オペラ作曲家別索引

オペラ対訳完成

その他対訳完成

対訳一部完成

このサイトについて

アクセス数

  • 今日  -
  • 昨日  -
  • 累計  -

翻訳エンジン


bose_soundlink_color_ii



SECONDE ACTE


L'olympe

(Le théâtre est dans l'obscurité. Les dieux sont endormis dans des nuages.)

No. 8 Entracte et Choeur du Sommeil

LE CHOEUR
Dormons, dormons, que notre somme
ne vienne jamais à finir,
puisque le seul bonheur en somme
dans notre Olympe est de dormir.

N° 9 Couplets

(Venus entre a petit pas )

VÉNUS
Je suis Vénus! et mon amour
a tait l'école buissonnière!
Je reviens au lever du jour
d'un petit voyage a Cythère!
Un profond mystère
cache mon retour
ils dorment tous!
Endormons nous!

(Elle s'endort dans un nuage à droite. Cupidon entre sur 1e pointe des pieds.)

CUPIDON
Je suis Cupidon mon amour
a fait l'école buissonnière!
Je reviens au lever du jour
d'un petit voyage a Cythère!
Un profond mystère
cache mon retour!
Ils dorment tous!
Endormons-nous!

(Il s'endort dans un nuaqe à gauche. Au même instant paraît Mars qui entre militairement)

LE CHOEUR
(endormi)
Ah!

MARS
Je suis le dieu Mars, à mon tour
je viens d'chez ma particulière,
et je rentre au lever du jour
d'un petit voyage à Cythère.
La petit cantinière
cache mon retour
dans mon nuage, j'm'en vas filer,
car la consigne est de ronfler.

(Il s'endort dans un nuage, à droite. Morphée suivi de la Nuit et de son cortège des songes de toutes les couleurs parcourt les ranqs des divinités endormies et leur secoue des pavots sous le nez.)

LE CHOEUR
(endormi)
Ah!

N° 10. Divertissement

MORPHÉE
Tzing, tzing, tzing, tzing,
dans les célestes demeures
versons nos pavots sans bruit.

LE CHOEUR
Ah!

MORPHÉE
Tzing, tzing, tring, tzing,
bientôt les premières heures
s'en viendront chasser la nuit.
Tzing, tzing, tzing, tzing

LE CHOEUR
Ah!

MORPHÉE
Tzing, tzing, etc.

(Quand Morphée a fini sa tournée et que la Nuit a groupé des songes devant les deux endormis, on entend sonner la première heure, puis la seconde, puis la troisième, et chaque sonnerie correspond à l'entrée d'une heure nouvelle. Tableau chorégraphique des Heures poursuivant la Nuit et les Songes et commençant à les chasser Quand la nuit a disparu, les Heures se groupent et appellent leurs sœurs qui arrivent les unes après les autres amenant l'Aurore: le décor devient rose. Nouveau ballet, puis une sonnerie de chasse retentit dans le lointain et se rapproche peu à peu.)

N° 11 Réveil des Dieux, Couplets de Diane

JUPITER
Par Saturne! quel est ce bruit
qui nous réveille au milieu de la nuit?
C'est Diane, ma fille chérie,
qui nous sonne sa sonnerie!
Sus! qu'on se réveille à l'instant!

LE CHOEUR
(bâillant)
Ah!

JUPITER
Et surtout pas de bâillement!
D'un cri de joie et d'allégresse
il faut saluer la déesse;
obéissons au règlement!

(Diane entre avec ses Nymphes.)

LE CHOEUR
Salut à Diane chasseresse!

VÉNUS
Mais pourquoi cet air de tristesse?

TOUS
Pourquoi cet air de tristesse?

DIANE
Ah ! rien n'égale mon tourment!
Quand Diane descend dans la plaine,
Tonton tontaine tonton
C'est pour y chercher Actéon
Tonton tontaine tonton
C'est près d'une fontaine,
Tonton tontaine tonton
que Diane rencontre Actéon,
Tonton tontaine tonton,
que Diane rencontre Actéon!

LE CHOEUR
Que Diane rencontre Actéon!

DIANE
Or ce matin dans la plaine,
Tonton tontaine tonton
je m'en fus chercher Actéon,
Tonton tontaine tonton
mais hélas près de la fontaine,
Tonton tontaine tonton,
point n'est venu mon Actéon,
Tonton tontaine tonton,
point n'est venu mon Actéon.

LE CHOEUR
Point n'est venu son Actéon.

DIANE
Pauvre Actéon! Qu'est-il devenu?

JUPITER
Ce qu'il est devenu, chaste Diane?
Je vais te le dire!
Tu te compromettais avec ce jeune homme,
je me suis débarrassé de lui!

