オペラ作曲家別索引

オペラ対訳完成

その他対訳完成

このサイトについて

アクセス数

  • 今日  -
  • 昨日  -
  • 累計  -

翻訳エンジン


bose_soundlink_color_ii



Scène VII

2d Tableau

La Grande Place à Jérusalem (le Xyste)

(A droite l'entrée principale du Palais d'Hérode avec un vaste escalier. A gauche, une suite de terrasses aboutissant à la porte dorée. Dans le lointain, la vue de la ville, l'aspect du Temple de Salomon sur le Mont Moriah. Une multitude se presse, aux environs du Palais en attendant l'arrivée d'Hérode. Dernières heures du jour.)

LA FOULE
Roi! que ta superbe vaillance
Nous sauve d'un joug détesté! Gloire!
Gloire! gloire à l'alliance qui nous promet la liberté!
Roi! que ta superbe vaillance
Nous sauve d'un joug détesté! Gloire!
Gloire au Tétrarque à l'alliance qui nous promet la liberté!
Roi! tu nous sauves d'un joug détesté!


(Hérode descend les degrés du Palais; il est suivi des Messagers.)

LA FOULE
Gloire à toi! Gloire à toi!

HÉRODE
(à la foule, avec grandeur)
Ô peuple, le moment est venu de te faire connaître
le projet que caresse ton maître:
Depuis assez longtemps nous nous courbons flétris
Par le joug!
Le romain n'a que notre mépris,
Mais installé chez nous avec un front superbe,
Il donne à ses troupeaux le meilleur de notre herbe!
Peuple, pour le chasser seconde de mon effort:
Voici mes alliés! Es-tu prêt?

LES MESSAGERS et LA FOULE
Oui, la mort! la mort
Ou notre indépendance!

HÉRODE
Et vous mourrez en braves?

LES MESSAGERS et LA FOULE
Oui! nous le jurons! plus d'entraves!

HÉRODE
Si leurs cohortes, là, surgissaient tout à coup?

LES MESSAGERS et LA FOULE
Nous n'aurions qu'un seul cri:
la mort! la mort! ou notre indépendance!
Nous le jurons! la mort!

LA FOULE
La mort! la mort! la mort! la mort!
Nous le jurons!

LES MESSAGERS
Aux Romains orgueilleux de nous avoir soumis!

HÉRODE, PHANUEL et LA FOULE
Aux Romains! faisons une guerre sacrée!

LES MESSAGERS
Faisons une guerre sacrée!

HÉRODE, PHANUEL et LA FOULE
Aux Romains orgueilleux!

LES MESSAGERS
Jetons-nous bravement dans les rangs ennemis!

TOUS
Frappons cette race abhorrée!
Aux Romains orgueilleux de nous avoir soumis!
Faisons une guerre sacrée!
Frappons! Frappons! frappons cette race!
(abhorrée!)
Frappons-les ces Romains! ces Romains orgueilleux!
Frappons ces Romains orgueilleux!
Jetons-nous dans les ranges ennemis!
Frappons! frappons ces Romains! frappons ces Romains!
frappons ces Romains orgueilleux!
Frappons-les!

HÉRODE
C'est bien! vous, messagers, dites quels sont vos gages?
Des hommes? Des armes?
La mort! ou notre indépendance!

PHANUEL
Parlez!
Que nous apportez-vous?
Des hommes! Des armes!

LES MESSAGERS
Tu nous garderas comme otages!
Quinze mile chevaux!
Des hommes! Des armes!

TOUS
Cent chariots! des hommes! des armes!
La mort! ou notre indépendance!
Frappons-les ces Romains, ces Romains orgueilleux!
Frappons-les! frappons-les ces Romains,
Frappons ces Romains orgueilleux!


(Hérodiade paraît au haut de l'escalier,d'un geste elle a impose silence à la foule qui frappée de stupeur, écoute les fanfares romaines encore très lointaines. Tous s'arrêtent interdits.)

HÉRODIADE
(ironiquement et avec autorité)
Vous qui tenez conseil sur les places publiques...
Cessez donc un moment vos appels héroïques;
Ecoutez! écoutez! là-bas vous entendrez monter
les pas du consul et de son escorte?

HÉRODE et PHANUEL
(avec effroi)
Vitellius!

