オペラ作曲家別索引

オペラ対訳完成

その他対訳完成

対訳一部完成

このサイトについて

アクセス数

  • 今日  -
  • 昨日  -
  • 累計  -

翻訳エンジン


bose_soundlink_color_ii



TROISIÈME ACTE


Le boudoir de Pluton

(Mélange de sévérité et de confortable. Fauteuil et bureau de Pluton au deuxième plan de face. Au lever du rideau Eurydice est seule, dans l'attitude de l'ennui et de l'impatience.)

No. 18 Couplets des Regrets

EURYDICE
Personne encore Pas de nouvelles.
Ah, ça, mais c'est intolérable!
Je m'ennuie épouvantablement ici!
Ah! quelle triste destinée
me fait ici le dieu Pluton!
Me laisser seule abandonnée!
Que veut dire cet abandon!
Lorsqu'avec lui je suis venue,
de tendresse il était pétri!
Ah! mais si cela continue
je vais regretter mon mari!
Ah mais oui je vais regretter mon mari!
L'amour des dieux, disait le traître,
contient d'ineffables douceurs!
Je vais te les faire connaître...
Les dieux seraient-ils des lâcheurs?
Ou donc est l'ivresse inconnue
que je devais goûter ici!
Ah! mais si cela continue etc.

Voilà deux jours que je suis seule, n'ayant d'autre récréation que la compagnie de ce gros bête de domestique dont on a tait mon geôlier!
Ah! Encore lui!…

(John Styx s'avance.)

JOHN
(à part)
Elle est bien belle! bien belle! bien belle!
Ah ! si j'osais!…

EURYDICE
C'est encore toi Que me veux-tu ?

JOHN
Madame n'a pas sonné?

EURYDICE
Moi? Non!

JOHN
Est-ce que Madame sonnera bientôt?

EURYDICE
Est-ce que je sais? Pourquoi?

JOHN
Parce que si Madame sonnait,
je m'empresserais d'accourir…
Ah! je suis bien malheureux!

EURYDICE
Qu'est-ce que cela me fait!

JOHN
Puisque Madame paraît s'intéresser à moi,
je vais tout lui dire.

(Ils s'assied près d'Eurydice qui se lève indignés et lui fait signe de s'éloigner John se lève et époussette son siège.)

Figurez-vous, Madame, que je suis la meilleure nature du monde j'ai un coeur sensible et une tète faible.

(Il se ressied près d'Eurydice.)

La femme qui m'aimerait serait bien heureuse!

EURYDICE
Ne m'approche pas!

(à part)

Il est affreux!

JOHN
Madame me repousse après un tel aveu?
Ah! c'est parce que je ne suis qu'un domestique, n'est-ce pas?
Mais je n'étais par mort pour porter cette livrée,Madame!
Quand j'étais sur terre, j'étais le fils d'un grand prince de Béotie!

N 19 Couplets du Roi de Béotie

Quand j'étais roi de Béotie,
j'avais des sujets, des soldats,
mais un jour, en perdant la vie,
j'ai perdu tous ces biens, hélas!
Et pourtant, point ne les envie:
ce que je regrette en ce jour
c'est de ne point t'avoir choisie
pour te donner tout mon amour!
Quand j'étais roi de Béotie,
quand j'étais roi de Béotie!
Si j'étais roi de Béotie,
tu serais reine sur ma foi,
je ne puis plus qu'en effigie
t'offrir ma puissance de roi.
La plus belle ombre, ma chérie
ne peut donner que ce qu'elle a,
accepte donc, je t'en supplie,
sous l'enveloppe que voilà
le cœur d'un roi de Béotie,
le cœur d'un roi de Béotie.

Voyez-vous il est une chose que le n'oublierai jamais,
c'est l'image de la femme adorable
dont mon maître m'a donné la garde depuis deux jours...

EURYDICE
Insolent!

N 19 bis. Mélodrame

JOHN
Ah ! tenez, Madame…

(On entend jouer au dehors la marche du deuxième acte.)

De la musique!

EURYDICE
Et de la musique gaie!

JOHN
Mon maître… c'est mon maître…
il amène du monde!

EURYDICE
Et beaucoup de monde!

JOHN
Rentrez, Madame, rentrez!

EURYDICE
Je ne veux t pas!

JOHN
Ce sont les ordres de Monsieur.
Vous me feriez flanquer a la porte!

EURYDICE
Mon petit John Styx… je t'en supplie…

JOHN
Non, non! Rentrez.. rentrez!...

EURYDICE
Ah! Pluton! Tu me le paieras!

JOHN
Allons, allons!

(Il fait entrer Eurydice au fond au moment où paraissent Pluton et Jupiter.)

