オペラ作曲家別索引

オペラ対訳完成

その他対訳完成

対訳一部完成

このサイトについて

アクセス数

  • 今日  -
  • 昨日  -
  • 累計  -

翻訳エンジン


bose_soundlink_color_ii



ACTE III


(Chambre du la Reine)

HAMLET
(seul, assis sur un canapé)
J'ai pu frapper le misérable
Et je ne l'ai pas fait.
Qu'est-ce donc que j'attends? etc.
Puis-je douter qu'il soit coupable?
Non! non!
Pourquoi tarder encore
Et laisser fuir le temps?
Hélas! qu'es-tu maintenant, ô mon père?

Être ou ne pas être…ô mystère!
Mourir!... dormir!... dormir!...
Ah! s'il m'était permis pour t'aller retrouver,
De briser le lien qui m'attache à la terre!
Mais après?... quel est-il ce pays inconnu
D'où pas un voyageur n'est encor revenu?
Être ou ne pas être!... ô mystère!
Mourir!... dormir!... dormir!...
Ô mystère! ô mystère!
Mourir!... dormir!... rêver peut-être!
Mais qui donc ose ici me suivre?
Le roi!...

(se cachant derrière une tapisserie)

...c'est Dieu qui me le livre!

(Entre le Roi.)

LE ROI
C'est en vain que j'ai cru me soustraire aux remords.
Au destin de mon frère, hélas! je porte envie!
Il est entré dans l'éternelle vie,
Moi j'ai livré mon âme à l'éternelle mort!

HAMLET
(à part)
Il s'offre à mon poignard!

LE ROI
(s'agenouillant devant le prie-Dieu)
Je t'implore, ô mon frère!
Si tu m'entends, si tu me vois,
Apaise la colère
De Celui qui juge les rois! la colère etc.
Hélas! hélas!
Je t'implore, ô mon frère,
Apaise la colère, apaise la colère
De Celui qui juge les rois!

HAMLET
(à part)
Il prie,
Le repentir pourrait sauver son âme.
Ce n'est pas à genoux,
C'est dans l'enivrement du trône que l'infâme
Doit tomber sous mes coups!

LE ROI
(se levant)
Quel fantôme ai-je vu passer dans la nuit sombre!
Ô terreur! je l'ai vu! Polonius! A moi!

POLONIUS
(entrant en hâte)
Sire, pourquoi ces cris?

LE ROI
Là, j'ai vu, comme une ombre
Passer le spectre du feu Roi!

POLONIUS
Reprenez vox esprits et calmez votre effroi.
Gardez que devant tous un mot ne nous trahisse!

LE ROI
(en sortant)
Viens, viens!

(Il sort précipitamment suivi de Polonius.)

HAMLET
(écartant la tapisserie)
Polonius est son complice! le père d'Ophélie!
Ô Dieu! pourquoi l'ai-je entendu, cet exécrable aveu?

(Entrent Ophélie et la Reine.)

LA REINE
Le voilà!

(à part)

Je veux lire enfin dans sa pensée!

(s'approchant d'Hamlet)

Cher Hamlet, par mes soins et par ordre du Roi
L'autel est préparé.
Voici la fiancée.

(Hamlet détourne ses yeux sans répondre.)

OPHÉLIE
(à part)
Il se tait! Son regard se détourne de moi!

HAMLET
(à part)
Ô torture! O supplice!
Du forfait à punir son père était complice!

LA REINE
On nous attend; venez!

HAMLET
(se levant)
Sur moi tombent les cieux
Avant que cet hymen funeste s'accomplisse!

OPHÉLIE
Que dit-il?

LA REINE
Quel feu sombre a jailli de ses yeux!

HAMLET
Allez dans un cloître, allez, Ophélie!
Et que votre cœur à jamais oublie
Ce rêve d'un jour!
Folle qui d'Hamlet peut se croire aimée!
Mon âme est de marbre et reste fermée
Aux soupirs d'amour, etc.

LA REINE
Eh quoi! mon fils, les traits charmants,
Le regard de ta fiancée,
Et ses aveux, et ta pensée?

HAMLET
Je ne retrouve rien dans mon âme glacée!

OPHÉLIE
Cet amour promis à genoux
Dont je faisais toute ma gloire,
Et cet anneau donné par vous,
Devais-je hélas! ne pas y croire?
Et votre amour promis à genoux,
Cet amour dont je faisais toute ma gloire!
Ah! Devais-je hélas! ne pas y croire?

