.

(bas à la Reine)

Il ne sait rien!

LA REINE
(à part)
J'ai peur!

(Le Roi et la Reine sortent.)

HAMLET
(à part)
Mon père, patience!…Patience!

(Marcellus et Horatio entrent avec les Comédiens.)

MARCELLUS
(à Hamlet)
Voici les histrions mandés par vous, Seigneur.

HAMLET
Qu'ils soient les bienvenus au palais d'Elseneur!

COMÉDIENS
Princes sans apanages,
Risibles paladins,
Dames, seigneurs et pages,
Bouffons et baladins,
Aux pieds de Votre Altesse
Nous mettons humblement
Nos talents, notre adresse,
Notre dévouement.
A vox pieds nous mettons nos talents
Et notre dévouement.
Princes sans apanages, etc.

HAMLET
(à part)
C'est en croyant revoir se dresser sa victime
Que plus d'un meurtrier a confessé son crime.

(aux Comédiens)

Voici ce que j'attends de vous, secondez-moi!
La Reine est inquiète et son fils extravagant.
Pour amuser la cour et distraire le Roi,
Vous jouerez ce soir "Le Meurtre de Gonzague".
Je vous dirai l'instant de verser le poison.
Et vous n'aurez qu'à suivre ma leçon.
En attendant, soyez en fête!
Buvez! riez! chantez! Holà! pages, du vin!
Hors de là, mes amis, tout est faux, tout est vain!
Moi-même je vous tiendrai tête.

COMÉDIENS
Ah, pour nous, Monseigneur, quel honneur!

(Les pages apportent du vin et des coupes.)

HAMLET
(saisissant une coupe)
Ô vin, dissipe la tristesse
Qui pèse sur mon cœur!
A moi les rêves de l'ivresse
Et le rire moqueur!
Ô liqueur enchanteresse,
Verse l'ivresse
Et l'oubli dans mon cœur!
Douce liqueur!
Ô liqueur enchanteresse, etc.

(portant la coupe à ses lèvres)

COMÉDIENS
Ô liqueur enchanteresse,
Verse l'ivresse
Et l'oubli dans mon cœur!
Verse-nous l'ivresse!

MARCELLUS, HORATIO
(à part)
Il cherche l'oubli dans l'ivresse.

HAMLET
La vie est sombre,
Les ans son courts;
De nos beaux jours
Dieu sait le nombre.
Chacun, hélas! porte ici-bas
Sa lourde chaîne!
Cruels devoirs,
Longs désespoirs
De l'âme humaine!

MARCELLUS, HORATIO
(à part)
Qu'a-t-il donc?

COMÉDIENS
Qu'a-t-il donc?

HAMLET
Loin de nous,
Noirs présages! etc.
Les plus sages
Sont les fous!... Ah!
Le vin dissipe la tristesse
qui pèse sur mon cœur!

MARCELLUS, HORATIO
COMÉDIENS
Douce liqueur!

HAMLET
Douce liqueur!
Ô liqueur enchanteresse, etc.

MARCELLUS, HORATIO
COMÉDIENS
Ô liqueur enchanteresse, etc.

(Ils sortent. Les comédiens suivent Horatio et Marcellus.)

Seconde Scène

(Salle du palais avec un petit théâtre. Le Roi, la Reine, Polonius, Ophélie, Hamlet, Horatio, Marcellus et toute la cour)

HAMLET
(à Ophélie)
Belle, permettez-nous de prendre place à vos genoux?

OPHÉLIE
Prince, votre regard m'épouvante et me glace.

(Sur un signe du Roi, tout le monde prend place sur l'estrade. Les rideaux du petit théâtre s'ouvrent.)

HAMLET
(bas à Marcellus)
Voici l'instant! fixez vox regards sur le Roi,
et, si vous le voyez pâlir, dites-le moi!

Pantomime

(Le vieux roi, la couronne au front, entre lentement en scène, s'appuyant sur les bras d'une reine de théâtre don les traits et les habits sont ceux de la reine Gertrude. Hamlet, les yeux fixés sur le Roi, explique les divers mouvements des acteurs au fur et à mesure que le drame mimé s'exécute.)