Il était temps!

(Jupiter et Pluton entrent en se bousculant et tâchant de se devancer l'un l'autre.)

PLUTON
(bas à John)
Eurydice!

JOHN
(bas à Pluton)
Sous clef!

JUPITER
Où est-elle? Ou est-elle?

JOHN
Qui elle? Qui elle!

JUPITER
Eurydice! Par ma foudre, parle!

PLUTON
Eurydice?
Comment, tu crois encore que j ai enlevé cette petite?

JUPITER
Parfaitement!
Et je verrai bien… j'ai saisi la justice!
Il y a eu enlèvement et tu vas être juge
par les juges des Enfers!

(Paraît un huissier, chaîne d'argent au cou.)

L'HUISSIER
La Cour!

JUPITER
Les voici!

(Minos, Eaque et Rhademente font leur entrée.)

N 20 Septuor du Tribunal

MINOS, EAQUE ET RHADAMANTE
Minos, Eaque et Rhadamante,
Rhadamante, Eaque et Minos,
sous les yeux de Thémis clémente,
nous présidons les tribuns
les tribuns infernaux!

MINOS
Nul n'échappe à notre colère!

RHADAMANTE
Ceux que Minos ne punit pas...

EAQUE
Rhadamante en fait son affaire!

RHADAMANTE
Eaque est la dans tous les cas!

TOUS
Minos, Eaque et Rhadamante
Rhadamante, Eaque et Minos!
Sous les yeux de Thémis clémente.
  • Tous trois président -
Nous présidons les tribuns, les tribuns infernaux!

L'HUISSIER
La séance est ouverte!

MINOS
(à l'Huissier)
Faites entrer le témoin Cerbère.

PLUTON
(à part)
Pourvu qu'il! n'aille pas me trahir!

L'HUISSIER
(appelant)
Le témoin Cerbère!

(Aboiements au dehors. Entre Cerbère.)

MINOS
Témoin Cerbère, dans la soirée des Ides de Mars,
le dieu Pluton revenant de la terre,
est-il rentré seul ou avec une femme?

CERBÈRE
(à qui Pluton vient de marcher
sur le pied avec intention.)
Aou!... aou!... aou!... aou!...

MINOS
Vous l'entendez?
Il affirme que Pluton est rentré seul aux Enfers!

(Pendant ce temps l'Huissier est venu apporter des galettes a Pluton. Pluton, en cachette, donne des galettes à Cerbère.)

JUPITER
Attendez donc un peu !
Pluton !e bourre de galettes
depuis un quart d'heure.
Je vais vous la montrer la vérité
dans la bouche de Cerbère!

(Jupiter se jette sur Cerbère et veut lui ouvrir la gueule Cerbère attrape le bras de Jupiter.)

N 20 bis Mélodrame

JUPITER
Ah! mon bras!

PLUTON
Tiens bon, Cerbère!

JUPITER
(se dégageant, à John Styx)
A moi, ma foudre! Rends-moi ma foudre que je les foudroie tous!

PLUTON
(à John)
Ne rends pas la foudre!

LES JUGES
(à John)
Ne rends pas la foudre!

(Mélodrame à l'orchestre avec crépitement et roulement de tonnerre jusqu'à l'apparition de l'Amour. Lutte entre John Stix et Jupiter. Jupiter voulant reprendre sa foudre et John Stix ne voulant pas la lâcher.)

JUPITER
(qui a repris sa foudre)
En poudre!
En poudre, tous ces gens-là.

(Au moment où Jupiter a saisi la foudre, violent coup da tonnerre, nuit complète. Pluton, John, huissiers, greffiers, juges, tout la monde se sauve. Le bureau de Pluton et les fauteuils disparaissant. Sur un fauteuil à gauche, dans un rayon de lumière, paraît Cupidon, Jupiter brandit sa foudre.)

Ah! Ah!

CUPIDON
(riant et se carrant dans la fauteuil)
Ah! ah! ah! ah!

JUPITER
(l'apercevant)
Tiens, Cupidon!

CUPIDON
Oh! Papa! Papa! tu me tais de la peine!

JUPITER
Qu'est-ce qu'il vient faire là ce méchant galopin?

CUPIDON
Il vient te sauver, ce méchant galopin!

JUPITER
Me sauver!

CUPIDON
Comment, tu cherches une femme et pour la retrouver, tu fais venir ces vieilles perruques?

JUPITER
Quoi, mon petit chéri, tu te chargerais…

CUPIDON
Il faut donc que je te la rende, ton Eurydice?

JUPITER
(avec élan)
Oh! oui!