DIANE
Et comment?

JUPITER
Je l'ai changé en cerf!
Corbleu, mes enfants,
les faibles mortels ont l'œil sur nous!
Sauvons les apparences,
au moins, sauvons les apparences,
tout est la!

DIANE
Vous les sauvez bien, vous!

JUNON
Est-ce qu'il a encore fait quoique nouvelle escapade?

JUPITER
C'est toi, ma bonne Junon?...
Qu'est-ce qu'il y a?

JUNON
Il y a que je ne puis plus vivre ainsi!
Et que l'existence que vous me faîtes.

JUPITER
Qu'est-ce que j'ai encore tait, voyons!...

JUNON
Eh bien, il n'est bruit là-bas
que de la disparition d'une mortelle,
qui vient d'être enlevée par un dieu.
Cette femme s'appelle Eurydice.
Et le dieu, c'est vous!

JUPITER
Moi?

JUNON
Et quel autre que vous eût osé?...

JUPITER
Vois, mon amie, ou t'entraîne ton aveugle passion!
Cet enlèvement, je le connais comme toi.

JUNON
Je le crois.

JUPITER
Mes soupçons se portent
sur quelqu'un et j'ai envoyé aux renseignements
mon fidèle Mercure.

JUNON
Je ne vous crois plus, gros hypocrite!
Vous m'avez tant de fois trompée!

(Mercure entre en dansant et ne cesse de sautiller pendant tout le temps qu'il chante.)

N 12. Rondo Saltarelle de Mercure

MERCURE
Eh hop! Eh hop! Place à Mercure!
Ses pieds ne touchent pas le sol,
un bleu nuage est sa voiture,
rien ne l'arrête dans son vol.
Bouillet dans son dictionnaire
vous dira mes titres nombreux:
je suis le commissionnaire
et des déesses et des dieux;
pour leurs amours moi je travaille,
actif, agile, intelligent,
mon caducée est ma médaille,
une médaille en vit argent.
Eh hop! Eh hop! Place à Mercure!
Ses pieds ne touchent pas le sol,
un bleu nuage est sa voiture,
rien ne l'arrête dans son vol.
Je suis le dieu de l'éloquence,
les avocats sont mes enfants,
ils me sont d'un secours immense
pour flanquer les mortels dedans.
Je dois comme dieu du commerce
détester la fraude et le dol,
mais je sais par raison inverse
les aimer comme dieu du vol,
car j'ai la main fort indirecte
et quelquefois le bras trop long:
quand il était berger d'Admète
j'ai chipe les bœufs d'Apollon.
Tout en étant le dieu des drôles,
je suis le plus drôle des dieux,
j'ai des ailes sur les épaules,
aux talons et dans les cheveux.
Jupin mon maître sait me mettre
à toute sauce; il finira
par me mettre dans un baromètre
pour savoir le temps qu'il fera.

JUNON
Pour savoir le temps qu'il fera.

MERCURE
Eh hop!

JUPITER
Eh hop!

MERCURE, JUNON ET JUPITER
Eh hop ! Eh hop !
Place à Mercure, etc.

(Mercure s'immobilise avec peine devant Jupiter et Junon)

MERCURE
Salut au puissant maître des dieux et de la…

JUPITER
Pas de phrases! Au fait!

MERCURE
Seigneur, j'arrive en droite ligne des Enfers!

JUPITER
Et Pluton!

MERCURE
Pluton était sorti.
Il est rentré aux Enfers il y a une heure.

JUPITER
(à Junon)
Ecoute çà, pomme d'amour!

JUNON
Oui?

JUPITER
(à Mercure)
Et d'où venait-il?

MERCURE
De la terre.

JUPITER
Seul?

MERCURE
Seul? Non pas.
Avec une jolie petite femme qu'il venait d'enlever à son mari.

JUPITER
Cette femme a pour nom?

MERCURE
Eurydice.

JUPITER
Ah! le coquin de Pluton !
Et il va venir?

MERCURE
A l'instant… je lui ai dit que vous l'attendiez.
Et tenez, le voilà qui descend de son char

JUPITER
Eh bien, je vais le traiter comme il le mérite!

(Pluton entre escorté d'une nuée de petits démons portant son lunch.)

PLUTON
Salut au puissant maître des cieux et de la terre!

