オペラ作曲家別索引

オペラ対訳完成

その他対訳完成

このサイトについて

アクセス数

  • 今日  -
  • 昨日  -
  • 累計  -

翻訳エンジン


bose_soundlink_color_ii



Scène XI

(La Foule pénêtre dans le Temple, lentement, avec calme et en donnant les marques du plus profond respect.)

Les Femmes de Jérusalem
Les Princes des Prêtres
Les Filles de Manahïm

(les jeunes Lévites encensent le Sanctuaire encore fermé. le Grande Prêtre s'avance, la foule se prosterne.)


VOIX

(Ténor solo, dans le Sanctuaire)

LA FOULE
Schemâh Israël Adonaï Eloheinou Schemâh Israël.

LE GRANDE PRÊTRE
(à la Foule)
Accourez tous!
Revenez dans le temple!

LA FOULE
Schemâh Israël!

LE GRANDE PRÊTRE
Le Seigneur trois fois saint permet qu'on le contemple!

LA FOULE
Schemâh Israël!

LE GRANDE PRÊTRE
Prosternez-vous! Adorez l'Eternel!


(Le voile sacré du Temple se soulève peu à peu et le sanctuaire apparait éclairé par mille lumières. La Foule se relève frémissant de joie.)

LA FOULE
Hosannah! Hosannah! Hosannah! Hosannah! Hosannah!


Danse Sacrée


Scène XII

(Hérodiade, Hérode, Vitellius et Phanuel entrent suivis des Romains et de la cour.)

VITELLIUS
(à la Foule)
Peuple juif! rends justice à la grandeur de Rome,
Sa gloire et ses bienfaits emplissent l'univers!

HÉRODE
(à part, avec pitié)
Oui! Célébrez César qui vous donne des fers!

PRÊRES
(Les Princes des Prêtres s'avancent vers Vitellius, très accentué)
Achève donc ton oeuvre en condamnant un homme
Qui prèche la discorde et méconnait ta loi!
Il pervertit le peuple, et des Juifs se dit Roi!
Rends la paix au royaume en frappant cet impie!
Achève donc ton oeuvre en condamnant cet homme,
Cet impie! ce roi des Juifs!
Frappe-le! frappe-le!

VITELLIUS
(à Hérode)
Jean est Galiléen, c'est à toi de le juger?

HÉRODE
(avec un mouvement de joie dissimulé)
Moi?

VITELLIUS
N'es-tu pas son roi?

PRÊTRES
(à Hérode)
On t'amène ce faux Messie,
Pour l'état et pour nous mesure le danger!
(avec insistance)
Achève donc ton oeuvre en condamnant cet homme,
Cet impie, ce roi des Juifs!
Frappe-le! frappe-le!

HÉRODE
(à Vitellius)
Je consens à l'interroger.
(à part)
Qu'il serve mes projets, je lui donne la vie!
(Jean paraît amené par les gardes du Temple.)
Voilà donc ce mortel qui soulève le monde!

LA FOULE
Le voilà! Le voilà! Le voilà!

VITELLIUS et PHANUEL
Le voilà

HÉRODIADE
Le voilà!

LES FEMMES DE JÉRUSALEM
(bien chanté)
Comme il est beau dans sa misère!

PHANUEL
(à part)
Il est rempli de majesté!

LA FOULE
Le voilà! Le voilà! plein d'humilité!

VITELLIUS
Le voilà plein d'humilité!

HÉRODIADE
(à Hérode)
Vois, le fourbe est plein d'humilité!

PHANUEL
Comme il est grand dans sa misère!
Il est rempli de majesté! il rêve d'immortalité!

HÉRODIADE
Vois! Vois! il abandonne sa fierté!
C'est lui! le voilà! le voilà plein d'humilité!

HÉRODE
Vois! Vois! le voilà plein d'humilité!
C'est lui! le voilà! le voilà plein d'humilité!

LA FOULE
Vois, Vois, cet homme feint la misère! le voilà pour éveil ler la charité!