HAMLET
C'est le vieux Roi Gonzague et la Reine Genièvre.
En ce lieu solitaire elle guide ses pas.
De doux serments d'amour, que nous n'entendons pas,
S'échappent de sa lèvre.
Le Roi cède au sommeil et s'endort,

Mais regardez! Voici paraître
Le démon tentateur, le traître!
Il s'approche, il tient le poison!
La Reine, dont la voix perfide
égara la faible raison,
Lui tend une coupe homicide…
Il la saisit…et sans effroi
Verse la mort au cœur du Roi!
C'en est fait! Dieu reçoit son âme!
Et lui, le meurtrier, calme et debout encor,
A la face du jour prend la couronne d'or
Et la met sur son front infâme!

(au Roi)

Sire, vous pâlissez!

LE ROI
(se levant)
Chassez, chassez d'ici ces vils histrions!

LA REINE
Ciel!

HAMLET
(à part)
Mon doute est éclairci!

(feignant la folie)

Frappez le meurtrier!
Frappez le misérable!
Vous l'avez vu!
C'est lui qui versait le poison!

COURTISANS
Que dit-il?
Quel transport égare sa raison?

LA REINE
Hamlet! mon fils!

OPHÉLIE
(à Hamlet)
Seigneur!

HAMLET
Trahison! Trahison!
Vengeons la mort du Roi par la mort du coupable!

(s'avançant vers le Roi et l'écartant des courtisans qui l'entourent)

Le voilà! Regardez! Ne le voyez-vous pas?
Il insulte le ciel! il brave Dieu lui-même,
Et le front ceint encore du royal diadème!

(Il arrache la couronne.)

A bas, masque menteur!
Vaine couronne, à bas!

COURTISANS
Ah!

LE ROI
Ô mortelle offense! Aveugle démence,
Qui glace tous les cœurs d'effroi!

OPHÉLIE
Ô mortelle offense!

MARCELLUS, POLONIUS, HORATIO
Aveugle démence
Qui glace tous les cœurs d'effroi!

COURTISANS
Nous tremblons d'effroi!

LA REINE
(à part)
Dans sa folle rage
Il brave, Il outrage…

LE ROI
Il me brave! Il m'outrage!

LA REINE
La sainte majesté du Roi!
Il brave, il outrage, etc.

DAMES
Qu'a-t-il fait?

SEIGNEURS
Cruel outrage!

MARCELLUS
Quel outrage!

SEIGNEURS
Quel outrage!

DAMES
Folle rage!

SEIGNEURS
Aveugle rage!

LE ROI
Dans sa folle rage…

MARCELLUS, DAMES
Tous nos cœurs...

SEIGNEURS
Aveugle rage!

LA REINE
Ô mortelle offense!

DAMES
...sont glacés

OPHÉLIE
Aveugle démence
Qui glace mon cœur, mon cœur d'effroi!

LA REINE
Ah! mon cœur est glacé par l'effroi!

LE ROI
...Il brave, il outrage
Et sa mère et le Roi!

COURTISANS
Cruel outrage!
Tous nos cœurs sont glacés par l'effroi!
Dans sa rage
Il outrage
Et la Reine et le Roi!
Il outrage la majesté du roi!

HAMLET
(continuant de feindre la folle)
Ô vin, dissipe la tristesse
Qui pèse sur mon cœur!

LE ROI, POLONIUS, HORATIO,
MARCELLUS, COURTISANS
Que dit-il? Que dit-il?

HAMLET
A moi les rêves et l'ivresse...

MARCELLUS, HORATIO
(à Hamlet)
Seigneur!

HAMLET
...Et le rire moqueur!

COURTISANS
Aveugle démence!
Ô mortelle offense!
Aveugle démence!
Qui glace tous les cœurs d'effroi, etc.
Dans sa folle rage,
Il outrage,
Et le reine et le Roi!

HAMLET
Ô liqueur enchanteresse,

MARCELLUS, HORATIO
Ah! Seigneur!

HAMLET
Verse l'ivresse
Et l'oubli dans mon cœur!

SEIGNEURS
Ô démence!