(elle descend)

LES MESSAGERS et LA FOULE
(atterrés)
Ô Dieux! nous sommes perdus!

HÉRODE
(à Hérodiade)
Vitellius!

LES MESSAGERS et LA FOULE
Vitellius!

HÉRODIADE
(à la foule)
Il est à notre porte!

HÉRODE
Que faire?

LES MESSAGERS et LA FOULE
Nous sommes perdus!

HÉRODIADE
Peut être!


(Fanfares romaines plus rapprochées.)

HÉRODIADE
(à Hérode, à part)
Toi, ne tremble plus;
(avec ardeur et tendresse)
…ton existence m'est plus chère...
plus chère que la mienne...que la mienne...
Hérode...je t'aime!
(avec audace)
Je saurai les tromper!


(Des femmes envahissent la place en courant éperdues – mouvement général - tout le monde s'agite confusément – les Juifs, les Pharisiens, etc... tous enfin se pressent à leur tour pour découvrir les Romains. Hérodiade, Hérode et Phanuel forment un groupe isolé. Le premier plan de la scène est abandonné par la foule qui s'est portée au fond. La nuit est venue peu à peu.)

SOPRANI
Ah! le Romain! le Romain! le Romain!

HÉRODIADE
(calme et fière)
Qu'il vienne!

LA FOULE
L'airain retentit! le Romain! le Romain!
Sur leur passage
Tout cède et s'enfuit!
Sinistre présage! le Romain! Ah!


(Vitellius a paru - il est dans une grande litière que soutiennent 3 esclaves éthiopiens – des licteurs l'entourent; ils portent des torches. Le Proconsul a été précédé par des Vélites et des porteurs d'enseigne avec les aigles dorées qui surmontent les drapeaux de pourpre. Hérode, confus et troublé, va à la rencontre de Vitellius. Hérodiade s'avance également. Vitellius descend lentement de sa litière et observe avec défiance le trouble général. La foule s'est inclinée.)

VITELLIUS
(sombre)
A mon approche quel trouble fait détourner les yeux?
Quel trouble... fait détourner les yeux?
S'il me faut réprimer un complot odieux, qu'ils tremblent!
Le châtiment est proche pour ce peuples orgueilleux!

HÉRODE
A son approche quel trouble me fait baisser les yeux?
Quel trouble me fait baisser les yeux!
Sachons cacher nos voeux! Sachons cacher encor
Et ma haine et mes voeux! Qu'ils tremblent!
Car la vengeance est proche contre un joug odieux!

VITELLIUS
Quel trouble fait détourner les yeux?
Qu'ils tremblent! qu'ils tremblent!
Le châtiment est proche!
Qu'ils tremblent!

PHANUEL
A leur approche
Quel trouble leur fait baisser les yeux?
Est-ce le châtiment? le châtiment qui commence pour eux!
Ils tremblent!
Jean, ton heure est proche!
Et Dieu va combler tes voeux!

LES MESSAGERS
Quel trouble...
Nous fait baisser les yeux?
Quel trouble!
Sachons cacher notre haine et nos voeux!
Qu'ils tremblent!
Car la vengeance est proche, plus de joug!
Contre un maître odieux!

HÉRODIADE
L'ingrat qui m'oubliait se courbe devant eux!
Il tremble! et le sort comble mes voeux!
Il tremble! il tremble! le sort comble mes voeux!

LA FOULE
Quel trouble... nous fait baisser les yeux!
Quel trouble...
Qu'ils tremblent!
Qu'ils tremblent...
Non! plus de joug odieux!

LES ROMAINS
Qu'ils tremblent!

VITELLIUS
(très accentué)
A mon approche quel trouble fait détourner les yeux!
S'il me faut réprimer un complot odieux!
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Le châtiment est proche
Pour ce peuple orgueilleux!
Le châtiment est proche pour ce peuple!
Le châtiment est proche pour ce peuple!
Pour ce peuple orgueilleux! pour ce peuple!
Le châtiment est proche, pour ce peuple!
Pour ce peuple orgueilleux! pour ce peuple!
Ils tremblent!
Voyez! ils tremblent!

