オペラ作曲家別索引

オペラ対訳完成

その他対訳完成

対訳一部完成

このサイトについて

アクセス数

  • 今日  -
  • 昨日  -
  • 累計  -

翻訳エンジン


bose_soundlink_color_ii



Acte I


Premier Tableau

La Thébaïde ; Les cabanes des Cénobites au bord du Nil (Ce n'est pas encore la fin du jour. Douze Cénobites et le vieux Palémon sont assis autour d'une longue table rustique. Au milieu, Palémon préside le frugal et paisible repas. Une place est vide, celle d'Athanël.)

UN CÉNOBITE
Voici le pain,...

UN AUTRE
... et le sel,...

UN AUTRE
... et l'hysope!

UN AUTRE
Voici le miel,...

UN AUTRE
... et voici l'eau!

PALÉMON
(se levant, avec onction)
Chaque matin le ciel répand sa grâce sur mon jardin,
ainsi qu'une rosée. Bénissons
Dieu dans les biens qu'il nous donne
et prions-le qu'il nous garde en sa paix!

LES 12 CÉNOBITES
(6 ténors et 6 basses entr'eux ; presque murmuré)
Que les noirs démons de l'abîme s'écartent de notre chemin!

UN CÉNOBITE
(rompant le silence)
Sur Athanaël, notre frère, étends, Seigneur, la force de ton bras!

PLUSIEURS
(avec respect)
Athanaël! Athanaël! Bien longue est son absence!
Quand donc reviendra-t-il?

D'AUTRES
Quand donc?

PALÉMON
(mystérieux)
L'heure de son retour est proche,
Un songe, cette nuit, me l'a montré vraiment,
hâtant vers nous sa marche...

LES 12 CÉNOBITES
(avec foi)
Athanaël est un élu de Dieu! Il se révèle dans les songes!
(Athanaël paraît; il s'avance lentement
comme épuisé de fatigue et de chagrin.)
(avec respect)
Le voici! Le voici!

ATHANAËL
(au milieu d'eux; douloureux)
La paix soit avec vous!

PALÉMON et LES 12 CÉNOBITES
Frère, salut!
(Tous s'empressent autour de lui)
La fatigue t'accable... la poussière couvre ton front...
reprends ta place parmi nous... mange... bois!
(Athanaël s'est assis avec accablement
et repousse doucement les mets qu'on lui présente)
Non... Mon coeur est plein d'amertume...
je reviens dans le deuil et dans l'affliction!
(sombre, commehanté et se parlant à lui-même)
La ville est livrée au péché! Une femme...
Thaïs... la remplit de scandale!
Et par elle l'enfer y gouverne les hommes!

LES 12 CÉNOBITES
(avec une curiosité calme et simple)
Quelle est cette Thaïs?

ATHANAËL
(sortant un peu de sa torpeur)
Une prêtresse infâme (y retombant
de suite) de culte de Vénus!
(Athanaël se lève lentement avant
les premiers mots qu'il va dire.
Humblement, avec charme
et comme se souvenant d'un passé lointain)
Hélas! enfant encore, avant qu'à mon coeur la grâce ait parlé,
(peu à peu sombre, plus agité)
je l'ai connue... je l'ai connue!
Un jour, je l'avoue à ma honte devant son seuil maudit
je me suis arrêté, Mais Dieu m'a préservé de cette courtisane,
et j'ai trouvé le calme en ce désert...
maudissant le péché que j'aurais pu commettre!
Ah! mon âme est troublée!
La honte de Thaïs et le mal qu'elle fait me causent une peine amère,
(très expressif)
et je voudrais gagner cette âme à Dieu!
Oui, je voudrais gagner cette âme à Dieu! à Dieu! à Dieu!

PALÉMON
Ne nous mêlons jamais, mon fils, aux gens du siècle;
craignons les pièges de l'Esprit.
Voilà ce que nous dit la sagesse éternelle.
(La nuit vient peu à peu.)
La nuit vient, prions et dormons.