OPHÉLIE, LA REINE
Ah! cruelle offense!
Ah! folie démence!
Ah! cruelle offense!
Ah!, mon cœur, mon cœur frémit d'effroi!
Je meurs, hélas! Ah! Ah!

COURTISANS
Ô mortelle offense!
Ô juste vengeance!
Il brave le roi!
Les cœurs sont glacés, glacés par l'effroi!
Ah! mon cœur frémit d'effroi! etc.

OPHÉLIE, LA REINE
Ah! je meurs, hélas!

HAMLET
Ô liqueur...

COURTISANS
Ô jour maudit! Ô jour d'effroi!

HAMLET
…Verse l'ivresse
Et l'oubli dans mon cœur!
Ô liqueur... Ah! Ah!

(Il tombe.)

OPHÉLIE, LA REINE, COURTISANS
Ah!

LE ROI
A moi! à moi des flambeaux!
Suivez-moi!

OPHÉLIE, LA REINE, COURTISANS
Ô jour d'effroi!

(Le Roi sort précipitamment, suivi de la Reine et de toute la cour)
ACTE II


Première Scène

(Jardins du Palais. Ophélie entre)

OPHÉLIE
Sa main depuis hier n'a pas touché ma main!
Il se troublé à ma vue, il fuit à mon approche;
Dans son regard j'ai lu comme un reproche!
Que s'est-il donc passé? quel changement soudain?
Mais non! ah! je suis une ingrate et je lui fais injure.
N'y pensons plus.
Reprenons ma lecture.

(Elle lit un moment en silence.)

"Adieu, dit-il, ayez foi!
Mon cœur vous aime, aimez-moi!
Serments trompeurs! promesse frivole!
En un jour, ici-bas, tout s'efface et s'envole!
Son cœur ne m'aime plus, hélas!"

(Hamlet paraît au fond du jardin.)

Le voici! Vers ces lieux est-ce moi qui l'attire?

(Hamlet aperçoit Ophélie.)

Il m'a vue! Il s'approche! Il vient!
Feignons de lire:

(lisant)

"En vous, cruel, j'avais foi!
Je vous aimais, aimez-moi!
Prière vaine! Triste folie!
L'ingrat ne m'entend pas!
Il me fuit et m'oublie!
Adieu! mieux vaut mourir... hélas!
L'ingrat ne m'entend pas, etc.... hélas!"

(observant Hamlet)

Il garde le silence!

(Hamlet s'éloigne précipitamment.)

Il porte ailleurs ses pas!
Ah! ce livre a dit vrai! ah!

Les serments ont des ailes!
Dans le cœur des infidèles
Rien ne peut les rappeler!
Ils passent avec l'aurore!
Ils passent!
Le jour qui les voit éclore
Les voit aussi s'envoler!
Le même jour les voit s'envoler!
Quand de ses aveux mon âme enivrée
S'oubliait hier à les écouter,
Astres éternels, lumière azurée,
Ils vous fit témoins de la foi jurée!
Ce n'est pas de vous qu'il fallait douter!
Non, ce n'est pas de vous, etc.
Ah! Les serments ont des ailes, etc.
... ah! Hélas! les voit s'envoler!

(Entre la Reine.)

LA REINE
(à Ophélie)
Je croyais près de vous trouver mon fils.
Pourquoi ces larmes dans vos yeux?
Parlez…répondez-moi!
Savez-vous le secret du trouble qui l'agite?
Que vous a-t-il dit?

OPHÉLIE
(pleurant)
Rien…il me fuit! il m'évite!

LA REINE
L'amour qu'il vous jurait...

OPHÉLIE
Ô serments superflus!
Hélas! Hamlet m'oublie!
Hamlet ne m'aime plus!

(tombant aux pieds de la Reine)

Reine, loin de la cour souffrez que je m'exile;
C'est à Dieu que je veux demander un asile.

LA REINE
Toi, partir!... non!...
Il t'aime!
Il t'a donné sa foi!
Tu n'as pas perdu sa tendresse!
Cet obstacle inconnu, qui surgit et se dresse
Entre vos cœurs, ne vient ni de lui ni de toi!