N 12 bis Entrée de Pluton

N 13. Air en Prose de Pluton

Comme il me regarde! Est-ce qu'il se douterait?...
Détournons les soupçons! Flagornons-le.
Ayons l'air de trouver son domicile agréable.
J'ai justement une belle tirade que j'ai lue quelque part…
Ah! avec quelle volupté je m'enivre des sauves émanations de cette atmosphère douce et vivifiante de l'Olympe!
Heureuses divinités qui folâtrez sans cesse sous des cieux toujours bleus!
Tandis que je suis condamné aux sombres cloaques du royaume infernal,
ici l'on respire une odeur de déesse et de nymphe,
une suave odeur de myrte et de verveine, de nectar et d'ambroisie!
On entend le roucoulement des colombes
les chansons d'Apollon et la lyre de Lesbos.
Voici les Nymphes voici les Muses,
les Grâces ne sont pas loin.
Non, non! Vous les verrez danser,
calmes et bondissantes.
aux douces clartés de la lune d'Avril.
On entend le roucoulement etc.

Tous les parfums sont déchaînés, et les parfums de la nuit, et les parfums du jour, les parfums du matin, et les parfums du soir, et les parfums du ciel, et les parfums des Grâces, et les parfums des Muses et les parfums des Nymphes.

JUPITER
Laissons cela! Il parait, mon bonhomme,
que tu te conduis comme le dernier des drôles!

PLUTON
Seigneur!

JUPITER
Tu as abusé de ton pouvoir en enlevant par la mort une épouse a son époux.

PLUTON
Ce n'est pas vrai!

JUPITER
Ne nie pas, je sais tout!

PLUTON
Ce n'est pas vrai!

JUPITER
Silence! Quand je parle, on se tait!

(On entend des cris au dehors.)

PLUTON
Ça ne m'a pas l'air de cris d'enthousiasme cela!

JUPITER
Une révolte!

N 14. Choeur de la Révolte

DIANE, VÉNUS. CUPIDON, CHOEUR DES DIEUX
Aux armes, dieux et demi-dieux!
Abattons cette tyrannie.
Ce régime est fastidieux!
Aux armes! Aux armes!

JUPITER
Une révolte, vraiment c'est curieux!

PLUTON
(à part)
Une révolte chez les dieux!
Sur mon âme, elle arrive au mieux!

LES DIEUX, CUPIDON
Plus de nectar! plus d'ambroisie!
Plus de nectar, cette liqueur fait mal au cœur...
oui, mal au coeur!
Assez de sucre et d'ambroisie!
Plus d'ambroisie!

PLUTON
Ils ont raison!
Ces aliments sont fades!
Parlez-moi de ceci, de ceci, camarades!

(Il brandit les mets et les flacons qui constituent son lunch et que portant ses petits démons.)

DIANE, VÉNUS, CUPIDON, CHOEUR
Aux armes! dieux et demi-dieux!
Abattons cette tyrannie!
Ce régime est fastidieux! etc.

JUPITER
Silence, ou je tonne!

(Cris plus violents.)

Alors c'est une sédition!
On refuse obéissance!

TOUS
Oui! Oui! Oui!

JUPITER
Et la morale?

PLUTON
Il faudrait pourtant s'entendre sur ta morale!
Tu en as fait bien d'autres, toi, mon petit père!…

JUPITER
Moi? Jamais… bon époux, bon père, bon…

PLUTON
Ah oui ! Parlons-en de tes qualités domestique!
Tu me reproches ce que j'ai fait…
Si on rappelait ce que tu as fait, toi!

DIANE
Laisse donc!
Moi Diane, j'en sais sur ton compote!

VÉNUS
Et moi, Venus!

CUPIDON
Et moi, Cupidon

TOUS
Et nous donc!

CUPIDON
Nous avons fait des chansons là-dessus!

PLUTON
Tu l'entendras!

TOUS
Tu l'entendras!

JUNON
Ce sera ta punition!

N 15. Rondeau des Métamorphoses

DIANE
Pour séduire Alcmène la fière
tu pris les traits de son mari!
Je sais bien des femmes sur terre
pour qui çà n'eût pas réussi!
Ah! ah! ah! ah! ah! ah!
Ne prends plus l'air patelin:
on connaît tes farces, Jupin!
Ah! ah! ah! ah! ah! ah!
Ne prends plus l'air patelin,
on te connaît Jupin!

LE CHOEUR
Ah! ah! ah! ah! ah! ah!
Ne prends plus, etc.

VÉNUS
Ce cygne traqué par un aigle
que Léda sauva dans ses bras,
c'était encore vous, gros espiègle!
J'étais l'aigle, ne le niez pas!
Ah! ah! ah! etc.

CUPIDON
Que prouvent ces métamorphoses?
C'est que tu te trouves si laid,
que pour te faire aimer tu n'oses
te montrer tel que l'ont t'a fait!
Ah! ah! ah! etc.

(Mercure est dans le fond, debout sur les gradins de l'amphithéâtre.)

MERCURE
Seigneur, deux étrangers sont là qui demandent audience!

JUPITER
Leurs noms?