LES ROMAINS
(très accentué)
A notre approche quel trouble fait détourner les yeux?
S'il nous faut réprimer un complot odieux!
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Le châtiment est proche
Pour ce peuple orgueilleux!
Le châtiment est proche, pour ce peuple!
Le châtiment est proche, pour ce peuple!
Pour ce peuple orgueilleux! pour ce peuple!
Le châtiment est proche, pour ce peuple!
Pour ce peuple orgueilleux! pour ce peuple!
Ils tremblent!
Voyez! ils tremblent!

VITELLIUS
(très accentué)
A mon approche quel trouble fait détourner les yeux!
S'il me faut réprimer un complot odieux!
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Le châtiment est proche
Pour ce peuple orgueilleux!
Le châtiment est proche pour ce peuple!
Le châtiment est proche pour ce peuple!
Pour ce peuple orgueilleux! pour ce peuple!
Le châtiment es proche, pour ce peuple!
Pour ce peuple orgueilleux! pour ce peuple
Ils tremblent!
Voyez! ils tremblent!

LES ROMAINS
(très accentué)
A notre approche quel trouble fait détourner les yeux!
S'il me faut réprimer un complot odieux!
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Le châtiment est proche
Pour ce peuple orgueilleux!
Le châtiment est proche pour ce peuple!
Le châtiment est proche pour ce peuple!
Pour ce peuple orgueilleux! pour ce peuple!
Le châtiment es proche, pour ce peuple!
Pour ce peuple orgueilleux! pour ce peuple
Ils tremblent!
Voyez! ils tremblent!

HÉRODE
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Car la vengeance est proche!
Oui, la vengeance est proche,
Contre un joug odieux!
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Qu'ils tremblent!
Sachons cacher encor nos voeux!
Notre haine et nos voeux!
Sachons cacher encor notre haine et nos voeux!
et nos voeux! notre haine!

PHANUEL
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Ô Jean, ton heure est proche!
Ô Jean, ton heure est proche!
Et Dieu comble tes voeux! Ils tremblant!
Ils tremblent! Ils tremblent!
Ô Jean! ô Jean!
Dieu va donc combler tes voeux!
Dieu va combler tes voeux!
Dieu va combler tes voeux!
Ô Jean! proche.

LES MESSAGERS
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Car la vengeance est proche!
Oui, la vengeance est proche,
Contre un joug odieux!
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Qu'ils tremblent!
Sachons cacher...notre haine! et nos voeux
Notre haine et nos voeux!

LA FOULE
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Car la vengeance est proche
Contre un joug odieux!
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Qu'ils tremblent!
Sachons cacher notre haine ! notre haine et nos voeux!
Notre haine! et nos voeux!

HÉRODIADE
Le sort va donc combler mes voeux!
Il m'oubliait! il m'oubliait!
Mais mon triomphe est proche,
Le sort comble mes voeux!
Il tremblent! Il tremble!
Il tremble!
L'ingrat! l'ingrat! qui m'oubliait se courbe devant eux!
Ah! l'ingrat! l'ingrat! se courbe devant eux!

VITELLIUS
A mon approche,
Quel trouble fait détourner les yeux?
Quel trouble fait détourner les yeux?
Sachons encor réprimer un complot odieux!
Le châtiment est proche
Pour ce peuple orgueilleux!
Pour ce peuple orgueilleux! orgueilleux!
Pour ce peuple orgueilleux!
Qu'ils tremblent!

LA FOULE
Pourquoi... baisser... les yeux? Pourquoi?
Sachons cacher notre haine et nos voeux!
Notre haine et nos voeux!
Sachons dissimuler encor nos voeux!
Notre haine et nos voeux!
Qu'ils tremblent!

LES ROMAINS
Quel trouble fait détourner les yeux?
Quel trouble fait détourner les yeux?
Le châtiment est proche
Pour ce peuple orgueilleux!
Pour ce peuple orgueilleux!
Pour ce peuple orgueilleux! orgueilleux!
Qu'ils tremblent!

LES MESSAGERS
Pourquoi... baisser...les yeux?
Sachons cacher notre haine et nos voeux!
Notre haine et nos voeux!
Sachons cacher encor nos voeux!
Notre voeux! Notre haine et nos voeux!
Qu'ils tremblent!