LES FEMMES DE JÉRUSALEM
Vois, Vois, cet homme dans sa misère! le voilà! il est remplir de majesté!

JEAN
(calme et inspiré)
Seigneur donne à mon coeur les clartés de la foi!
Que ma parole soit plus ardente et féconde!
Seigneur! soutiens ton défenseur
Je vais parler pour toi!
Je vais parler pour toi!

VITELLIUS, PHANUEL et LA FOULE
Devant nous (eux) le voilà devant nous!
devant nous (eux) le voilà!

HÉRODIADE
Le voilà devant nous! devant toi le voilà!


(Hérode, Vitellius et Hérodiade prennent place su les sièges disposés devant les gradins. La foule est contenue par les gardes. Phanuel reste à part.)

HÉRODE
(à Jean, avec honté)
Homme quel est-ton nom?

JEAN
(simplement)
Je suis Jean, fils de Zacharie.

HÉRODE
Est-il donc vrai que par ta prophétie
Le peuple est agité?

JEAN
(de même)
J'ai dit: Paix aux hommes de bonne volonté!

HÉRODE
(plus accentué)
Quelles armes as-tu pour fonder ton symbole?
Quelles armes?

JEAN
(plus accentué)
Je n'ai qu'une arme: la parole!

HÉRODE
Quel est ton but enfin?

JEAN
Mon but: la liberté!

HÉRODIADE, HÉRODE et VITELLIUS
La liberté! La liberté!

LA FOULE
(avec surprise)
La liberté! La liberté!

PRÊTRES
Il insulte César!

HÉRODIADE
Il insulte César!

PRÊTRES
A mort à la torture!

VITELLIUS et PHANUEL
(avec pitié)
La mort! la torture!

HÉRODIADE
Il insulte César!


(Profitant de ce moment de confusion, Hérode se lève et impose silence à la Foule)

HÉRODE
On ne peut condamner cet homme, en vérité!
C'est un fou!
(à Jean, dont il s'est approché)
Grâce à moi, la foule est incertaine,
Un mot! Serviras-tu mes projets et ma haine?

JEAN
(hautain)
Dieu n'abaisse pas son regard
Sur les complots des Rois!

PRÊTRES
(à Vitellius)
Il insulte César!

LA FOULE
Il insulte César!
A mort! à la torture!
Roi! souffriras-tu cette injure?
Il a méconnu notre loi! à mort!
Qu'on l'attache à la croix! et s'il doit vivre
Que son Dieu le délivre!
Mort à l'impie!

HÉRODIADE
Mort à l'impie! Mort à l'impie!
Crucifiez ce faux Messie!
Crucifiez ce faux Messie!
A mort! Crucifiez ce faux Messie!

HÉRODE
Non! il doit vivre!
Mon pouvoir le délivre!
Mou pouvoir le délivre!
Non! il doit vivre!
Non! il doit vivre!
Mon pouvoir le délivre!

VITELLIUS et PHANUEL
Non! il doit vivre!
Ton pouvoir le délivre!
Ton pouvoir le délivre!
Non! il doit vivre!
Non! il doit vivre!
Ton pouvoir le délivre!

PRÊTRES
A mort! à la torture!
Roi! souffriras-tu cette injure?
Il a méconnu notre loi!
A mort! à mort!
Qu'on l'attache à la croix! et s'il doit vivre
Que son Dieu le délivre!
Mort à l'impie!


(Grand mouvement dans la Foule. Sur les gestes des Princes des Prêtres, les gardes du Temple se sont avancés pour saisir Jean. Au milieu du tumulte général, Salomé sort tout-à-coup des rangs de la foule et se précipite au devant de Jean.)

SALOMÉ
(très dramatique)
J'ai vécu de sa vie et mourrai de sa mort!
Ah! laissez-moi partager son sort!

HÉRODE
(avec fureur)
Malédiction! c'est lui qu'elle aime! et j'allais le sauver!


(Salomé est tombée aux pieds de Jean. La Foule interdite les considère.)

HÉRODIADE
(avec stupeur)
Ah! que dit-elle? étrange mystère!