MERCURE
Orphée.

JUPITER
(à part)
Orphée!

(à Pluton)

Je vais te repincer, Pluton!

MERCURE
Il est accompagné d'un jeune homme qui se dit l'Opinion Publique.

JUPITER
L'Opinion Publique!
Mes enfants, trêve à nos dissensions intestines!

PLUTON
Ne les recevez pas!

TOUS
Recevez-les!

JUPITER
Je vais les recevoir!
Je suis Jupin et je dois la justice à tous!

(à Pluton)

Ah! tu tremblés, Pluton!

N 16. Final

(Mercure sort et revient introduisant Orphée et l'Opinion Publique.)

PLUTON
Il approche! Il s'avance!
Le voilà, oui, c'est bien lui!
Ah! sapristi! je commence à bien m'ennuyer ici.

LES DIEUX
Il approche! il approche!
Le voilà, oui, c'est bien lui!
L'on va prendre ta défense,
hélas, trop infortuné mari!

ORPHÉE
C'est malgré moi que j'avance!
Et je suis tout ahuri
ce voyage-là commence
à me donner beaucoup trop d'ennui.

PLUTON, JUPITER, MERCURE
Le voilà!

DIANE, CUPIDON, VENUS, CHOEUR
Attendons!

PLUTON, JUPITER, MERCURE
C'est bien lui!

DIANE, CUPIDON, VÉNUS, CHOEUR
Observons!

ORPHÉE
La vengeance est bien près de moi!

L'OPINION PUBLIQUE
Avance! avance! Obéis-moi!

DIANE, CUPIDON, VENUS, CHŒUR
Regardons, écoutons,
oui regardons même écoutons!
Car on va prendre ta défense,
trop infortuné mari!

ORPHÉE
La vengeance est bien près de moi!
Dieu! qu'il m'ennuie!
Oui, il m'ennuie ce damné jeune homme,
il commence à me donner de l'ennui.

PLUTON, JUPITER, MERCURE
Le voilà, c'est bien lui, il approche, il s'avance! etc.

L'OPINION PUBLIQUE
La vengeance est bien près de toi,
obéis-moi, marche toujours!
Crains ma vengeance!
Sinon, crains la vengeance
prête à fondre sur toi!

JUPITER
(à Orphée)
Que me veux-tu, faible mortel?

L'OPINION PUBLIQUE
(bas à Orphée)
Voici le moment solennel!
Tu vas, d'une voix attendrie,
implorer du grand Jupiter
le droit de reprendre à l'Enfer
ton épouse tendre et chérie!

ORPHÉE
Vous le voulez?

L'OPINION PUBLIQUE
Allons!

(Orphée prend son violon et joue.)

ORPHÉE
On m'a ravi mon Eurydice…

DIANE, CUPIDON, VENUS
Rien n'égale son tourment!

DIANE
Rien n'égale sa douleur!

CUPIDON, DIANE, VÉNUS, LES DEESSES
Rien n'égale sa douleur!

DIANE
Et le ravisseur?

JUPITER
C'est?

DIANE
(avec force)
C'est Pluton!

TOUS
C'est Pluton! C'est Pluton!

ORPHÉE
C'est Pluton!

JUPITER
(haut, avec dignité)
Puissant justement le crime et l'injustice
je condamne Pluton à lui rendre Eurydice!

ORPHÉE
(à part)
O ciel! O ciel! Il me la rend!

PLUTON
(à part)
O ciel! O ciel! Il me la prend!

JUPITER
Et pour faire observer ma volonté suprême,
aux Enfers aujourd'hui, Pluton, j'irai moi-même!

LES DIEUX
Aux Enfers!

DIANE, CUPIDON VÉNUS, MERCURE
Jupin, emmenez-nous avec vous, s'il vous plaît!
Emmenez-nous, Jupin, emmenez-nous avec vous.

JUPITER
Allons, j'emmènerai l'Olympe au grand complet!

LES DIEUX
Vive Jupin!

MERCURE
Venez tous, venez tous!

LES DIEUX
Gloire, gloire à Jupiter,
gloire à ce dieu clément et doux
qui pour ce sémillant enfer,
n'a pas voulu partir sans nous!
Partons, partons! La, la, la, la!
Partons, marchons! Ah!
Plus de nectar, plus de ciel bleu!
Oh, nous allons donc rire un peu
merci, mon Dieu, merci, mon Dieu!
La, la, la, la, la, partons, marchons!

JUPITER
Prenons nos attributs,
partons, n'hésitons plus!

LES DIEUX
Prenons nos attributs partons,
n'hésitons plus!

TOUS
Merci, merci!
La, la, la, la, partons, partons, etc.
Gloire, gloire à Jupiter, etc.