CUPIDON
(se lavant)
Eh bien on va te la retrouver…
A moi, ma police!
A moi, les policemen de l'Amour!

(A peine Cupidon at-il dit cela que a paraissent de tous les côtés une vingtaine de petits agents de police de l'Amour, bonnets phyrigiens, bâtons de policemen)

N 21. Ronde des Policemen

CHOEUR DES POLICEMEN
Nez au vent
oeil au guet,
clairvoyant
et discret,
le limier
de l'amour
doit veiller
nuit et jour.
Aussi fin
qu'un renard,
très malin,
peu bavard
sachant tout
découvrir
et partout
se blottir!
À l'amant
au mari,
apportant
son appui,
il surprend
tous les jours
plus de cent
jolis tours.
Nez au vent, etc.
Doux aveux
dans un coeur
plein de feux
et d'ardeur
demi-mots,
tendre amour
frais éclos
plat du jour…
Trahison,
faux serments,
abandon
des amants,
tout ceci
sarpejeu,
pour bibi
n'est qu'un jeu.
Nez au vent, etc.

N 22. Récit et Couplets des Baisers

CUPIDON
Allons, mes fins limiers
visitez et fouillez!
Ce que de vous l'on réclame
c'est de découvrir la femme!
Cherchez bien, cherchez bien!

JUPITER
Ne voyez-vous rien ?

LES POLICEMEN
Rien! Rien! Nous ne voyons rien!

CUPIDON
Vous ne trouvez rien?

JUPITER
Vous ne trouvez rien?

LES POLICEMEN
Rien! Nous ne trouvons rien!

CUPIDON
Attendez, j'ai mon moyen!

JUPITER ET LES POLICEMEN
Voyons, voyons ton moyen!

CUPIDON
Attendez, attendez!

JUPITER, POLICEMEN
Voyons, voyons le moyen.

CUPIDON
Pour attirer du fond de sa retraite
une souris qui cache son museau
non loin du nez de la petite bête,
il faut semer quelque friand morceau.
Je sais un autre stratagème
qui doit faire de son réduit
sortir une femme qu'on aime:
ce stratagème, c'est un bruit;
mais il faut que ce joli bruit
soit bien mignon et bien gentil!
Ah!

(imitant le bruit des baisers.)

Allez-y, la petit' bête va répondre au bruit,
la petit' bête va répondre au bruit!

LE CHOEUR
(imitent les baisers)
Allez-y la petit' bête, etc.

CUPIDON
Lorsque l'on veut attirer l'alouette,
on fait briller un miroir à ses yeux
et sans retard on b voit la coquette
en voltigeant accourir à ses feux!
Une femme, c'est tout de même,
par ses faiblesses on la séduit;
tout ce qu'elle veut, c'est qu'on l'aime
et c'est t ainsi qu'on le lui dit,
mais il faut que cela soit dit
d'un air bien mignon bien gentil!
Ah! etc.

UN POLICEMAN
(montrant la porte du fond)
Elle est là!

DEUXIÈME POLICEMAN
Ce n'est qu'une serrure à faire sauter.

JUPITER
Halte là! Pas de bêtises!
Nous n'avons pas le droit,
entre dieux de première classe,
de nous faire sauter nos serrures.
Par ruse, tout est permis,
par violence, rien!

CUPIDON
Il faut donc, ô Papa,
trouver un déguisement!

PREMIER POLICEMAN
Qui vous permettra de passer par le trou de la serrure.

CUPIDON
Laisse-moi faire, j'ai ce qu'il te faut!
Je vais le métamorphoser séance tenante.
Tu connais ça.

JUPITER
Me métamorphoser en quoi!

CUPIDON
Je veux que tu en aies la surprise.

JUPITER
La surprise! La surprise!
J'ai besoin d'être joli, très joli, tu sais!

CUPIDON
Tu seras joli très joli!
Attention au changement papa attention au changement!

JUPITER
(très inquiet)
En quoi va-t-il me mettre, le petit malheureux!

CUPIDON
Une…deux…trois…

(Le changement se fait. Jupiter paraît en mouche.)

TOUS
Une mouche!

CUPIDON
Comme çà. on passe partout!

N 23. Petite Ronde du Bourdon

CHOEUR DES POLICEMEN
Le beau bourdon que voilà
est-il joli comme çà!
Bonne chance papa,
passe, passe, passe là
et la belle y restera.

(Au moment ou le chœur se retire, Jupiter s'est rapproche en sautillant de la porte du fond il prend plusieurs fois son élan et finit par piquer une tête dans le trou de la serrure qui s'élargit peu à peu. Le fond du décor disparaît et laisse voir un délicieux boudoir. Eurydice est étendue sur un divan. Le meuble s'avance jusqu'au second plan.)