VITELLIUS et PHANUEL
(avec stupeur)
Ah! que dit-elle? ô sombre mystère!

LA FOULE
(attérée)
Ah! que dit-elle? étrange mystère!

SALOMÉ
(à Jean)
C'est Dieu que l'on te nomme!
C'est Dieu que l'on te nomme!
Car il n'est pas un homme
Qui garde ta sérénité!
Toi dont la vie entière
Ne fut qu'une prière,
A l'amour, à la charité!
C'est Dieu que l'on te nomme!

HÉRODIADE, HÉRODE et PHANUEL
O sombre mystère!

VITELLIUS et LA FOULE
Etrange mystère!

SALOMÉ
Je veux quitter la vie,
Divin maître, je veux te suivre,
Ravie dans l'extase de ta clarté!
Je veux te suivre!
Loin des vaines pensées,
Nos âmes élancées
Montent dans l'immortalité! dans l'immortalité!

LA FOULE
Victime volontaire
Elle affronte la mort!
Etrange mystère!
Elle affronte la mort!

HÉRODE
C'est lui qu'elle aime! et j'allais le sauver!
Non, jamais! Pour la mort!
Pour eux la mort!

PHANUEL
Elle veut partager son sort!
Pour la sauver, que faire?
Hélas!
Pour la sauver, que faire?
Elle s'offre à la mort!

VITELLIUS
Victime volontaire!
Elle s'offre à la mort!
Ô sombre mystère!
Elle s'offre à la mort!

HÉRODIADE
Elle veut partager son sort!
Mon coeur jaloux espère!
Mon coeur jaloux espère!
Elle s'offre à la mort!

SALOMÉ
C'est Dieu que l'on te nomme!
C'est Dieu que l'on te nomme!
C'est Dieu! Dieu! Dieu!

HÉRODIADE, VITELLIUS, PHANUEL et LA FOULE
Que dit-elle?
Elle eux à la mort! à la mort!

HÉRODE
O fureur! Pour s'offre à la mort! à la mort!
(s'addressant avec véhémence aux Prêtres, aux Romains, à la Foule)
Prêtres, vous disiez vrai!
Contre César et Rome,
C'est le peuple qu'il voulait soulever!
Il menaçait les grands d'un châtiment sévère,
Il prêchait la révolte aux humbles de la terre,
Et lui, le sainte Prophète, est l'amant odieux
De Salomé, la courtisane!
(avec le plus grande violence)
Frappez les! frappez les! car ma voix les condamne!

LA FOULE et LES PRINCES DES PRÊTRES
A mort! à mort! Hérode les condamne!

HÉRODE
(à Salomé)
Je te l'avais bien dit
Vous périrez tous deux!

HÉRODIADE
(à part)
Quelle étrange pitié saisit mon âme!

PHANUEL
(à Hérodiade)
Ô Reine! Ta jalousie est vaine,
Ton coeur est rassuré!

LA FOULE
Hérode les condamne! Hérode les condamne!
A mort! A mort! Hérode les condamne.

JEAN
(inspiré)
Frappez donc! frappez les apôtres,
dont le dernier soupir est un long cri d'amour!
Vos yeux sont grands ouverts et ne voient pas le jour!
Oui, frappez moi!
Vous en lapiderez bien d'autres!
(terrible)
Toi, Rome, dans l'horreur des nuits
Tu veux étouffer ma prière!
Mais je voix tes palais et tes temples détruits!
Il n'en restera plus bientôt pierre sur pierre!
Frappez-moi! Frapper les apôtres! frappez!

LA FOULE
(avec fureur)
Qu'ils meurent! qu'ils meurent! qu'ils meurent! qu'ils meurent!

HÉRODE
(avec fureur)
Qu'ils périssent tous deux!

LA FOULE
Qu'ils meurent!
Qu'ils périssent tous deux!
En dépit de son crime! (Innocente victime!)
Quel Dieu l'anime?
Un Dieu puissant et fort!
Un Dieu puissant et fort!
Il (Qui) brave le trépas,
Il brave le sort!
Il mérite la mort!
Quel Dieu, que Dieu l'anime?
Qu'ils périssent tous deux! (Il méprise la mort!)
Ah! ta mort! (Oui, tous deux!)