Dans son regard plus sombre
J'ai vu passer comme un éclair!
Il semble suivre une ombre
Invisible dans l'air.
Je l'appelle! Il frissonne!
Il contemple ma terreur!
Il repousse avec horreur
La main que je lui donne!
Ah! j'ai peur!
Ne pars pas, Ophélie!
C'est une mère qui supplie!
Je n'espère qu'en toi
Pour guérir sa folie!
Ah! ne pars pas, Ophélie, etc.
Je n'espère qu'en toi
Pour guérir sa folie
Ou désarmer son cœur!
Ophélie, ne pars pas!
Ah! Ophélie, ne pars pas! Ah! j'ai peur!

OPHÉLIE
J'obéirai, Madame.

LA REINE
Le Roi vient, laisse-moi.

(Ophélie sort. Entre le Roi.)

LE ROI
L'âme de votre fils
Est à jamais troublée, Madame,
C'en est fait de sa faible raison.

LA REINE
La vérité, peut-être, à ses yeux dévoilée…

LE ROI
Non, grâce au ciel, aucun soupçon.

LA REINE
C'est lui!

(Entre Hamlet.)

LE ROI
Silence!

(s'avançant vers Hamlet.)

Cher Hamlet!

HAMLET
Sire!

LE ROI
Appelle-moi ton père!

HAMLET
Sire, mon père est mort.

LE ROI
Sa mémoire m'est chère, Hamlet,
C'est en son nom que je te tends la main.

HAMLET
La sienne est inerte et glacée;
Sa mémoire est bien effacée,
Nul ne saura son nom demain!

LE ROI
Mon fils…

HAMLET
Je suis Hamlet.

(Il fait quelques pas pour s'éloigner.)

LA REINE
(le retenant)
Vous cherchez Ophélie?

HAMLET
Ophélie?

LA REINE
Elle est jeune et belle...

HAMLET
Le beauté, la jeunesse...
Un seul jour, un seul jour aura tout emporté!

LE ROI
De ce doux lien déjà si ton cœur se délie,
Qui te retient? Parcours la France et l'Italie
Et nos vœux te suivront sur ces bords étrangers!

HAMLET
Oui! voyez dans le ciel ces nuages légers,
Comme une nef d'argent ouvrant ses blanches voiles;
Je voudrais avec eux voyager dans les airs.
Au milieu des étoiles, au milieu des éclairs!

LE ROI
Vœux insensés!

(Musique de fête au dehors)

Écoute, Hamlet, ce bruit de fête!
Sors de ton rêve, enfin, et redresse la tête!

LA REINE
Puisé-je consoler votre âme par mes soins!

HAMLET
Par ma foi, vous serez témoins
D'un spectacle nouveau que pour vous on prépare!
J'ai fait venir en ces jardins
Une troupe de gens d'une habileté rare,
Bouffons, mimes et baladins
Qui joueront devant vous leur rôle en conscience.

LE ROI
Qu'il soit donc fait ce soir au gré de tes désirs;
Nous te laissons, Hamlet,
Le soins de nos plaisirs, etc.

(bas à la Reine)

Il ne sait rien!

LA REINE
(à part)
J'ai peur!

(Le Roi et la Reine sortent.)

HAMLET
(à part)
Mon père, patience!…Patience!

(Marcellus et Horatio entrent avec les Comédiens.)

MARCELLUS
(à Hamlet)
Voici les histrions mandés par vous, Seigneur.

HAMLET
Qu'ils soient les bienvenus au palais d'Elseneur!

COMÉDIENS
Princes sans apanages,
Risibles paladins,
Dames, seigneurs et pages,
Bouffons et baladins,
Aux pieds de Votre Altesse
Nous mettons humblement
Nos talents, notre adresse,
Notre dévouement.
A vox pieds nous mettons nos talents
Et notre dévouement.
Princes sans apanages, etc.

HAMLET
(à part)
C'est en croyant revoir se dresser sa victime
Que plus d'un meurtrier a confessé son crime.