LES 4 CÉNOBITES
(dévotement)
Prions.
(Tous, avec une crainte mystérieuse, le front courbé et les mains jointes)
Que les noirs démons de l'abîme s'écartent de notre chemin.
(dans la même posture, ils s'éloignent lentement et se séparent, tout en priant, pour se rendre chacun dans leur cabane.)
Seigneur, bénis le pain et l'eau, bénis les fruits de nos jardins.
Donne-nous le sommeil sans rêves et l'inaltérable repos!

(Ils ont disparu. Athanaël s'est étendu sur une natte devant sa cabane, la tête appuyée sur un petit chevalet de bois, les mains jointes.)

ATHANAËL
(seul, dans l'ombre)
Ô Seigneur, je remets mon âme
(en s'endormant)
entre tes mains...

(Nuit presque noire. Le terre semble endormie dans une douce béatitude.)

VISION
(Dans un brouillard apparaît l'intérieur du théâtre à Alexandrie. Foule immense sur les gradins. En avant se trouve la scène sur laquelle Thaïs à demi-vêtue, mais le visage voilé mime les amours d'Aphrodite)

Thaïs, mimant devant la foule du théâtre d'Alexandrie,
n'est par conséquent vue que de dos par le publique de la salle.

(Dans le théâtre d'Alexandrie : Immenses exclamations d'enthousiasme très prolongées – effet extrêmement lointain. On peut distinguer, mais vaguement, cependant, le nom de Thaïs hurlé par la foule.
Les acclamations cessent... Les acclamations reprennent et augmentent jusqu'à la fin. La mimique s'accentue de plus en plus. La vision disparaît subitement. Le jour revient peu à peu.)


ATHANAËL
(qui s'est éveillé, se lève complètement ; avec épouvante et colère)
Honte! Horreur! Ténèbres éternelles!
Seigneur! Seigneur! assiste-moi!
(Athanaël s'est jeté à terre et y reste prosterné.) (prosterne)
Toi qui mis la pitié dans nos âmes, Dieu bon, louange à toi!
J'ai compris l'enseignement de l'ombre.
(Il se relève avec enthousiasme)
Je me lève et je pars!
Car je veux délivrer cette femme des liens de la chair!
(de plus en plus exalté)
Dans l'azur je vois penchés vers elle, les anges désolés!
N'est-elle pas le souffle de ta bouche, Seigneur! Ô Seigneur!
Ah! plus elle est coupable et plus je dois la plaindre!
Mais je la sauverai! Seigneur! donne-la moi, donne-la moi!
Et je te la rendrai pour la vie éternelle!
(appelant ses frères qui reparaissent peu à peu et viennent se ranger autour de lui)
Frères! frères! levez-vous tous! levez-vous tous! venez! venez!
Ma mission m'es révélée! Dans la ville maudite, il faut que je retourne...
Dieu défend que Thaïs s'enfonce davantage dans le gouffre du mal
et c'est moi qu'il choisit pour la lui ramener!

(Athanaël s'incline devant Palémon qui, tristement, lui rappelant les sages principes, le laisse s'éloigner.)

PALÉMON
(à Athanaël, avec une douce expression de tranquillité et comme un tendre reproche)
Mon fils, ne nous mêlons jamais aux gens du siècle.
Voilà la sagesse éternelle!

(Les Cénobites qui on entouré Athanaël l'accompagnent jusqu'à la route ; puis, s'agenouillant par groupes,
ils répondent à Athanaël dont la voix se perd dans les solitudes du désert de la Thébaïde.)

LA VOIX D'ATHANAËL
(déjà éloignée)
Chanter à pleine voix et se placer
de plus en plus loin; très loin à la fin.
Esprit de lumière et de grâce, arme mon coeur pour le combat!

LES 12 CÉNOBITES
Arme son coeur pour le combat! et fais-le fort comme l'archange!
Arme son coeur! arme son coeur! contre les charmes de démon!