(Tous les dieux sortent ravis.)
SECONDE ACTE


L'olympe

(Le théâtre est dans l'obscurité. Les dieux sont endormis dans des nuages.)

No. 8 Entracte et Choeur du Sommeil

LE CHOEUR
Dormons, dormons, que notre somme
ne vienne jamais à finir,
puisque le seul bonheur en somme
dans notre Olympe est de dormir.

N° 9 Couplets

(Venus entre a petit pas )

VÉNUS
Je suis Vénus! et mon amour
a tait l'école buissonnière!
Je reviens au lever du jour
d'un petit voyage a Cythère!
Un profond mystère
cache mon retour
ils dorment tous!
Endormons nous!

(Elle s'endort dans un nuage à droite. Cupidon entre sur 1e pointe des pieds.)

CUPIDON
Je suis Cupidon mon amour
a fait l'école buissonnière!
Je reviens au lever du jour
d'un petit voyage a Cythère!
Un profond mystère
cache mon retour!
Ils dorment tous!
Endormons-nous!

(Il s'endort dans un nuaqe à gauche. Au même instant paraît Mars qui entre militairement)

LE CHOEUR
(endormi)
Ah!

MARS
Je suis le dieu Mars, à mon tour
je viens d'chez ma particulière,
et je rentre au lever du jour
d'un petit voyage à Cythère.
La petit cantinière
cache mon retour
dans mon nuage, j'm'en vas filer,
car la consigne est de ronfler.

(Il s'endort dans un nuage, à droite. Morphée suivi de la Nuit et de son cortège des songes de toutes les couleurs parcourt les ranqs des divinités endormies et leur secoue des pavots sous le nez.)

LE CHOEUR
(endormi)
Ah!

N° 10. Divertissement

MORPHÉE
Tzing, tzing, tzing, tzing,
dans les célestes demeures
versons nos pavots sans bruit.

LE CHOEUR
Ah!

MORPHÉE
Tzing, tzing, tring, tzing,
bientôt les premières heures
s'en viendront chasser la nuit.
Tzing, tzing, tzing, tzing

LE CHOEUR
Ah!

MORPHÉE
Tzing, tzing, etc.

(Quand Morphée a fini sa tournée et que la Nuit a groupé des songes devant les deux endormis, on entend sonner la première heure, puis la seconde, puis la troisième, et chaque sonnerie correspond à l'entrée d'une heure nouvelle. Tableau chorégraphique des Heures poursuivant la Nuit et les Songes et commençant à les chasser Quand la nuit a disparu, les Heures se groupent et appellent leurs sœurs qui arrivent les unes après les autres amenant l'Aurore: le décor devient rose. Nouveau ballet, puis une sonnerie de chasse retentit dans le lointain et se rapproche peu à peu.)

N° 11 Réveil des Dieux, Couplets de Diane

JUPITER
Par Saturne! quel est ce bruit
qui nous réveille au milieu de la nuit?
C'est Diane, ma fille chérie,
qui nous sonne sa sonnerie!
Sus! qu'on se réveille à l'instant!

LE CHOEUR
(bâillant)
Ah!

JUPITER
Et surtout pas de bâillement!
D'un cri de joie et d'allégresse
il faut saluer la déesse;
obéissons au règlement!

(Diane entre avec ses Nymphes.)

LE CHOEUR
Salut à Diane chasseresse!

VÉNUS
Mais pourquoi cet air de tristesse?

TOUS
Pourquoi cet air de tristesse?

DIANE
Ah ! rien n'égale mon tourment!
Quand Diane descend dans la plaine,
Tonton tontaine tonton
C'est pour y chercher Actéon
Tonton tontaine tonton
C'est près d'une fontaine,
Tonton tontaine tonton
que Diane rencontre Actéon,
Tonton tontaine tonton,
que Diane rencontre Actéon!

LE CHOEUR
Que Diane rencontre Actéon!

DIANE
Or ce matin dans la plaine,
Tonton tontaine tonton
je m'en fus chercher Actéon,
Tonton tontaine tonton
mais hélas près de la fontaine,
Tonton tontaine tonton,
point n'est venu mon Actéon,
Tonton tontaine tonton,
point n'est venu mon Actéon.

LE CHOEUR
Point n'est venu son Actéon.

DIANE
Pauvre Actéon! Qu'est-il devenu?

JUPITER
Ce qu'il est devenu, chaste Diane?
Je vais te le dire!
Tu te compromettais avec ce jeune homme,
je me suis débarrassé de lui!

DIANE
Et comment?

JUPITER
Je l'ai changé en cerf!
Corbleu, mes enfants,
les faibles mortels ont l'œil sur nous!
Sauvons les apparences,
au moins, sauvons les apparences,
tout est la!