HAMLET
De ces doux souvenirs j'ai perdu la mémoire.

(à part)

L'horrible vérité s'est dressée entre nous!

OPHÉLIE
(lui présentant son anneau)
Si vous ne m'aimez plus, reprenez donc ce gage!

HAMLET
Ophélie! Ô bonheur évanoui!...

(prenant l'anneau)

...Hélas!

LA REINE
(à Ophélie)
Il pleure en prononçant ton nom!
Il se souvient! il t'aime!

HAMLET
Non!
Allez dans un cloître, allez, Ophélie.
Et que votre cœur oublie
Ce doux rêve, ce rêve d'un jour!

LA REINE
Sa main sans pitié repousse Ophélie.

HAMLET
Oui, mon âme est de marbre...

OPHÉLIE
(à part)
Sombre égarement étrange folie!
Gloire, honneur, vertus et grâce accomplie,
Tout passe en un jour! etc.

LA REINE
Est-ce mensonge... ou folie?
...je tremble!

HAMLET
...et reste fermée
Aux soupirs d'amour!
Folie, hélas! qui de moi pouvait se croire aimée!

OPHÉLIE
Ah! voilà cet Hamlet qui m'a tant aimée!…
…Hélas! hélas! pour toujours,
Pour toujours, hélas! son âme est fermée
Aux rêves d'amour! son âme, etc.
Voilà cet Hamlet, etc.

HAMLET
Que pour jamais votre âme oublie
Ce doux rêve, ce rêve d'un jour! etc.
Ah! mon âme est fermée pour jamais, etc.
Aux soupirs d'amour!

LA REINE
Mensonge cruel! Ah! je tremble à mon tour!
Ah! mensonge!
Le doute envahit mon âme alarmée!
Je tremble à mon tour!
Se colère hélas! ne s'est point calmée à sa voix!
Sa colère ne s'est point apaisée
Devant tant d'amour!
Je tremble à mon tour!

HAMLET
Mon âme est fermée..

OPHÉLIE
Adieu jolie et bonheur!
Adieu rêves d'amour! etc.

HAMLET
…Pour jamais,
Est fermée à l'amour!

LA REINE
Quel funeste soupçon
A brisé son amour?

(Ophélie sort en cachant ses larmes.)

LA REINE
Hamlet, ma douleur est immense!
La colère plutôt encore que la démence
Semble percer en vos discours!
Mais laissons Ophélie, oublions vos amours!
Par pitié, rendez-vous aux conseils d'une mère
Qui peut être impuissante à protéger vos jours!
Vous avez gravement offensé votre père!

HAMLET
Qui de nous offensa mon père, madame?

LA REINE
Que dis-tu?

HAMLET
Souvenir effacé, n'est-ce pas?

LA REINE
Hamlet!

HAMLET
Non! souvenir implacable!

LA REINE
Ton langage est d'un insensé!

HAMLET
(faisant un pas vers la Reine)
Et le vôtre est d'une coupable!

LA REINE
(reculant devant Hamlet)
Mon fils! rappelle-toi qui je suis!

HAMLET
Je le sais! vous êtes ma mère!
La Reine!
Celle qu'un foi amour entraîne
Vers le frère de son époux!

(La Reine veut s'éloigner; Hamlet lui barre le passage.)

Non, vous ne fuirez pas!
Vous resterez, Madame!
Dans les profondeurs de votre âme,
Osez plonger les yeux et reconnaissez-vous!

LA REINE
Veux-tu m'assassiner, grand Dieu!

HAMLET
Moi!... non, ma mère!
Je ne devance pas les jugements du ciel.
Commettre un parricide est aussi criminel
Que de tuer un roi pour épouser son frère!

LA REINE
Tuer un roi!

HAMLET
C'est là ce qui j'ai dit…eh bien!
Vous vous taisez? Vous ne répondez rien?
Ah! que votre âme sans refuge
Pleure sur les devoirs trahis!
Vous n'êtes plus devant un fils!
Courbez-vous devant votre juge, ô reine coupable!

LA REINE
Je frissonne! hélas! je frémis! Etc.
Que la tendresse de mon fils
Me protège, me protège mon juge!