ATHANAËL
Et fais-moi fort comme l'archange
(plus loin encore)
contre le charmes du démon! Arme mon coeur!
(très loin)
pour le combat!
Acte I


Premier Tableau

La Thébaïde ; Les cabanes des Cénobites au bord du Nil (Ce n'est pas encore la fin du jour. Douze Cénobites et le vieux Palémon sont assis autour d'une longue table rustique. Au milieu, Palémon préside le frugal et paisible repas. Une place est vide, celle d'Athanël.)

UN CÉNOBITE
Voici le pain,...

UN AUTRE
... et le sel,...

UN AUTRE
... et l'hysope!

UN AUTRE
Voici le miel,...

UN AUTRE
... et voici l'eau!

PALÉMON
(se levant, avec onction)
Chaque matin le ciel répand sa grâce sur mon jardin,
ainsi qu'une rosée. Bénissons
Dieu dans les biens qu'il nous donne
et prions-le qu'il nous garde en sa paix!

LES 12 CÉNOBITES
(6 ténors et 6 basses entr'eux ; presque murmuré)
Que les noirs démons de l'abîme s'écartent de notre chemin!

UN CÉNOBITE
(rompant le silence)
Sur Athanaël, notre frère, étends, Seigneur, la force de ton bras!

PLUSIEURS
(avec respect)
Athanaël! Athanaël! Bien longue est son absence!
Quand donc reviendra-t-il?

D'AUTRES
Quand donc?

PALÉMON
(mystérieux)
L'heure de son retour est proche,
Un songe, cette nuit, me l'a montré vraiment,
hâtant vers nous sa marche...

LES 12 CÉNOBITES
(avec foi)
Athanaël est un élu de Dieu! Il se révèle dans les songes!
(Athanaël paraît; il s'avance lentement
comme épuisé de fatigue et de chagrin.)
(avec respect)
Le voici! Le voici!

ATHANAËL
(au milieu d'eux; douloureux)
La paix soit avec vous!

PALÉMON et LES 12 CÉNOBITES
Frère, salut!
(Tous s'empressent autour de lui)
La fatigue t'accable... la poussière couvre ton front...
reprends ta place parmi nous... mange... bois!
(Athanaël s'est assis avec accablement
et repousse doucement les mets qu'on lui présente)
Non... Mon coeur est plein d'amertume...
je reviens dans le deuil et dans l'affliction!
(sombre, commehanté et se parlant à lui-même)
La ville est livrée au péché! Une femme...
Thaïs... la remplit de scandale!
Et par elle l'enfer y gouverne les hommes!

LES 12 CÉNOBITES
(avec une curiosité calme et simple)
Quelle est cette Thaïs?

ATHANAËL
(sortant un peu de sa torpeur)
Une prêtresse infâme (y retombant
de suite) de culte de Vénus!
(Athanaël se lève lentement avant
les premiers mots qu'il va dire.
Humblement, avec charme
et comme se souvenant d'un passé lointain)
Hélas! enfant encore, avant qu'à mon coeur la grâce ait parlé,
(peu à peu sombre, plus agité)
je l'ai connue... je l'ai connue!
Un jour, je l'avoue à ma honte devant son seuil maudit
je me suis arrêté, Mais Dieu m'a préservé de cette courtisane,
et j'ai trouvé le calme en ce désert...
maudissant le péché que j'aurais pu commettre!
Ah! mon âme est troublée!
La honte de Thaïs et le mal qu'elle fait me causent une peine amère,
(très expressif)
et je voudrais gagner cette âme à Dieu!
Oui, je voudrais gagner cette âme à Dieu! à Dieu! à Dieu!

PALÉMON
Ne nous mêlons jamais, mon fils, aux gens du siècle;
craignons les pièges de l'Esprit.
Voilà ce que nous dit la sagesse éternelle.
(La nuit vient peu à peu.)
La nuit vient, prions et dormons.