DIANE
Vous les sauvez bien, vous!

JUNON
Est-ce qu'il a encore fait quoique nouvelle escapade?

JUPITER
C'est toi, ma bonne Junon?...
Qu'est-ce qu'il y a?

JUNON
Il y a que je ne puis plus vivre ainsi!
Et que l'existence que vous me faîtes.

JUPITER
Qu'est-ce que j'ai encore tait, voyons!...

JUNON
Eh bien, il n'est bruit là-bas
que de la disparition d'une mortelle,
qui vient d'être enlevée par un dieu.
Cette femme s'appelle Eurydice.
Et le dieu, c'est vous!

JUPITER
Moi?

JUNON
Et quel autre que vous eût osé?...

JUPITER
Vois, mon amie, ou t'entraîne ton aveugle passion!
Cet enlèvement, je le connais comme toi.

JUNON
Je le crois.

JUPITER
Mes soupçons se portent
sur quelqu'un et j'ai envoyé aux renseignements
mon fidèle Mercure.

JUNON
Je ne vous crois plus, gros hypocrite!
Vous m'avez tant de fois trompée!

(Mercure entre en dansant et ne cesse de sautiller pendant tout le temps qu'il chante.)

N 12. Rondo Saltarelle de Mercure

MERCURE
Eh hop! Eh hop! Place à Mercure!
Ses pieds ne touchent pas le sol,
un bleu nuage est sa voiture,
rien ne l'arrête dans son vol.
Bouillet dans son dictionnaire
vous dira mes titres nombreux:
je suis le commissionnaire
et des déesses et des dieux;
pour leurs amours moi je travaille,
actif, agile, intelligent,
mon caducée est ma médaille,
une médaille en vit argent.
Eh hop! Eh hop! Place à Mercure!
Ses pieds ne touchent pas le sol,
un bleu nuage est sa voiture,
rien ne l'arrête dans son vol.
Je suis le dieu de l'éloquence,
les avocats sont mes enfants,
ils me sont d'un secours immense
pour flanquer les mortels dedans.
Je dois comme dieu du commerce
détester la fraude et le dol,
mais je sais par raison inverse
les aimer comme dieu du vol,
car j'ai la main fort indirecte
et quelquefois le bras trop long:
quand il était berger d'Admète
j'ai chipe les bœufs d'Apollon.
Tout en étant le dieu des drôles,
je suis le plus drôle des dieux,
j'ai des ailes sur les épaules,
aux talons et dans les cheveux.
Jupin mon maître sait me mettre
à toute sauce; il finira
par me mettre dans un baromètre
pour savoir le temps qu'il fera.

JUNON
Pour savoir le temps qu'il fera.

MERCURE
Eh hop!

JUPITER
Eh hop!

MERCURE, JUNON ET JUPITER
Eh hop ! Eh hop !
Place à Mercure, etc.

(Mercure s'immobilise avec peine devant Jupiter et Junon)

MERCURE
Salut au puissant maître des dieux et de la…

JUPITER
Pas de phrases! Au fait!

MERCURE
Seigneur, j'arrive en droite ligne des Enfers!

JUPITER
Et Pluton!

MERCURE
Pluton était sorti.
Il est rentré aux Enfers il y a une heure.

JUPITER
(à Junon)
Ecoute çà, pomme d'amour!

JUNON
Oui?

JUPITER
(à Mercure)
Et d'où venait-il?

MERCURE
De la terre.

JUPITER
Seul?

MERCURE
Seul? Non pas.
Avec une jolie petite femme qu'il venait d'enlever à son mari.

JUPITER
Cette femme a pour nom?

MERCURE
Eurydice.

JUPITER
Ah! le coquin de Pluton !
Et il va venir?

MERCURE
A l'instant… je lui ai dit que vous l'attendiez.
Et tenez, le voilà qui descend de son char

JUPITER
Eh bien, je vais le traiter comme il le mérite!

(Pluton entre escorté d'une nuée de petits démons portant son lunch.)

PLUTON
Salut au puissant maître des cieux et de la terre!

N 12 bis Entrée de Pluton

N 13. Air en Prose de Pluton

Comme il me regarde! Est-ce qu'il se douterait?...
Détournons les soupçons! Flagornons-le.
Ayons l'air de trouver son domicile agréable.
J'ai justement une belle tirade que j'ai lue quelque part…
Ah! avec quelle volupté je m'enivre des sauves émanations de cette atmosphère douce et vivifiante de l'Olympe!
Heureuses divinités qui folâtrez sans cesse sous des cieux toujours bleus!
Tandis que je suis condamné aux sombres cloaques du royaume infernal,
ici l'on respire une odeur de déesse et de nymphe,
une suave odeur de myrte et de verveine, de nectar et d'ambroisie!
On entend le roucoulement des colombes
les chansons d'Apollon et la lyre de Lesbos.
Voici les Nymphes voici les Muses,
les Grâces ne sont pas loin.
Non, non! Vous les verrez danser,
calmes et bondissantes.
aux douces clartés de la lune d'Avril.
On entend le roucoulement etc.