HÉRODIADE
Quel trouble fait détourner les yeux?
L'ingrat qui m'oubliait se courbe devant eux!
Hélas! l'ingrat qui m'oubliait se courbe devant eux!
Il tremble! mais mon triomphe est proche!
Et le sort va combler mes voeux!
Le sort comble mes voeux! mes voeux!

HÉRODE
Quel trouble me fait baisser les yeux?
Sachons cacher encor ma haine et mes voeux! ma haine et mes voeux!
Car la vengeance est proche
Contre un jong odieux!
Contre un jong odieux! odieux!
Contre un jong odieux!
Qu'ils tremblent!

PHANUEL
Quel trouble leur fait baisser les yeux?
Ô Jean! ô Jean!
Dieu comble tes voeux!
Oui! Dieu comble tes voeux!
Ô Jean, ton heure est proche et Dieu va combler tes voeux!
Et Dieu comble tes voeux!
Qu'ils tremblent!

VITELLIUS
(au peuple)
Je représente ici César et la justice,
Peuple, quels son tes voeux?

LES MESSAGERS et LA FOULE
(La foule interdite, revenue de sa surprise, entoure le Proconsul)
Rome... nous est propice?
Qu'elle nous rende alors le Temple d'Israël!
Et fasse respecter le grand Prêtre à l'autel!

VITELLIUS
Tibère exaucera ce voeu trop légitime.
Célébrez le pouvoir d'un vainqueur magnanime!

LES MESSAGERS et LA FOULE
Salut au Proconsul! à Tibère! à César! Salut!

LES MESSAGERS et LA FOULE
Salut au Proconsul! aux Romains! aux Soldats! Salut!

CANANÉENNES
(Femmes et enfants, dans la coulisse)
Hosannah!
(Au moment où Vitellius, Hérodiade, Hérode, Phanuel et les Romains vont se diriger vers le palais, on entend les voix des Cananéennes – Tous s'arrêtent. Bientôt paraissent Jean et Salomé – des enfants les précèdent, des femmes les suivent agitant des palmes fraîches. Le blanches clartés de la lune les enveloppent comme dans une auréole.)
Hosannah! Hosannah!
(Vitellius s'arrête, surpris des témoignages de respect et d'amour que l'on donne à Jean en scène, au fond du théâtre)
Hosannah! Hosannah!
Gloire à celui qui vient au nom du Seigneur!

SALOMÉ
Hosannah! Hosannah
Gloire à celui qui vient au nom du Seigneur!

HÉRODE
(à Phanuel, avec une vive surprise)
Vois! c'est elle!

PHANUEL
Salomé!

HÉRODE
Mon coeur l'avait bien reconnue!

HÉRODIADE
(à part, observant Hérode)
Il connaît cette enfant!
Il pâlit à sa vue!

CANANÉENNES
Hosannah! Hosannah! Hosannah! Hosannah!

SALOMÉ
Hosannah! Hosannah!

VITELLIUS
(avec ironie)
Quel est ce mortel triomphant!

SALOMÉ
(à Vitellius avec foi)
C'est le prophète du Dieu vivant!

VITELLIUS
(à Hérodiade)
Un fou!

HÉRODIADE
(à Vitellius perfide et frémissante)
Qui rêve la puissance... Regarde...
(à part)
Je tiens ma vengeance!

LES CANANÉENNES
Gloire à celui qui vient au nom du Seigneur!

JEAN
(à Vitellius et à la Foule, avec un accent inspiré)
Toute justice vient du ciel!
Homme, ta puissance fragile
Se brise aux pieds de l'Eternel comme un vase d'argile!
Toute justice vient du ciel!
Toute justice vient du ciel!


(Les Cananéennes entourent Jean – Hérodiade et Vitellius entrent dans le palais, tandis que Phanuel entrent. Hérode qui ne peut détacher ses regards de Salomé.)

LES CANANÉENNES
Hosannah!
Gloire au Seigneur! au Seigneur! au Seigneur!
Salut! Gloire au Seigneur!

LES ROMAINS
Salut! au Proconsul! à César! à César!
Salut! au Proconsul!

LES MESSAGERS et LA FOULE
Salut! au Proconsul! aux Romains! aux Romains!
Salut! au Proconsul!


(La Foule acclame le Proconsul.)