LES 4 CÉNOBITES
(dévotement)
Prions.
(Tous, avec une crainte mystérieuse, le front courbé et les mains jointes)
Que les noirs démons de l'abîme s'écartent de notre chemin.
(dans la même posture, ils s'éloignent lentement et se séparent, tout en priant, pour se rendre chacun dans leur cabane.)
Seigneur, bénis le pain et l'eau, bénis les fruits de nos jardins.
Donne-nous le sommeil sans rêves et l'inaltérable repos!

(Ils ont disparu. Athanaël s'est étendu sur une natte devant sa cabane, la tête appuyée sur un petit chevalet de bois, les mains jointes.)

ATHANAËL
(seul, dans l'ombre)
Ô Seigneur, je remets mon âme
(en s'endormant)
entre tes mains...

(Nuit presque noire. Le terre semble endormie dans une douce béatitude.)

VISION
(Dans un brouillard apparaît l'intérieur du théâtre à Alexandrie. Foule immense sur les gradins. En avant se trouve la scène sur laquelle Thaïs à demi-vêtue, mais le visage voilé mime les amours d'Aphrodite)

Thaïs, mimant devant la foule du théâtre d'Alexandrie,
n'est par conséquent vue que de dos par le publique de la salle.

(Dans le théâtre d'Alexandrie : Immenses exclamations d'enthousiasme très prolongées – effet extrêmement lointain. On peut distinguer, mais vaguement, cependant, le nom de Thaïs hurlé par la foule.
Les acclamations cessent... Les acclamations reprennent et augmentent jusqu'à la fin. La mimique s'accentue de plus en plus. La vision disparaît subitement. Le jour revient peu à peu.)


ATHANAËL
(qui s'est éveillé, se lève complètement ; avec épouvante et colère)
Honte! Horreur! Ténèbres éternelles!
Seigneur! Seigneur! assiste-moi!
(Athanaël s'est jeté à terre et y reste prosterné.) (prosterne)
Toi qui mis la pitié dans nos âmes, Dieu bon, louange à toi!
J'ai compris l'enseignement de l'ombre.
(Il se relève avec enthousiasme)
Je me lève et je pars!
Car je veux délivrer cette femme des liens de la chair!
(de plus en plus exalté)
Dans l'azur je vois penchés vers elle, les anges désolés!
N'est-elle pas le souffle de ta bouche, Seigneur! Ô Seigneur!
Ah! plus elle est coupable et plus je dois la plaindre!
Mais je la sauverai! Seigneur! donne-la moi, donne-la moi!
Et je te la rendrai pour la vie éternelle!
(appelant ses frères qui reparaissent peu à peu et viennent se ranger autour de lui)
Frères! frères! levez-vous tous! levez-vous tous! venez! venez!
Ma mission m'es révélée! Dans la ville maudite, il faut que je retourne...
Dieu défend que Thaïs s'enfonce davantage dans le gouffre du mal
et c'est moi qu'il choisit pour la lui ramener!

(Athanaël s'incline devant Palémon qui, tristement, lui rappelant les sages principes, le laisse s'éloigner.)

PALÉMON
(à Athanaël, avec une douce expression de tranquillité et comme un tendre reproche)
Mon fils, ne nous mêlons jamais aux gens du siècle.
Voilà la sagesse éternelle!

(Les Cénobites qui on entouré Athanaël l'accompagnent jusqu'à la route ; puis, s'agenouillant par groupes,
ils répondent à Athanaël dont la voix se perd dans les solitudes du désert de la Thébaïde.)

LA VOIX D'ATHANAËL
(déjà éloignée)
Chanter à pleine voix et se placer
de plus en plus loin; très loin à la fin.
Esprit de lumière et de grâce, arme mon coeur pour le combat!

LES 12 CÉNOBITES
Arme son coeur pour le combat! et fais-le fort comme l'archange!
Arme son coeur! arme son coeur! contre les charmes de démon!

ATHANAËL
Et fais-moi fort comme l'archange
(plus loin encore)
contre le charmes du démon! Arme mon coeur!
(très loin)
pour le combat!



|新しいページ|検索|ページ一覧|RSS|@ウィキご利用ガイド | 管理者にお問合せ
|ログイン|