JUPITER
C'est elle! Qu'elle est belle!

(Jupiter voltige autour d'Eurydice en effleurant son épaule de droite et de gauche.)

N 24 Duo de la Mouche

EURYDICE
Il m'a semblé sur mon épaule sentir un doux frémissement!...

JUPITER
(à part)
Il s'agit de jouer mon rôle plus un mot!
Car dès ce moment je n'ai droit qu'au bourdonnement!

(Imitant b bourdonnement de la mouche)

Zi! Zi!

EURYDICE
Ah! la belle mouche!
Le joli frelon

JUPITER
Zi! Ma chanson la touche, chantons, chantons ma chanson!

EURYDICE
La belle mouche!

JUPITER
Ma chanson la touche, chantons ma chanson!

EURYDICE
Ah, la belle mouche!
Le joli frelon!
Bel insecte à l'aile dorée
veux-tu rester mon compagnon?

JUPITER
(imitent la mouche)
Zi!

EURYDICE
Ces lieux dont du forças l'entrée,
hélas, me servent de prison.

JUPITER
Zi!

EURYDICE
Ne me quitte pas, je t'en prie,
reste, on prendra bien soin de toi!
Ah! je t'aimerai, mouche jolie,
reste avec moi, reste avec moi!

JUPITER
Quand on veut se faire adorer
il faut se laisser désirer…

EURYDICE
(courent à lui)
Je la tiens par son aile d'or!

JUPITER
Pas encore! Pas encore!

EURYDICE
Fi, la méchante, la méchante!

JUPITER
J'ai pris des ailes, ma charmante,
j'ai bien le droit de m'en servir!

EURYDICE
Elle ne cherche qu'a me fuir!
De cette gaze légère,
sans l'étouffer, je puis faire
un filet à papillon.

(Elle s'approche sur la pointe des pieds.)

JUPITER
Attention! Attention!

EURYDICE
Ah! la voilà prise! plus de résistance!

JUPITER
La plus prise des deux n'est pas celle qu'on pense!

EURYDICE
Chante, chante!

JUPITER
Zi!

ENSEMBLE
Zi! Zi!

EURYDICE
Ah! je la tiens! Ah! c'est charmant!

JUPITER
Ah! je la tiens! Ah! c'est charmant!

EURYDICE
Ah, je savais bien que je t'attraperais,
mon joli bijou ailé!
Mais voyez donc, qu'elle est gracieuse!
Quelles belles couleurs!
Et quelle taille fine!

(Jupiter fait des grâces. Elle embrasse.)

JUPITER
(tombant à genoux)
Eh bien, tout cela est à toi,
si tu le veux, mortelle adoré!

EURYDICE
Ah, grands dieux, elle parle! Au secours!

JUPITER
Tais-toi! J'ai pris ce costume pour tromper les regards jaloux d'un tyran qui ne veut que te torturer…

EURYDICE
Jupiter! Le roi des dieux!

JUPITER
Oui, c'est moi. Ah! si je t'avais connue plus tôt,
Pluton ne t'aurait pas enlevée.
Je t'aurais emmenée dans l'Olympe.

EURYDICE
Voir! l'Olympe et quitter cet affreux séjour!
Oh! fuyons, emmène-moi!

JUPITER
Nous n'avons qu'un moyen pour ne pas éveiller les soupçons il faut que je retourne à la fête que me donne cet idiot de Pluton!
Rejoins-m'y!

(Eurydice sort à gauche et Jupiter à droite Pluton entre tout bouleversé.)

PLUTON
Où est elle? La mouche?
Où est la mouche?
Ah I qu'est-ce que c'est que çà?

N 25 Scène et Ballet des Mouches

(Une foule de petits John Styx sort de dessous terre.)

PLUTON
Trahi, trahi par tout le monde!

LES ENFANTS
Si j'étais roi de Béotie,
tu serais reine sur ma foi!
Je ne puis plus qu'en effigie
t'offrir ma puissance de roi!
La plus belle ombre ma chérie
ne peut donner que ce qu'elle a,
accepte donc, je t'en supplie,
sous l'enveloppe que voilà
le coeur d'un roi de Béotie,
le coeur d'un roi de Béotie!

(Ils disparaissent dans une trappe)

PLUTON
(hors de lui)
La mouche!...
Qui me livrera la mouche!

CUPIDON
(paraissent à gauche)
Tu veux la retrouver?
Eh bien, attends!