RIDEAU
Scène VII

2d Tableau

La Grande Place à Jérusalem (le Xyste)

(A droite l'entrée principale du Palais d'Hérode avec un vaste escalier. A gauche, une suite de terrasses aboutissant à la porte dorée. Dans le lointain, la vue de la ville, l'aspect du Temple de Salomon sur le Mont Moriah. Une multitude se presse, aux environs du Palais en attendant l'arrivée d'Hérode. Dernières heures du jour.)

LA FOULE
Roi! que ta superbe vaillance
Nous sauve d'un joug détesté! Gloire!
Gloire! gloire à l'alliance qui nous promet la liberté!
Roi! que ta superbe vaillance
Nous sauve d'un joug détesté! Gloire!
Gloire au Tétrarque à l'alliance qui nous promet la liberté!
Roi! tu nous sauves d'un joug détesté!


(Hérode descend les degrés du Palais; il est suivi des Messagers.)

LA FOULE
Gloire à toi! Gloire à toi!

HÉRODE
(à la foule, avec grandeur)
Ô peuple, le moment est venu de te faire connaître
le projet que caresse ton maître:
Depuis assez longtemps nous nous courbons flétris
Par le joug!
Le romain n'a que notre mépris,
Mais installé chez nous avec un front superbe,
Il donne à ses troupeaux le meilleur de notre herbe!
Peuple, pour le chasser seconde de mon effort:
Voici mes alliés! Es-tu prêt?

LES MESSAGERS et LA FOULE
Oui, la mort! la mort
Ou notre indépendance!

HÉRODE
Et vous mourrez en braves?

LES MESSAGERS et LA FOULE
Oui! nous le jurons! plus d'entraves!

HÉRODE
Si leurs cohortes, là, surgissaient tout à coup?

LES MESSAGERS et LA FOULE
Nous n'aurions qu'un seul cri:
la mort! la mort! ou notre indépendance!
Nous le jurons! la mort!

LA FOULE
La mort! la mort! la mort! la mort!
Nous le jurons!

LES MESSAGERS
Aux Romains orgueilleux de nous avoir soumis!

HÉRODE, PHANUEL et LA FOULE
Aux Romains! faisons une guerre sacrée!

LES MESSAGERS
Faisons une guerre sacrée!

HÉRODE, PHANUEL et LA FOULE
Aux Romains orgueilleux!

LES MESSAGERS
Jetons-nous bravement dans les rangs ennemis!

TOUS
Frappons cette race abhorrée!
Aux Romains orgueilleux de nous avoir soumis!
Faisons une guerre sacrée!
Frappons! Frappons! frappons cette race!
(abhorrée!)
Frappons-les ces Romains! ces Romains orgueilleux!
Frappons ces Romains orgueilleux!
Jetons-nous dans les ranges ennemis!
Frappons! frappons ces Romains! frappons ces Romains!
frappons ces Romains orgueilleux!
Frappons-les!

HÉRODE
C'est bien! vous, messagers, dites quels sont vos gages?
Des hommes? Des armes?
La mort! ou notre indépendance!

PHANUEL
Parlez!
Que nous apportez-vous?
Des hommes! Des armes!

LES MESSAGERS
Tu nous garderas comme otages!
Quinze mile chevaux!
Des hommes! Des armes!

TOUS
Cent chariots! des hommes! des armes!
La mort! ou notre indépendance!
Frappons-les ces Romains, ces Romains orgueilleux!
Frappons-les! frappons-les ces Romains,
Frappons ces Romains orgueilleux!


(Hérodiade paraît au haut de l'escalier,d'un geste elle a impose silence à la foule qui frappée de stupeur, écoute les fanfares romaines encore très lointaines. Tous s'arrêtent interdits.)

HÉRODIADE
(ironiquement et avec autorité)
Vous qui tenez conseil sur les places publiques...
Cessez donc un moment vos appels héroïques;
Ecoutez! écoutez! là-bas vous entendrez monter
les pas du consul et de son escorte?

HÉRODE et PHANUEL
(avec effroi)
Vitellius!

(elle descend)

LES MESSAGERS et LA FOULE
(atterrés)
Ô Dieux! nous sommes perdus!

HÉRODE
(à Hérodiade)
Vitellius!