(aux Comédiens)

Voici ce que j'attends de vous, secondez-moi!
La Reine est inquiète et son fils extravagant.
Pour amuser la cour et distraire le Roi,
Vous jouerez ce soir "Le Meurtre de Gonzague".
Je vous dirai l'instant de verser le poison.
Et vous n'aurez qu'à suivre ma leçon.
En attendant, soyez en fête!
Buvez! riez! chantez! Holà! pages, du vin!
Hors de là, mes amis, tout est faux, tout est vain!
Moi-même je vous tiendrai tête.

COMÉDIENS
Ah, pour nous, Monseigneur, quel honneur!

(Les pages apportent du vin et des coupes.)

HAMLET
(saisissant une coupe)
Ô vin, dissipe la tristesse
Qui pèse sur mon cœur!
A moi les rêves de l'ivresse
Et le rire moqueur!
Ô liqueur enchanteresse,
Verse l'ivresse
Et l'oubli dans mon cœur!
Douce liqueur!
Ô liqueur enchanteresse, etc.

(portant la coupe à ses lèvres)

COMÉDIENS
Ô liqueur enchanteresse,
Verse l'ivresse
Et l'oubli dans mon cœur!
Verse-nous l'ivresse!

MARCELLUS, HORATIO
(à part)
Il cherche l'oubli dans l'ivresse.

HAMLET
La vie est sombre,
Les ans son courts;
De nos beaux jours
Dieu sait le nombre.
Chacun, hélas! porte ici-bas
Sa lourde chaîne!
Cruels devoirs,
Longs désespoirs
De l'âme humaine!

MARCELLUS, HORATIO
(à part)
Qu'a-t-il donc?

COMÉDIENS
Qu'a-t-il donc?

HAMLET
Loin de nous,
Noirs présages! etc.
Les plus sages
Sont les fous!... Ah!
Le vin dissipe la tristesse
qui pèse sur mon cœur!

MARCELLUS, HORATIO
COMÉDIENS
Douce liqueur!

HAMLET
Douce liqueur!
Ô liqueur enchanteresse, etc.

MARCELLUS, HORATIO
COMÉDIENS
Ô liqueur enchanteresse, etc.

(Ils sortent. Les comédiens suivent Horatio et Marcellus.)

Seconde Scène

(Salle du palais avec un petit théâtre. Le Roi, la Reine, Polonius, Ophélie, Hamlet, Horatio, Marcellus et toute la cour)

HAMLET
(à Ophélie)
Belle, permettez-nous de prendre place à vos genoux?

OPHÉLIE
Prince, votre regard m'épouvante et me glace.

(Sur un signe du Roi, tout le monde prend place sur l'estrade. Les rideaux du petit théâtre s'ouvrent.)

HAMLET
(bas à Marcellus)
Voici l'instant! fixez vox regards sur le Roi,
et, si vous le voyez pâlir, dites-le moi!

Pantomime

(Le vieux roi, la couronne au front, entre lentement en scène, s'appuyant sur les bras d'une reine de théâtre don les traits et les habits sont ceux de la reine Gertrude. Hamlet, les yeux fixés sur le Roi, explique les divers mouvements des acteurs au fur et à mesure que le drame mimé s'exécute.)

HAMLET
C'est le vieux Roi Gonzague et la Reine Genièvre.
En ce lieu solitaire elle guide ses pas.
De doux serments d'amour, que nous n'entendons pas,
S'échappent de sa lèvre.
Le Roi cède au sommeil et s'endort,

Mais regardez! Voici paraître
Le démon tentateur, le traître!
Il s'approche, il tient le poison!
La Reine, dont la voix perfide
égara la faible raison,
Lui tend une coupe homicide…
Il la saisit…et sans effroi
Verse la mort au cœur du Roi!
C'en est fait! Dieu reçoit son âme!
Et lui, le meurtrier, calme et debout encor,
A la face du jour prend la couronne d'or
Et la met sur son front infâme!

(au Roi)

Sire, vous pâlissez!

LE ROI
(se levant)
Chassez, chassez d'ici ces vils histrions!

LA REINE
Ciel!

HAMLET
(à part)
Mon doute est éclairci!

(feignant la folie)

Frappez le meurtrier!
Frappez le misérable!
Vous l'avez vu!
C'est lui qui versait le poison!

COURTISANS
Que dit-il?
Quel transport égare sa raison?