(Il étend la main le théâtre change et représente une serre merveilleuse. Parmi les buns sont groupées des mouches aux corsages dorées et aux aile étincelantes. Elles s'élancent, entourent Pluton et l'entraînent)

Galop
TROISIÈME ACTE


Le boudoir de Pluton

(Mélange de sévérité et de confortable. Fauteuil et bureau de Pluton au deuxième plan de face. Au lever du rideau Eurydice est seule, dans l'attitude de l'ennui et de l'impatience.)

No. 18 Couplets des Regrets

EURYDICE
Personne encore Pas de nouvelles.
Ah, ça, mais c'est intolérable!
Je m'ennuie épouvantablement ici!
Ah! quelle triste destinée
me fait ici le dieu Pluton!
Me laisser seule abandonnée!
Que veut dire cet abandon!
Lorsqu'avec lui je suis venue,
de tendresse il était pétri!
Ah! mais si cela continue
je vais regretter mon mari!
Ah mais oui je vais regretter mon mari!
L'amour des dieux, disait le traître,
contient d'ineffables douceurs!
Je vais te les faire connaître...
Les dieux seraient-ils des lâcheurs?
Ou donc est l'ivresse inconnue
que je devais goûter ici!
Ah! mais si cela continue etc.

Voilà deux jours que je suis seule, n'ayant d'autre récréation que la compagnie de ce gros bête de domestique dont on a tait mon geôlier!
Ah! Encore lui!…

(John Styx s'avance.)

JOHN
(à part)
Elle est bien belle! bien belle! bien belle!
Ah ! si j'osais!…

EURYDICE
C'est encore toi Que me veux-tu ?

JOHN
Madame n'a pas sonné?

EURYDICE
Moi? Non!

JOHN
Est-ce que Madame sonnera bientôt?

EURYDICE
Est-ce que je sais? Pourquoi?

JOHN
Parce que si Madame sonnait,
je m'empresserais d'accourir…
Ah! je suis bien malheureux!

EURYDICE
Qu'est-ce que cela me fait!

JOHN
Puisque Madame paraît s'intéresser à moi,
je vais tout lui dire.

(Ils s'assied près d'Eurydice qui se lève indignés et lui fait signe de s'éloigner John se lève et époussette son siège.)

Figurez-vous, Madame, que je suis la meilleure nature du monde j'ai un coeur sensible et une tète faible.

(Il se ressied près d'Eurydice.)

La femme qui m'aimerait serait bien heureuse!

EURYDICE
Ne m'approche pas!

(à part)

Il est affreux!

JOHN
Madame me repousse après un tel aveu?
Ah! c'est parce que je ne suis qu'un domestique, n'est-ce pas?
Mais je n'étais par mort pour porter cette livrée,Madame!
Quand j'étais sur terre, j'étais le fils d'un grand prince de Béotie!

N 19 Couplets du Roi de Béotie

Quand j'étais roi de Béotie,
j'avais des sujets, des soldats,
mais un jour, en perdant la vie,
j'ai perdu tous ces biens, hélas!
Et pourtant, point ne les envie:
ce que je regrette en ce jour
c'est de ne point t'avoir choisie
pour te donner tout mon amour!
Quand j'étais roi de Béotie,
quand j'étais roi de Béotie!
Si j'étais roi de Béotie,
tu serais reine sur ma foi,
je ne puis plus qu'en effigie
t'offrir ma puissance de roi.
La plus belle ombre, ma chérie
ne peut donner que ce qu'elle a,
accepte donc, je t'en supplie,
sous l'enveloppe que voilà
le cœur d'un roi de Béotie,
le cœur d'un roi de Béotie.

Voyez-vous il est une chose que le n'oublierai jamais,
c'est l'image de la femme adorable
dont mon maître m'a donné la garde depuis deux jours...

EURYDICE
Insolent!

N 19 bis. Mélodrame

JOHN
Ah ! tenez, Madame…

(On entend jouer au dehors la marche du deuxième acte.)

De la musique!

EURYDICE
Et de la musique gaie!

JOHN
Mon maître… c'est mon maître…
il amène du monde!

EURYDICE
Et beaucoup de monde!

JOHN
Rentrez, Madame, rentrez!

EURYDICE
Je ne veux t pas!

JOHN
Ce sont les ordres de Monsieur.
Vous me feriez flanquer a la porte!

EURYDICE
Mon petit John Styx… je t'en supplie…

JOHN
Non, non! Rentrez.. rentrez!...

EURYDICE
Ah! Pluton! Tu me le paieras!

JOHN
Allons, allons!

(Il fait entrer Eurydice au fond au moment où paraissent Pluton et Jupiter.)

Il était temps!

(Jupiter et Pluton entrent en se bousculant et tâchant de se devancer l'un l'autre.)

PLUTON
(bas à John)
Eurydice!