LES MESSAGERS et LA FOULE
Vitellius!

HÉRODIADE
(à la foule)
Il est à notre porte!

HÉRODE
Que faire?

LES MESSAGERS et LA FOULE
Nous sommes perdus!

HÉRODIADE
Peut être!


(Fanfares romaines plus rapprochées.)

HÉRODIADE
(à Hérode, à part)
Toi, ne tremble plus;
(avec ardeur et tendresse)
…ton existence m'est plus chère...
plus chère que la mienne...que la mienne...
Hérode...je t'aime!
(avec audace)
Je saurai les tromper!


(Des femmes envahissent la place en courant éperdues – mouvement général - tout le monde s'agite confusément – les Juifs, les Pharisiens, etc... tous enfin se pressent à leur tour pour découvrir les Romains. Hérodiade, Hérode et Phanuel forment un groupe isolé. Le premier plan de la scène est abandonné par la foule qui s'est portée au fond. La nuit est venue peu à peu.)

SOPRANI
Ah! le Romain! le Romain! le Romain!

HÉRODIADE
(calme et fière)
Qu'il vienne!

LA FOULE
L'airain retentit! le Romain! le Romain!
Sur leur passage
Tout cède et s'enfuit!
Sinistre présage! le Romain! Ah!


(Vitellius a paru - il est dans une grande litière que soutiennent 3 esclaves éthiopiens – des licteurs l'entourent; ils portent des torches. Le Proconsul a été précédé par des Vélites et des porteurs d'enseigne avec les aigles dorées qui surmontent les drapeaux de pourpre. Hérode, confus et troublé, va à la rencontre de Vitellius. Hérodiade s'avance également. Vitellius descend lentement de sa litière et observe avec défiance le trouble général. La foule s'est inclinée.)

VITELLIUS
(sombre)
A mon approche quel trouble fait détourner les yeux?
Quel trouble... fait détourner les yeux?
S'il me faut réprimer un complot odieux, qu'ils tremblent!
Le châtiment est proche pour ce peuples orgueilleux!

HÉRODE
A son approche quel trouble me fait baisser les yeux?
Quel trouble me fait baisser les yeux!
Sachons cacher nos voeux! Sachons cacher encor
Et ma haine et mes voeux! Qu'ils tremblent!
Car la vengeance est proche contre un joug odieux!

VITELLIUS
Quel trouble fait détourner les yeux?
Qu'ils tremblent! qu'ils tremblent!
Le châtiment est proche!
Qu'ils tremblent!

PHANUEL
A leur approche
Quel trouble leur fait baisser les yeux?
Est-ce le châtiment? le châtiment qui commence pour eux!
Ils tremblent!
Jean, ton heure est proche!
Et Dieu va combler tes voeux!

LES MESSAGERS
Quel trouble...
Nous fait baisser les yeux?
Quel trouble!
Sachons cacher notre haine et nos voeux!
Qu'ils tremblent!
Car la vengeance est proche, plus de joug!
Contre un maître odieux!

HÉRODIADE
L'ingrat qui m'oubliait se courbe devant eux!
Il tremble! et le sort comble mes voeux!
Il tremble! il tremble! le sort comble mes voeux!

LA FOULE
Quel trouble... nous fait baisser les yeux!
Quel trouble...
Qu'ils tremblent!
Qu'ils tremblent...
Non! plus de joug odieux!

LES ROMAINS
Qu'ils tremblent!

VITELLIUS
(très accentué)
A mon approche quel trouble fait détourner les yeux!
S'il me faut réprimer un complot odieux!
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Le châtiment est proche
Pour ce peuple orgueilleux!
Le châtiment est proche pour ce peuple!
Le châtiment est proche pour ce peuple!
Pour ce peuple orgueilleux! pour ce peuple!
Le châtiment est proche, pour ce peuple!
Pour ce peuple orgueilleux! pour ce peuple!
Ils tremblent!
Voyez! ils tremblent!

LES ROMAINS
(très accentué)
A notre approche quel trouble fait détourner les yeux?
S'il nous faut réprimer un complot odieux!
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Le châtiment est proche
Pour ce peuple orgueilleux!
Le châtiment est proche, pour ce peuple!
Le châtiment est proche, pour ce peuple!
Pour ce peuple orgueilleux! pour ce peuple!
Le châtiment est proche, pour ce peuple!
Pour ce peuple orgueilleux! pour ce peuple!
Ils tremblent!
Voyez! ils tremblent!