SALOMÉ
(avec transport)
C'est Dieu que l'on te nomme,
C'est Dieu que l'on te nomme,
Car il n'est pas un homme
Qui garde ta sérénité...
Toi dont la vie entière,
Ne fut qu'une prière
A l'amour à la charité!
C'est Dieu que l'on te nomme!
C'est Dieu que l'on te nomme!
C'est Dieu que l'on te nomme!
C'est Dieu! Dieu! Dieu!

HÉRODIADE
Mon coeur espère encore!
Mon coeur espère enpère
Victime volontaire
Elle veut braver, braver la mort!
Le délire ou l'extase
La foi qui les inspire
Leur fait aimer la mort!
Mon coeur jaloux espère!
Pour eux mon coeur espère,
Pour eux, mon coeur espère,
La mort! Oui, la mort!

JEAN
Béni soit le martyre
Béni soit le martyre!
C'est la foi qui m'inspire
Et me fait braver, braver la mort!
Rome orgueilleuse et fière,
Redoute la colère
Du Dieu puissant et fort!
Béni soit le martyre!
Béni soit le martyre!
Béni soit le martyre!
Mon Dieu! Ô mon Dieu!

HÉRODE
La foi que les anime
Est comme un nouveau crime!
Oui, je veux ici, qu'ils périssent tous deux!
Ô Rome, ils ont offensé tes dieux!
Tel est leur crime!
Qu'ils périssent tous deux!
Qu'ils périssent tous deux!
Oui, tous deux!

VITELLIUS
La foi qui les anime
Est elle un nouveau crime?
Ah! si tu le veux, qu'ils périssent tous deux!
Tous deux bénissent la morte et le martyre!
Qu'ils périssent tous deux!
La foi qui les inspire,
Les condamne tous deux!
Oui, tous deux!

PHANUEL
La foi qui les anime
Est elle un nouveau crime?
Roi, quoi, tu voudrais qu'ils périssent tous deux!
Jean brave le martyre,
Hélas, pour cette foi, qui l'inspire!
Fais-leur grâce à tous deux!
La foi qui les inspire,
Les condamne tous deux!
Oui, tous deux!


(Les gardes du Temple saisissent Jean et Salomé.)

RIDEAU
Scène XI

(La Foule pénêtre dans le Temple, lentement, avec calme et en donnant les marques du plus profond respect.)

Les Femmes de Jérusalem
Les Princes des Prêtres
Les Filles de Manahïm

(les jeunes Lévites encensent le Sanctuaire encore fermé. le Grande Prêtre s'avance, la foule se prosterne.)


VOIX

(Ténor solo, dans le Sanctuaire)

LA FOULE
Schemâh Israël Adonaï Eloheinou Schemâh Israël.

LE GRANDE PRÊTRE
(à la Foule)
Accourez tous!
Revenez dans le temple!

LA FOULE
Schemâh Israël!

LE GRANDE PRÊTRE
Le Seigneur trois fois saint permet qu'on le contemple!

LA FOULE
Schemâh Israël!

LE GRANDE PRÊTRE
Prosternez-vous! Adorez l'Eternel!


(Le voile sacré du Temple se soulève peu à peu et le sanctuaire apparait éclairé par mille lumières. La Foule se relève frémissant de joie.)

LA FOULE
Hosannah! Hosannah! Hosannah! Hosannah! Hosannah!


Danse Sacrée


Scène XII

(Hérodiade, Hérode, Vitellius et Phanuel entrent suivis des Romains et de la cour.)

VITELLIUS
(à la Foule)
Peuple juif! rends justice à la grandeur de Rome,
Sa gloire et ses bienfaits emplissent l'univers!

HÉRODE
(à part, avec pitié)
Oui! Célébrez César qui vous donne des fers!