(lui prenant les mains)

Le ciel même a pitié des mères éplorées.
Mon fils! Je tends vers toi mes mains désespérées!

HAMLET
Vos mains ont versé le poison.

LA REINE
Vois, la douleur égare ma raison,
Mon fils, mon fils, mon fils! Ah!
Le douleur, la douleur égare ma raison!

HAMLET
(montrant les deux portraits à la Reine)
Ici la grâce et la beauté sereines,
Le courage, la foi,
Les vertus souveraines
Qui font la majesté des rois!
C'était votre époux d'autrefois!

(montrant l'autre portrait)

Là, tous les crimes de la terre!
L'artifice, la peur, le meurtre et l'adultère,
Tous rassemblés en lui!
Voilà votre époux d'aujourd'hui,
Voilà le cœur choisi du vôtre,
Voilà le monstre, le pervers,
Semblable aux démons des enfers,
Que vous avez donné pour successeur à l'autre!

LA REINE
Grâce, mon fils!

HAMLET
Non, non!

LA REINE
Épargne-moi!

HAMLET
Pour vous défendre appelez votre roi!

LA REINE
Grâce! Épargne-moi!

(prosternée devant Hamlet)

Pardonne, hélas! ta voix m'accable!
Veux-tu que je meure, désespérant?
Hamlet, ne sois pas implacable!
Ta mère à tes pieds se traîne en pleurant!
Veux-tu que je meure en désespérant?
Ta mère à tes pieds se traîne en pleurant!
Hamlet, ne sois pas implacable!
Pardonne! hélas! ta voix m'accable, ta voix m'accable!
Mon fils, mon fils, tu vois ta mère
A tes pieds, hélas! hélas! se traîner en pleurant!

HAMLET
Cet assassin, ce misérable...

LA REINE
Hamlet!

HAMLET
... Remplace mon père!
Ô Dieu tout puissant!

LA REINE
(se traînant à ses pieds)
Pardonne...

HAMLET
Assassin!...

LA REINE
Hamlet!...

HAMLET
Misérable!

LA REINE
Je meurs!

HAMLET
J'ai devant les yeux un voile de sang!

LA REINE
Ah!

(La Reine se renverse éperdue sur le coussins d'un lit de repos. Les lumières pâlissent tout à coup; l'ombre se dresse derrière le lit de repos et étend la main vers Hamlet.)

LE SPECTRE
Mon fils!

HAMLET
(reculant avec égarement)
Dieu! puissances éternelles!
Anges des cieux,
Couvrez-moi de vos ailes!

(au Spectre)

Parle! que me veux-tu?

LA REINE
(se relevant)
Ô démence funeste!

HAMLET
Ombre terrible et chère,
Viens-tu réveiller la colère
D'un fils ingrat et sans vertu?
Oh, parle!

LE SPECTRE
Souviens-toi!... mais épargne ta mère!

LA REINE
Pourquoi regardes-tu dans le vide?
Avec qui penses-tu donc parler?

HAMLET
(étendant la main vers le Spectre)
Lui!... Lui!...
Ah! détourne les yeux! laisse-moi mon courage!
Les pleurs amolliraient ce cœur gonfle de rage.
Non! pas de pleurs! Du sang!

LA REINE
Mon fils!

HAMLET
Là, devant moi, là, le voyez-vous?

LA REINE
Non! tu me glaces d'effroi!

(Le Spectre s'éloigne lentement.)

HAMLET
N'entendez-vous rien?

LA REINE
Non! rien!

HAMLET
Ce spectre! Cette ombre!
Mais regardez donc là!
Silencieux et sombre
Il s'éloigne…il franchit votre seuil!

(Les portes se sont ouvertes devant le Spectre, qui se retourne sur le seuil et étend de nouveau la main vers Hamlet.)

LE SPECTRE
Souviens-toi!

(Le Spectre disparaît; les portes se referment.)

LA REINE
Au nom du ciel, Hamlet,
Chasse de ta pensée
Cette vision insensée!

HAMLET
Non, ne me croyez pas insensé!
Ma colère s'est apaisée
A la voix de mon père.
Repentez-vous, priez,
dormez en paix, ma mère!

(Hamlet s'éloigne et sort; la Reine le suit des yeux.)

LA REINE
Ô nuit terrible!
Ô nuit d'épouvante et d'horreur!