LA REINE
Hamlet! mon fils!

OPHÉLIE
(à Hamlet)
Seigneur!

HAMLET
Trahison! Trahison!
Vengeons la mort du Roi par la mort du coupable!

(s'avançant vers le Roi et l'écartant des courtisans qui l'entourent)

Le voilà! Regardez! Ne le voyez-vous pas?
Il insulte le ciel! il brave Dieu lui-même,
Et le front ceint encore du royal diadème!

(Il arrache la couronne.)

A bas, masque menteur!
Vaine couronne, à bas!

COURTISANS
Ah!

LE ROI
Ô mortelle offense! Aveugle démence,
Qui glace tous les cœurs d'effroi!

OPHÉLIE
Ô mortelle offense!

MARCELLUS, POLONIUS, HORATIO
Aveugle démence
Qui glace tous les cœurs d'effroi!

COURTISANS
Nous tremblons d'effroi!

LA REINE
(à part)
Dans sa folle rage
Il brave, Il outrage…

LE ROI
Il me brave! Il m'outrage!

LA REINE
La sainte majesté du Roi!
Il brave, il outrage, etc.

DAMES
Qu'a-t-il fait?

SEIGNEURS
Cruel outrage!

MARCELLUS
Quel outrage!

SEIGNEURS
Quel outrage!

DAMES
Folle rage!

SEIGNEURS
Aveugle rage!

LE ROI
Dans sa folle rage…

MARCELLUS, DAMES
Tous nos cœurs...

SEIGNEURS
Aveugle rage!

LA REINE
Ô mortelle offense!

DAMES
...sont glacés

OPHÉLIE
Aveugle démence
Qui glace mon cœur, mon cœur d'effroi!

LA REINE
Ah! mon cœur est glacé par l'effroi!

LE ROI
...Il brave, il outrage
Et sa mère et le Roi!

COURTISANS
Cruel outrage!
Tous nos cœurs sont glacés par l'effroi!
Dans sa rage
Il outrage
Et la Reine et le Roi!
Il outrage la majesté du roi!

HAMLET
(continuant de feindre la folle)
Ô vin, dissipe la tristesse
Qui pèse sur mon cœur!

LE ROI, POLONIUS, HORATIO,
MARCELLUS, COURTISANS
Que dit-il? Que dit-il?

HAMLET
A moi les rêves et l'ivresse...

MARCELLUS, HORATIO
(à Hamlet)
Seigneur!

HAMLET
...Et le rire moqueur!

COURTISANS
Aveugle démence!
Ô mortelle offense!
Aveugle démence!
Qui glace tous les cœurs d'effroi, etc.
Dans sa folle rage,
Il outrage,
Et le reine et le Roi!

HAMLET
Ô liqueur enchanteresse,

MARCELLUS, HORATIO
Ah! Seigneur!

HAMLET
Verse l'ivresse
Et l'oubli dans mon cœur!

SEIGNEURS
Ô démence!

OPHÉLIE, LA REINE
Ah! cruelle offense!
Ah! folie démence!
Ah! cruelle offense!
Ah!, mon cœur, mon cœur frémit d'effroi!
Je meurs, hélas! Ah! Ah!

COURTISANS
Ô mortelle offense!
Ô juste vengeance!
Il brave le roi!
Les cœurs sont glacés, glacés par l'effroi!
Ah! mon cœur frémit d'effroi! etc.

OPHÉLIE, LA REINE
Ah! je meurs, hélas!

HAMLET
Ô liqueur...

COURTISANS
Ô jour maudit! Ô jour d'effroi!

HAMLET
…Verse l'ivresse
Et l'oubli dans mon cœur!
Ô liqueur... Ah! Ah!

(Il tombe.)

OPHÉLIE, LA REINE, COURTISANS
Ah!

LE ROI
A moi! à moi des flambeaux!
Suivez-moi!

OPHÉLIE, LA REINE, COURTISANS
Ô jour d'effroi!

(Le Roi sort précipitamment, suivi de la Reine et de toute la cour)

|新しいページ|検索|ページ一覧|RSS|@ウィキご利用ガイド | 管理者にお問合せ
|ログイン|