JOHN
(bas à Pluton)
Sous clef!

JUPITER
Où est-elle? Ou est-elle?

JOHN
Qui elle? Qui elle!

JUPITER
Eurydice! Par ma foudre, parle!

PLUTON
Eurydice?
Comment, tu crois encore que j ai enlevé cette petite?

JUPITER
Parfaitement!
Et je verrai bien… j'ai saisi la justice!
Il y a eu enlèvement et tu vas être juge
par les juges des Enfers!

(Paraît un huissier, chaîne d'argent au cou.)

L'HUISSIER
La Cour!

JUPITER
Les voici!

(Minos, Eaque et Rhademente font leur entrée.)

N 20 Septuor du Tribunal

MINOS, EAQUE ET RHADAMANTE
Minos, Eaque et Rhadamante,
Rhadamante, Eaque et Minos,
sous les yeux de Thémis clémente,
nous présidons les tribuns
les tribuns infernaux!

MINOS
Nul n'échappe à notre colère!

RHADAMANTE
Ceux que Minos ne punit pas...

EAQUE
Rhadamante en fait son affaire!

RHADAMANTE
Eaque est la dans tous les cas!

TOUS
Minos, Eaque et Rhadamante
Rhadamante, Eaque et Minos!
Sous les yeux de Thémis clémente.
  • Tous trois président -
Nous présidons les tribuns, les tribuns infernaux!

L'HUISSIER
La séance est ouverte!

MINOS
(à l'Huissier)
Faites entrer le témoin Cerbère.

PLUTON
(à part)
Pourvu qu'il! n'aille pas me trahir!

L'HUISSIER
(appelant)
Le témoin Cerbère!

(Aboiements au dehors. Entre Cerbère.)

MINOS
Témoin Cerbère, dans la soirée des Ides de Mars,
le dieu Pluton revenant de la terre,
est-il rentré seul ou avec une femme?

CERBÈRE
(à qui Pluton vient de marcher
sur le pied avec intention.)
Aou!... aou!... aou!... aou!...

MINOS
Vous l'entendez?
Il affirme que Pluton est rentré seul aux Enfers!

(Pendant ce temps l'Huissier est venu apporter des galettes a Pluton. Pluton, en cachette, donne des galettes à Cerbère.)

JUPITER
Attendez donc un peu !
Pluton !e bourre de galettes
depuis un quart d'heure.
Je vais vous la montrer la vérité
dans la bouche de Cerbère!

(Jupiter se jette sur Cerbère et veut lui ouvrir la gueule Cerbère attrape le bras de Jupiter.)

N 20 bis Mélodrame

JUPITER
Ah! mon bras!

PLUTON
Tiens bon, Cerbère!

JUPITER
(se dégageant, à John Styx)
A moi, ma foudre! Rends-moi ma foudre que je les foudroie tous!

PLUTON
(à John)
Ne rends pas la foudre!

LES JUGES
(à John)
Ne rends pas la foudre!

(Mélodrame à l'orchestre avec crépitement et roulement de tonnerre jusqu'à l'apparition de l'Amour. Lutte entre John Stix et Jupiter. Jupiter voulant reprendre sa foudre et John Stix ne voulant pas la lâcher.)

JUPITER
(qui a repris sa foudre)
En poudre!
En poudre, tous ces gens-là.

(Au moment où Jupiter a saisi la foudre, violent coup da tonnerre, nuit complète. Pluton, John, huissiers, greffiers, juges, tout la monde se sauve. Le bureau de Pluton et les fauteuils disparaissant. Sur un fauteuil à gauche, dans un rayon de lumière, paraît Cupidon, Jupiter brandit sa foudre.)

Ah! Ah!

CUPIDON
(riant et se carrant dans la fauteuil)
Ah! ah! ah! ah!

JUPITER
(l'apercevant)
Tiens, Cupidon!

CUPIDON
Oh! Papa! Papa! tu me tais de la peine!

JUPITER
Qu'est-ce qu'il vient faire là ce méchant galopin?

CUPIDON
Il vient te sauver, ce méchant galopin!

JUPITER
Me sauver!

CUPIDON
Comment, tu cherches une femme et pour la retrouver, tu fais venir ces vieilles perruques?

JUPITER
Quoi, mon petit chéri, tu te chargerais…

CUPIDON
Il faut donc que je te la rende, ton Eurydice?

JUPITER
(avec élan)
Oh! oui!

CUPIDON
(se lavant)
Eh bien on va te la retrouver…
A moi, ma police!
A moi, les policemen de l'Amour!