(Elle tombe au pied du prie-Dieu.)
ACTE III


(Chambre du la Reine)

HAMLET
(seul, assis sur un canapé)
J'ai pu frapper le misérable
Et je ne l'ai pas fait.
Qu'est-ce donc que j'attends? etc.
Puis-je douter qu'il soit coupable?
Non! non!
Pourquoi tarder encore
Et laisser fuir le temps?
Hélas! qu'es-tu maintenant, ô mon père?

Être ou ne pas être…ô mystère!
Mourir!... dormir!... dormir!...
Ah! s'il m'était permis pour t'aller retrouver,
De briser le lien qui m'attache à la terre!
Mais après?... quel est-il ce pays inconnu
D'où pas un voyageur n'est encor revenu?
Être ou ne pas être!... ô mystère!
Mourir!... dormir!... dormir!...
Ô mystère! ô mystère!
Mourir!... dormir!... rêver peut-être!
Mais qui donc ose ici me suivre?
Le roi!...

(se cachant derrière une tapisserie)

...c'est Dieu qui me le livre!

(Entre le Roi.)

LE ROI
C'est en vain que j'ai cru me soustraire aux remords.
Au destin de mon frère, hélas! je porte envie!
Il est entré dans l'éternelle vie,
Moi j'ai livré mon âme à l'éternelle mort!

HAMLET
(à part)
Il s'offre à mon poignard!

LE ROI
(s'agenouillant devant le prie-Dieu)
Je t'implore, ô mon frère!
Si tu m'entends, si tu me vois,
Apaise la colère
De Celui qui juge les rois! la colère etc.
Hélas! hélas!
Je t'implore, ô mon frère,
Apaise la colère, apaise la colère
De Celui qui juge les rois!

HAMLET
(à part)
Il prie,
Le repentir pourrait sauver son âme.
Ce n'est pas à genoux,
C'est dans l'enivrement du trône que l'infâme
Doit tomber sous mes coups!

LE ROI
(se levant)
Quel fantôme ai-je vu passer dans la nuit sombre!
Ô terreur! je l'ai vu! Polonius! A moi!

POLONIUS
(entrant en hâte)
Sire, pourquoi ces cris?

LE ROI
Là, j'ai vu, comme une ombre
Passer le spectre du feu Roi!

POLONIUS
Reprenez vox esprits et calmez votre effroi.
Gardez que devant tous un mot ne nous trahisse!

LE ROI
(en sortant)
Viens, viens!

(Il sort précipitamment suivi de Polonius.)

HAMLET
(écartant la tapisserie)
Polonius est son complice! le père d'Ophélie!
Ô Dieu! pourquoi l'ai-je entendu, cet exécrable aveu?

(Entrent Ophélie et la Reine.)

LA REINE
Le voilà!

(à part)

Je veux lire enfin dans sa pensée!

(s'approchant d'Hamlet)

Cher Hamlet, par mes soins et par ordre du Roi
L'autel est préparé.
Voici la fiancée.

(Hamlet détourne ses yeux sans répondre.)

OPHÉLIE
(à part)
Il se tait! Son regard se détourne de moi!

HAMLET
(à part)
Ô torture! O supplice!
Du forfait à punir son père était complice!

LA REINE
On nous attend; venez!

HAMLET
(se levant)
Sur moi tombent les cieux
Avant que cet hymen funeste s'accomplisse!

OPHÉLIE
Que dit-il?

LA REINE
Quel feu sombre a jailli de ses yeux!

HAMLET
Allez dans un cloître, allez, Ophélie!
Et que votre cœur à jamais oublie
Ce rêve d'un jour!
Folle qui d'Hamlet peut se croire aimée!
Mon âme est de marbre et reste fermée
Aux soupirs d'amour, etc.

LA REINE
Eh quoi! mon fils, les traits charmants,
Le regard de ta fiancée,
Et ses aveux, et ta pensée?

HAMLET
Je ne retrouve rien dans mon âme glacée!

OPHÉLIE
Cet amour promis à genoux
Dont je faisais toute ma gloire,
Et cet anneau donné par vous,
Devais-je hélas! ne pas y croire?
Et votre amour promis à genoux,
Cet amour dont je faisais toute ma gloire!
Ah! Devais-je hélas! ne pas y croire?