VITELLIUS
(très accentué)
A mon approche quel trouble fait détourner les yeux!
S'il me faut réprimer un complot odieux!
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Le châtiment est proche
Pour ce peuple orgueilleux!
Le châtiment est proche pour ce peuple!
Le châtiment est proche pour ce peuple!
Pour ce peuple orgueilleux! pour ce peuple!
Le châtiment es proche, pour ce peuple!
Pour ce peuple orgueilleux! pour ce peuple
Ils tremblent!
Voyez! ils tremblent!

LES ROMAINS
(très accentué)
A notre approche quel trouble fait détourner les yeux!
S'il me faut réprimer un complot odieux!
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Le châtiment est proche
Pour ce peuple orgueilleux!
Le châtiment est proche pour ce peuple!
Le châtiment est proche pour ce peuple!
Pour ce peuple orgueilleux! pour ce peuple!
Le châtiment es proche, pour ce peuple!
Pour ce peuple orgueilleux! pour ce peuple
Ils tremblent!
Voyez! ils tremblent!

HÉRODE
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Car la vengeance est proche!
Oui, la vengeance est proche,
Contre un joug odieux!
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Qu'ils tremblent!
Sachons cacher encor nos voeux!
Notre haine et nos voeux!
Sachons cacher encor notre haine et nos voeux!
et nos voeux! notre haine!

PHANUEL
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Ô Jean, ton heure est proche!
Ô Jean, ton heure est proche!
Et Dieu comble tes voeux! Ils tremblant!
Ils tremblent! Ils tremblent!
Ô Jean! ô Jean!
Dieu va donc combler tes voeux!
Dieu va combler tes voeux!
Dieu va combler tes voeux!
Ô Jean! proche.

LES MESSAGERS
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Car la vengeance est proche!
Oui, la vengeance est proche,
Contre un joug odieux!
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Qu'ils tremblent!
Sachons cacher...notre haine! et nos voeux
Notre haine et nos voeux!

LA FOULE
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Car la vengeance est proche
Contre un joug odieux!
Qu'ils tremblent! Qu'ils tremblent!
Qu'ils tremblent!
Sachons cacher notre haine ! notre haine et nos voeux!
Notre haine! et nos voeux!

HÉRODIADE
Le sort va donc combler mes voeux!
Il m'oubliait! il m'oubliait!
Mais mon triomphe est proche,
Le sort comble mes voeux!
Il tremblent! Il tremble!
Il tremble!
L'ingrat! l'ingrat! qui m'oubliait se courbe devant eux!
Ah! l'ingrat! l'ingrat! se courbe devant eux!

VITELLIUS
A mon approche,
Quel trouble fait détourner les yeux?
Quel trouble fait détourner les yeux?
Sachons encor réprimer un complot odieux!
Le châtiment est proche
Pour ce peuple orgueilleux!
Pour ce peuple orgueilleux! orgueilleux!
Pour ce peuple orgueilleux!
Qu'ils tremblent!

LA FOULE
Pourquoi... baisser... les yeux? Pourquoi?
Sachons cacher notre haine et nos voeux!
Notre haine et nos voeux!
Sachons dissimuler encor nos voeux!
Notre haine et nos voeux!
Qu'ils tremblent!

LES ROMAINS
Quel trouble fait détourner les yeux?
Quel trouble fait détourner les yeux?
Le châtiment est proche
Pour ce peuple orgueilleux!
Pour ce peuple orgueilleux!
Pour ce peuple orgueilleux! orgueilleux!
Qu'ils tremblent!

LES MESSAGERS
Pourquoi... baisser...les yeux?
Sachons cacher notre haine et nos voeux!
Notre haine et nos voeux!
Sachons cacher encor nos voeux!
Notre voeux! Notre haine et nos voeux!
Qu'ils tremblent!

HÉRODIADE
Quel trouble fait détourner les yeux?
L'ingrat qui m'oubliait se courbe devant eux!
Hélas! l'ingrat qui m'oubliait se courbe devant eux!
Il tremble! mais mon triomphe est proche!
Et le sort va combler mes voeux!
Le sort comble mes voeux! mes voeux!