Tous les parfums sont déchaînés, et les parfums de la nuit, et les parfums du jour, les parfums du matin, et les parfums du soir, et les parfums du ciel, et les parfums des Grâces, et les parfums des Muses et les parfums des Nymphes.

JUPITER
Laissons cela! Il parait, mon bonhomme,
que tu te conduis comme le dernier des drôles!

PLUTON
Seigneur!

JUPITER
Tu as abusé de ton pouvoir en enlevant par la mort une épouse a son époux.

PLUTON
Ce n'est pas vrai!

JUPITER
Ne nie pas, je sais tout!

PLUTON
Ce n'est pas vrai!

JUPITER
Silence! Quand je parle, on se tait!

(On entend des cris au dehors.)

PLUTON
Ça ne m'a pas l'air de cris d'enthousiasme cela!

JUPITER
Une révolte!

N 14. Choeur de la Révolte

DIANE, VÉNUS. CUPIDON, CHOEUR DES DIEUX
Aux armes, dieux et demi-dieux!
Abattons cette tyrannie.
Ce régime est fastidieux!
Aux armes! Aux armes!

JUPITER
Une révolte, vraiment c'est curieux!

PLUTON
(à part)
Une révolte chez les dieux!
Sur mon âme, elle arrive au mieux!

LES DIEUX, CUPIDON
Plus de nectar! plus d'ambroisie!
Plus de nectar, cette liqueur fait mal au cœur...
oui, mal au coeur!
Assez de sucre et d'ambroisie!
Plus d'ambroisie!

PLUTON
Ils ont raison!
Ces aliments sont fades!
Parlez-moi de ceci, de ceci, camarades!

(Il brandit les mets et les flacons qui constituent son lunch et que portant ses petits démons.)

DIANE, VÉNUS, CUPIDON, CHOEUR
Aux armes! dieux et demi-dieux!
Abattons cette tyrannie!
Ce régime est fastidieux! etc.

JUPITER
Silence, ou je tonne!

(Cris plus violents.)

Alors c'est une sédition!
On refuse obéissance!

TOUS
Oui! Oui! Oui!

JUPITER
Et la morale?

PLUTON
Il faudrait pourtant s'entendre sur ta morale!
Tu en as fait bien d'autres, toi, mon petit père!…

JUPITER
Moi? Jamais… bon époux, bon père, bon…

PLUTON
Ah oui ! Parlons-en de tes qualités domestique!
Tu me reproches ce que j'ai fait…
Si on rappelait ce que tu as fait, toi!

DIANE
Laisse donc!
Moi Diane, j'en sais sur ton compote!

VÉNUS
Et moi, Venus!

CUPIDON
Et moi, Cupidon

TOUS
Et nous donc!

CUPIDON
Nous avons fait des chansons là-dessus!

PLUTON
Tu l'entendras!

TOUS
Tu l'entendras!

JUNON
Ce sera ta punition!

N 15. Rondeau des Métamorphoses

DIANE
Pour séduire Alcmène la fière
tu pris les traits de son mari!
Je sais bien des femmes sur terre
pour qui çà n'eût pas réussi!
Ah! ah! ah! ah! ah! ah!
Ne prends plus l'air patelin:
on connaît tes farces, Jupin!
Ah! ah! ah! ah! ah! ah!
Ne prends plus l'air patelin,
on te connaît Jupin!

LE CHOEUR
Ah! ah! ah! ah! ah! ah!
Ne prends plus, etc.

VÉNUS
Ce cygne traqué par un aigle
que Léda sauva dans ses bras,
c'était encore vous, gros espiègle!
J'étais l'aigle, ne le niez pas!
Ah! ah! ah! etc.

CUPIDON
Que prouvent ces métamorphoses?
C'est que tu te trouves si laid,
que pour te faire aimer tu n'oses
te montrer tel que l'ont t'a fait!
Ah! ah! ah! etc.

(Mercure est dans le fond, debout sur les gradins de l'amphithéâtre.)

MERCURE
Seigneur, deux étrangers sont là qui demandent audience!

JUPITER
Leurs noms?

MERCURE
Orphée.

JUPITER
(à part)
Orphée!

(à Pluton)

Je vais te repincer, Pluton!

MERCURE
Il est accompagné d'un jeune homme qui se dit l'Opinion Publique.