HAMLET
De ces doux souvenirs j'ai perdu la mémoire.

(à part)

L'horrible vérité s'est dressée entre nous!

OPHÉLIE
(lui présentant son anneau)
Si vous ne m'aimez plus, reprenez donc ce gage!

HAMLET
Ophélie! Ô bonheur évanoui!...

(prenant l'anneau)

...Hélas!

LA REINE
(à Ophélie)
Il pleure en prononçant ton nom!
Il se souvient! il t'aime!

HAMLET
Non!
Allez dans un cloître, allez, Ophélie.
Et que votre cœur oublie
Ce doux rêve, ce rêve d'un jour!

LA REINE
Sa main sans pitié repousse Ophélie.

HAMLET
Oui, mon âme est de marbre...

OPHÉLIE
(à part)
Sombre égarement étrange folie!
Gloire, honneur, vertus et grâce accomplie,
Tout passe en un jour! etc.

LA REINE
Est-ce mensonge... ou folie?
...je tremble!

HAMLET
...et reste fermée
Aux soupirs d'amour!
Folie, hélas! qui de moi pouvait se croire aimée!

OPHÉLIE
Ah! voilà cet Hamlet qui m'a tant aimée!…
…Hélas! hélas! pour toujours,
Pour toujours, hélas! son âme est fermée
Aux rêves d'amour! son âme, etc.
Voilà cet Hamlet, etc.

HAMLET
Que pour jamais votre âme oublie
Ce doux rêve, ce rêve d'un jour! etc.
Ah! mon âme est fermée pour jamais, etc.
Aux soupirs d'amour!

LA REINE
Mensonge cruel! Ah! je tremble à mon tour!
Ah! mensonge!
Le doute envahit mon âme alarmée!
Je tremble à mon tour!
Se colère hélas! ne s'est point calmée à sa voix!
Sa colère ne s'est point apaisée
Devant tant d'amour!
Je tremble à mon tour!

HAMLET
Mon âme est fermée..

OPHÉLIE
Adieu jolie et bonheur!
Adieu rêves d'amour! etc.

HAMLET
…Pour jamais,
Est fermée à l'amour!

LA REINE
Quel funeste soupçon
A brisé son amour?

(Ophélie sort en cachant ses larmes.)

LA REINE
Hamlet, ma douleur est immense!
La colère plutôt encore que la démence
Semble percer en vos discours!
Mais laissons Ophélie, oublions vos amours!
Par pitié, rendez-vous aux conseils d'une mère
Qui peut être impuissante à protéger vos jours!
Vous avez gravement offensé votre père!

HAMLET
Qui de nous offensa mon père, madame?

LA REINE
Que dis-tu?

HAMLET
Souvenir effacé, n'est-ce pas?

LA REINE
Hamlet!

HAMLET
Non! souvenir implacable!

LA REINE
Ton langage est d'un insensé!

HAMLET
(faisant un pas vers la Reine)
Et le vôtre est d'une coupable!

LA REINE
(reculant devant Hamlet)
Mon fils! rappelle-toi qui je suis!

HAMLET
Je le sais! vous êtes ma mère!
La Reine!
Celle qu'un foi amour entraîne
Vers le frère de son époux!

(La Reine veut s'éloigner; Hamlet lui barre le passage.)

Non, vous ne fuirez pas!
Vous resterez, Madame!
Dans les profondeurs de votre âme,
Osez plonger les yeux et reconnaissez-vous!

LA REINE
Veux-tu m'assassiner, grand Dieu!

HAMLET
Moi!... non, ma mère!
Je ne devance pas les jugements du ciel.
Commettre un parricide est aussi criminel
Que de tuer un roi pour épouser son frère!

LA REINE
Tuer un roi!

HAMLET
C'est là ce qui j'ai dit…eh bien!
Vous vous taisez? Vous ne répondez rien?
Ah! que votre âme sans refuge
Pleure sur les devoirs trahis!
Vous n'êtes plus devant un fils!
Courbez-vous devant votre juge, ô reine coupable!

LA REINE
Je frissonne! hélas! je frémis! Etc.
Que la tendresse de mon fils
Me protège, me protège mon juge!

(lui prenant les mains)

Le ciel même a pitié des mères éplorées.
Mon fils! Je tends vers toi mes mains désespérées!

HAMLET
Vos mains ont versé le poison.