HÉRODE
Quel trouble me fait baisser les yeux?
Sachons cacher encor ma haine et mes voeux! ma haine et mes voeux!
Car la vengeance est proche
Contre un jong odieux!
Contre un jong odieux! odieux!
Contre un jong odieux!
Qu'ils tremblent!

PHANUEL
Quel trouble leur fait baisser les yeux?
Ô Jean! ô Jean!
Dieu comble tes voeux!
Oui! Dieu comble tes voeux!
Ô Jean, ton heure est proche et Dieu va combler tes voeux!
Et Dieu comble tes voeux!
Qu'ils tremblent!

VITELLIUS
(au peuple)
Je représente ici César et la justice,
Peuple, quels son tes voeux?

LES MESSAGERS et LA FOULE
(La foule interdite, revenue de sa surprise, entoure le Proconsul)
Rome... nous est propice?
Qu'elle nous rende alors le Temple d'Israël!
Et fasse respecter le grand Prêtre à l'autel!

VITELLIUS
Tibère exaucera ce voeu trop légitime.
Célébrez le pouvoir d'un vainqueur magnanime!

LES MESSAGERS et LA FOULE
Salut au Proconsul! à Tibère! à César! Salut!

LES MESSAGERS et LA FOULE
Salut au Proconsul! aux Romains! aux Soldats! Salut!

CANANÉENNES
(Femmes et enfants, dans la coulisse)
Hosannah!
(Au moment où Vitellius, Hérodiade, Hérode, Phanuel et les Romains vont se diriger vers le palais, on entend les voix des Cananéennes – Tous s'arrêtent. Bientôt paraissent Jean et Salomé – des enfants les précèdent, des femmes les suivent agitant des palmes fraîches. Le blanches clartés de la lune les enveloppent comme dans une auréole.)
Hosannah! Hosannah!
(Vitellius s'arrête, surpris des témoignages de respect et d'amour que l'on donne à Jean en scène, au fond du théâtre)
Hosannah! Hosannah!
Gloire à celui qui vient au nom du Seigneur!

SALOMÉ
Hosannah! Hosannah
Gloire à celui qui vient au nom du Seigneur!

HÉRODE
(à Phanuel, avec une vive surprise)
Vois! c'est elle!

PHANUEL
Salomé!

HÉRODE
Mon coeur l'avait bien reconnue!

HÉRODIADE
(à part, observant Hérode)
Il connaît cette enfant!
Il pâlit à sa vue!

CANANÉENNES
Hosannah! Hosannah! Hosannah! Hosannah!

SALOMÉ
Hosannah! Hosannah!

VITELLIUS
(avec ironie)
Quel est ce mortel triomphant!

SALOMÉ
(à Vitellius avec foi)
C'est le prophète du Dieu vivant!

VITELLIUS
(à Hérodiade)
Un fou!

HÉRODIADE
(à Vitellius perfide et frémissante)
Qui rêve la puissance... Regarde...
(à part)
Je tiens ma vengeance!

LES CANANÉENNES
Gloire à celui qui vient au nom du Seigneur!

JEAN
(à Vitellius et à la Foule, avec un accent inspiré)
Toute justice vient du ciel!
Homme, ta puissance fragile
Se brise aux pieds de l'Eternel comme un vase d'argile!
Toute justice vient du ciel!
Toute justice vient du ciel!


(Les Cananéennes entourent Jean – Hérodiade et Vitellius entrent dans le palais, tandis que Phanuel entrent. Hérode qui ne peut détacher ses regards de Salomé.)

LES CANANÉENNES
Hosannah!
Gloire au Seigneur! au Seigneur! au Seigneur!
Salut! Gloire au Seigneur!

LES ROMAINS
Salut! au Proconsul! à César! à César!
Salut! au Proconsul!

LES MESSAGERS et LA FOULE
Salut! au Proconsul! aux Romains! aux Romains!
Salut! au Proconsul!


(La Foule acclame le Proconsul.)

RIDEAU



|新しいページ|検索|ページ一覧|RSS|@ウィキご利用ガイド | 管理者にお問合せ
|ログイン|