(A peine Cupidon at-il dit cela que a paraissent de tous les côtés une vingtaine de petits agents de police de l'Amour, bonnets phyrigiens, bâtons de policemen)

N 21. Ronde des Policemen

CHOEUR DES POLICEMEN
Nez au vent
oeil au guet,
clairvoyant
et discret,
le limier
de l'amour
doit veiller
nuit et jour.
Aussi fin
qu'un renard,
très malin,
peu bavard
sachant tout
découvrir
et partout
se blottir!
À l'amant
au mari,
apportant
son appui,
il surprend
tous les jours
plus de cent
jolis tours.
Nez au vent, etc.
Doux aveux
dans un coeur
plein de feux
et d'ardeur
demi-mots,
tendre amour
frais éclos
plat du jour…
Trahison,
faux serments,
abandon
des amants,
tout ceci
sarpejeu,
pour bibi
n'est qu'un jeu.
Nez au vent, etc.

N 22. Récit et Couplets des Baisers

CUPIDON
Allons, mes fins limiers
visitez et fouillez!
Ce que de vous l'on réclame
c'est de découvrir la femme!
Cherchez bien, cherchez bien!

JUPITER
Ne voyez-vous rien ?

LES POLICEMEN
Rien! Rien! Nous ne voyons rien!

CUPIDON
Vous ne trouvez rien?

JUPITER
Vous ne trouvez rien?

LES POLICEMEN
Rien! Nous ne trouvons rien!

CUPIDON
Attendez, j'ai mon moyen!

JUPITER ET LES POLICEMEN
Voyons, voyons ton moyen!

CUPIDON
Attendez, attendez!

JUPITER, POLICEMEN
Voyons, voyons le moyen.

CUPIDON
Pour attirer du fond de sa retraite
une souris qui cache son museau
non loin du nez de la petite bête,
il faut semer quelque friand morceau.
Je sais un autre stratagème
qui doit faire de son réduit
sortir une femme qu'on aime:
ce stratagème, c'est un bruit;
mais il faut que ce joli bruit
soit bien mignon et bien gentil!
Ah!

(imitant le bruit des baisers.)

Allez-y, la petit' bête va répondre au bruit,
la petit' bête va répondre au bruit!

LE CHOEUR
(imitent les baisers)
Allez-y la petit' bête, etc.

CUPIDON
Lorsque l'on veut attirer l'alouette,
on fait briller un miroir à ses yeux
et sans retard on b voit la coquette
en voltigeant accourir à ses feux!
Une femme, c'est tout de même,
par ses faiblesses on la séduit;
tout ce qu'elle veut, c'est qu'on l'aime
et c'est t ainsi qu'on le lui dit,
mais il faut que cela soit dit
d'un air bien mignon bien gentil!
Ah! etc.

UN POLICEMAN
(montrant la porte du fond)
Elle est là!

DEUXIÈME POLICEMAN
Ce n'est qu'une serrure à faire sauter.

JUPITER
Halte là! Pas de bêtises!
Nous n'avons pas le droit,
entre dieux de première classe,
de nous faire sauter nos serrures.
Par ruse, tout est permis,
par violence, rien!

CUPIDON
Il faut donc, ô Papa,
trouver un déguisement!

PREMIER POLICEMAN
Qui vous permettra de passer par le trou de la serrure.

CUPIDON
Laisse-moi faire, j'ai ce qu'il te faut!
Je vais le métamorphoser séance tenante.
Tu connais ça.

JUPITER
Me métamorphoser en quoi!

CUPIDON
Je veux que tu en aies la surprise.

JUPITER
La surprise! La surprise!
J'ai besoin d'être joli, très joli, tu sais!

CUPIDON
Tu seras joli très joli!
Attention au changement papa attention au changement!

JUPITER
(très inquiet)
En quoi va-t-il me mettre, le petit malheureux!

CUPIDON
Une…deux…trois…

(Le changement se fait. Jupiter paraît en mouche.)

TOUS
Une mouche!

CUPIDON
Comme çà. on passe partout!

N 23. Petite Ronde du Bourdon

CHOEUR DES POLICEMEN
Le beau bourdon que voilà
est-il joli comme çà!
Bonne chance papa,
passe, passe, passe là
et la belle y restera.

(Au moment ou le chœur se retire, Jupiter s'est rapproche en sautillant de la porte du fond il prend plusieurs fois son élan et finit par piquer une tête dans le trou de la serrure qui s'élargit peu à peu. Le fond du décor disparaît et laisse voir un délicieux boudoir. Eurydice est étendue sur un divan. Le meuble s'avance jusqu'au second plan.)

JUPITER
C'est elle! Qu'elle est belle!

(Jupiter voltige autour d'Eurydice en effleurant son épaule de droite et de gauche.)