JUPITER
L'Opinion Publique!
Mes enfants, trêve à nos dissensions intestines!

PLUTON
Ne les recevez pas!

TOUS
Recevez-les!

JUPITER
Je vais les recevoir!
Je suis Jupin et je dois la justice à tous!

(à Pluton)

Ah! tu tremblés, Pluton!

N 16. Final

(Mercure sort et revient introduisant Orphée et l'Opinion Publique.)

PLUTON
Il approche! Il s'avance!
Le voilà, oui, c'est bien lui!
Ah! sapristi! je commence à bien m'ennuyer ici.

LES DIEUX
Il approche! il approche!
Le voilà, oui, c'est bien lui!
L'on va prendre ta défense,
hélas, trop infortuné mari!

ORPHÉE
C'est malgré moi que j'avance!
Et je suis tout ahuri
ce voyage-là commence
à me donner beaucoup trop d'ennui.

PLUTON, JUPITER, MERCURE
Le voilà!

DIANE, CUPIDON, VENUS, CHOEUR
Attendons!

PLUTON, JUPITER, MERCURE
C'est bien lui!

DIANE, CUPIDON, VÉNUS, CHOEUR
Observons!

ORPHÉE
La vengeance est bien près de moi!

L'OPINION PUBLIQUE
Avance! avance! Obéis-moi!

DIANE, CUPIDON, VENUS, CHŒUR
Regardons, écoutons,
oui regardons même écoutons!
Car on va prendre ta défense,
trop infortuné mari!

ORPHÉE
La vengeance est bien près de moi!
Dieu! qu'il m'ennuie!
Oui, il m'ennuie ce damné jeune homme,
il commence à me donner de l'ennui.

PLUTON, JUPITER, MERCURE
Le voilà, c'est bien lui, il approche, il s'avance! etc.

L'OPINION PUBLIQUE
La vengeance est bien près de toi,
obéis-moi, marche toujours!
Crains ma vengeance!
Sinon, crains la vengeance
prête à fondre sur toi!

JUPITER
(à Orphée)
Que me veux-tu, faible mortel?

L'OPINION PUBLIQUE
(bas à Orphée)
Voici le moment solennel!
Tu vas, d'une voix attendrie,
implorer du grand Jupiter
le droit de reprendre à l'Enfer
ton épouse tendre et chérie!

ORPHÉE
Vous le voulez?

L'OPINION PUBLIQUE
Allons!

(Orphée prend son violon et joue.)

ORPHÉE
On m'a ravi mon Eurydice…

DIANE, CUPIDON, VENUS
Rien n'égale son tourment!

DIANE
Rien n'égale sa douleur!

CUPIDON, DIANE, VÉNUS, LES DEESSES
Rien n'égale sa douleur!

DIANE
Et le ravisseur?

JUPITER
C'est?

DIANE
(avec force)
C'est Pluton!

TOUS
C'est Pluton! C'est Pluton!

ORPHÉE
C'est Pluton!

JUPITER
(haut, avec dignité)
Puissant justement le crime et l'injustice
je condamne Pluton à lui rendre Eurydice!

ORPHÉE
(à part)
O ciel! O ciel! Il me la rend!

PLUTON
(à part)
O ciel! O ciel! Il me la prend!

JUPITER
Et pour faire observer ma volonté suprême,
aux Enfers aujourd'hui, Pluton, j'irai moi-même!

LES DIEUX
Aux Enfers!

DIANE, CUPIDON VÉNUS, MERCURE
Jupin, emmenez-nous avec vous, s'il vous plaît!
Emmenez-nous, Jupin, emmenez-nous avec vous.

JUPITER
Allons, j'emmènerai l'Olympe au grand complet!

LES DIEUX
Vive Jupin!

MERCURE
Venez tous, venez tous!

LES DIEUX
Gloire, gloire à Jupiter,
gloire à ce dieu clément et doux
qui pour ce sémillant enfer,
n'a pas voulu partir sans nous!
Partons, partons! La, la, la, la!
Partons, marchons! Ah!
Plus de nectar, plus de ciel bleu!
Oh, nous allons donc rire un peu
merci, mon Dieu, merci, mon Dieu!
La, la, la, la, la, partons, marchons!

JUPITER
Prenons nos attributs,
partons, n'hésitons plus!

LES DIEUX
Prenons nos attributs partons,
n'hésitons plus!

TOUS
Merci, merci!
La, la, la, la, partons, partons, etc.
Gloire, gloire à Jupiter, etc.

(Tous les dieux sortent ravis.)



|新しいページ|検索|ページ一覧|RSS|@ウィキご利用ガイド | 管理者にお問合せ
|ログイン|