LA REINE
Vois, la douleur égare ma raison,
Mon fils, mon fils, mon fils! Ah!
Le douleur, la douleur égare ma raison!

HAMLET
(montrant les deux portraits à la Reine)
Ici la grâce et la beauté sereines,
Le courage, la foi,
Les vertus souveraines
Qui font la majesté des rois!
C'était votre époux d'autrefois!

(montrant l'autre portrait)

Là, tous les crimes de la terre!
L'artifice, la peur, le meurtre et l'adultère,
Tous rassemblés en lui!
Voilà votre époux d'aujourd'hui,
Voilà le cœur choisi du vôtre,
Voilà le monstre, le pervers,
Semblable aux démons des enfers,
Que vous avez donné pour successeur à l'autre!

LA REINE
Grâce, mon fils!

HAMLET
Non, non!

LA REINE
Épargne-moi!

HAMLET
Pour vous défendre appelez votre roi!

LA REINE
Grâce! Épargne-moi!

(prosternée devant Hamlet)

Pardonne, hélas! ta voix m'accable!
Veux-tu que je meure, désespérant?
Hamlet, ne sois pas implacable!
Ta mère à tes pieds se traîne en pleurant!
Veux-tu que je meure en désespérant?
Ta mère à tes pieds se traîne en pleurant!
Hamlet, ne sois pas implacable!
Pardonne! hélas! ta voix m'accable, ta voix m'accable!
Mon fils, mon fils, tu vois ta mère
A tes pieds, hélas! hélas! se traîner en pleurant!

HAMLET
Cet assassin, ce misérable...

LA REINE
Hamlet!

HAMLET
... Remplace mon père!
Ô Dieu tout puissant!

LA REINE
(se traînant à ses pieds)
Pardonne...

HAMLET
Assassin!...

LA REINE
Hamlet!...

HAMLET
Misérable!

LA REINE
Je meurs!

HAMLET
J'ai devant les yeux un voile de sang!

LA REINE
Ah!

(La Reine se renverse éperdue sur le coussins d'un lit de repos. Les lumières pâlissent tout à coup; l'ombre se dresse derrière le lit de repos et étend la main vers Hamlet.)

LE SPECTRE
Mon fils!

HAMLET
(reculant avec égarement)
Dieu! puissances éternelles!
Anges des cieux,
Couvrez-moi de vos ailes!

(au Spectre)

Parle! que me veux-tu?

LA REINE
(se relevant)
Ô démence funeste!

HAMLET
Ombre terrible et chère,
Viens-tu réveiller la colère
D'un fils ingrat et sans vertu?
Oh, parle!

LE SPECTRE
Souviens-toi!... mais épargne ta mère!

LA REINE
Pourquoi regardes-tu dans le vide?
Avec qui penses-tu donc parler?

HAMLET
(étendant la main vers le Spectre)
Lui!... Lui!...
Ah! détourne les yeux! laisse-moi mon courage!
Les pleurs amolliraient ce cœur gonfle de rage.
Non! pas de pleurs! Du sang!

LA REINE
Mon fils!

HAMLET
Là, devant moi, là, le voyez-vous?

LA REINE
Non! tu me glaces d'effroi!

(Le Spectre s'éloigne lentement.)

HAMLET
N'entendez-vous rien?

LA REINE
Non! rien!

HAMLET
Ce spectre! Cette ombre!
Mais regardez donc là!
Silencieux et sombre
Il s'éloigne…il franchit votre seuil!

(Les portes se sont ouvertes devant le Spectre, qui se retourne sur le seuil et étend de nouveau la main vers Hamlet.)

LE SPECTRE
Souviens-toi!

(Le Spectre disparaît; les portes se referment.)

LA REINE
Au nom du ciel, Hamlet,
Chasse de ta pensée
Cette vision insensée!

HAMLET
Non, ne me croyez pas insensé!
Ma colère s'est apaisée
A la voix de mon père.
Repentez-vous, priez,
dormez en paix, ma mère!

(Hamlet s'éloigne et sort; la Reine le suit des yeux.)

LA REINE
Ô nuit terrible!
Ô nuit d'épouvante et d'horreur!

(Elle tombe au pied du prie-Dieu.)



|新しいページ|検索|ページ一覧|RSS|@ウィキご利用ガイド | 管理者にお問合せ
|ログイン|