N 24 Duo de la Mouche

EURYDICE
Il m'a semblé sur mon épaule sentir un doux frémissement!...

JUPITER
(à part)
Il s'agit de jouer mon rôle plus un mot!
Car dès ce moment je n'ai droit qu'au bourdonnement!

(Imitant b bourdonnement de la mouche)

Zi! Zi!

EURYDICE
Ah! la belle mouche!
Le joli frelon

JUPITER
Zi! Ma chanson la touche, chantons, chantons ma chanson!

EURYDICE
La belle mouche!

JUPITER
Ma chanson la touche, chantons ma chanson!

EURYDICE
Ah, la belle mouche!
Le joli frelon!
Bel insecte à l'aile dorée
veux-tu rester mon compagnon?

JUPITER
(imitent la mouche)
Zi!

EURYDICE
Ces lieux dont du forças l'entrée,
hélas, me servent de prison.

JUPITER
Zi!

EURYDICE
Ne me quitte pas, je t'en prie,
reste, on prendra bien soin de toi!
Ah! je t'aimerai, mouche jolie,
reste avec moi, reste avec moi!

JUPITER
Quand on veut se faire adorer
il faut se laisser désirer…

EURYDICE
(courent à lui)
Je la tiens par son aile d'or!

JUPITER
Pas encore! Pas encore!

EURYDICE
Fi, la méchante, la méchante!

JUPITER
J'ai pris des ailes, ma charmante,
j'ai bien le droit de m'en servir!

EURYDICE
Elle ne cherche qu'a me fuir!
De cette gaze légère,
sans l'étouffer, je puis faire
un filet à papillon.

(Elle s'approche sur la pointe des pieds.)

JUPITER
Attention! Attention!

EURYDICE
Ah! la voilà prise! plus de résistance!

JUPITER
La plus prise des deux n'est pas celle qu'on pense!

EURYDICE
Chante, chante!

JUPITER
Zi!

ENSEMBLE
Zi! Zi!

EURYDICE
Ah! je la tiens! Ah! c'est charmant!

JUPITER
Ah! je la tiens! Ah! c'est charmant!

EURYDICE
Ah, je savais bien que je t'attraperais,
mon joli bijou ailé!
Mais voyez donc, qu'elle est gracieuse!
Quelles belles couleurs!
Et quelle taille fine!

(Jupiter fait des grâces. Elle embrasse.)

JUPITER
(tombant à genoux)
Eh bien, tout cela est à toi,
si tu le veux, mortelle adoré!

EURYDICE
Ah, grands dieux, elle parle! Au secours!

JUPITER
Tais-toi! J'ai pris ce costume pour tromper les regards jaloux d'un tyran qui ne veut que te torturer…

EURYDICE
Jupiter! Le roi des dieux!

JUPITER
Oui, c'est moi. Ah! si je t'avais connue plus tôt,
Pluton ne t'aurait pas enlevée.
Je t'aurais emmenée dans l'Olympe.

EURYDICE
Voir! l'Olympe et quitter cet affreux séjour!
Oh! fuyons, emmène-moi!

JUPITER
Nous n'avons qu'un moyen pour ne pas éveiller les soupçons il faut que je retourne à la fête que me donne cet idiot de Pluton!
Rejoins-m'y!

(Eurydice sort à gauche et Jupiter à droite Pluton entre tout bouleversé.)

PLUTON
Où est elle? La mouche?
Où est la mouche?
Ah I qu'est-ce que c'est que çà?

N 25 Scène et Ballet des Mouches

(Une foule de petits John Styx sort de dessous terre.)

PLUTON
Trahi, trahi par tout le monde!

LES ENFANTS
Si j'étais roi de Béotie,
tu serais reine sur ma foi!
Je ne puis plus qu'en effigie
t'offrir ma puissance de roi!
La plus belle ombre ma chérie
ne peut donner que ce qu'elle a,
accepte donc, je t'en supplie,
sous l'enveloppe que voilà
le coeur d'un roi de Béotie,
le coeur d'un roi de Béotie!

(Ils disparaissent dans une trappe)

PLUTON
(hors de lui)
La mouche!...
Qui me livrera la mouche!

CUPIDON
(paraissent à gauche)
Tu veux la retrouver?
Eh bien, attends!

(Il étend la main le théâtre change et représente une serre merveilleuse. Parmi les buns sont groupées des mouches aux corsages dorées et aux aile étincelantes. Elles s'élancent, entourent Pluton et l'entraînent)

Galop



|新しいページ|検索|ページ一覧|RSS|@ウィキご利用ガイド | 管理者にお問合せ
|ログイン|