PRÊRES
(Les Princes des Prêtres s'avancent vers Vitellius, très accentué)
Achève donc ton oeuvre en condamnant un homme
Qui prèche la discorde et méconnait ta loi!
Il pervertit le peuple, et des Juifs se dit Roi!
Rends la paix au royaume en frappant cet impie!
Achève donc ton oeuvre en condamnant cet homme,
Cet impie! ce roi des Juifs!
Frappe-le! frappe-le!

VITELLIUS
(à Hérode)
Jean est Galiléen, c'est à toi de le juger?

HÉRODE
(avec un mouvement de joie dissimulé)
Moi?

VITELLIUS
N'es-tu pas son roi?

PRÊTRES
(à Hérode)
On t'amène ce faux Messie,
Pour l'état et pour nous mesure le danger!
(avec insistance)
Achève donc ton oeuvre en condamnant cet homme,
Cet impie, ce roi des Juifs!
Frappe-le! frappe-le!

HÉRODE
(à Vitellius)
Je consens à l'interroger.
(à part)
Qu'il serve mes projets, je lui donne la vie!
(Jean paraît amené par les gardes du Temple.)
Voilà donc ce mortel qui soulève le monde!

LA FOULE
Le voilà! Le voilà! Le voilà!

VITELLIUS et PHANUEL
Le voilà

HÉRODIADE
Le voilà!

LES FEMMES DE JÉRUSALEM
(bien chanté)
Comme il est beau dans sa misère!

PHANUEL
(à part)
Il est rempli de majesté!

LA FOULE
Le voilà! Le voilà! plein d'humilité!

VITELLIUS
Le voilà plein d'humilité!

HÉRODIADE
(à Hérode)
Vois, le fourbe est plein d'humilité!

PHANUEL
Comme il est grand dans sa misère!
Il est rempli de majesté! il rêve d'immortalité!

HÉRODIADE
Vois! Vois! il abandonne sa fierté!
C'est lui! le voilà! le voilà plein d'humilité!

HÉRODE
Vois! Vois! le voilà plein d'humilité!
C'est lui! le voilà! le voilà plein d'humilité!

LA FOULE
Vois, Vois, cet homme feint la misère! le voilà pour éveil ler la charité!

LES FEMMES DE JÉRUSALEM
Vois, Vois, cet homme dans sa misère! le voilà! il est remplir de majesté!

JEAN
(calme et inspiré)
Seigneur donne à mon coeur les clartés de la foi!
Que ma parole soit plus ardente et féconde!
Seigneur! soutiens ton défenseur
Je vais parler pour toi!
Je vais parler pour toi!

VITELLIUS, PHANUEL et LA FOULE
Devant nous (eux) le voilà devant nous!
devant nous (eux) le voilà!

HÉRODIADE
Le voilà devant nous! devant toi le voilà!


(Hérode, Vitellius et Hérodiade prennent place su les sièges disposés devant les gradins. La foule est contenue par les gardes. Phanuel reste à part.)

HÉRODE
(à Jean, avec honté)
Homme quel est-ton nom?

JEAN
(simplement)
Je suis Jean, fils de Zacharie.

HÉRODE
Est-il donc vrai que par ta prophétie
Le peuple est agité?

JEAN
(de même)
J'ai dit: Paix aux hommes de bonne volonté!

HÉRODE
(plus accentué)
Quelles armes as-tu pour fonder ton symbole?
Quelles armes?

JEAN
(plus accentué)
Je n'ai qu'une arme: la parole!

HÉRODE
Quel est ton but enfin?

JEAN
Mon but: la liberté!

HÉRODIADE, HÉRODE et VITELLIUS
La liberté! La liberté!

LA FOULE
(avec surprise)
La liberté! La liberté!

PRÊTRES
Il insulte César!

HÉRODIADE
Il insulte César!

PRÊTRES
A mort à la torture!

VITELLIUS et PHANUEL
(avec pitié)
La mort! la torture!

HÉRODIADE
Il insulte César!


(Profitant de ce moment de confusion, Hérode se lève et impose silence à la Foule)

HÉRODE
On ne peut condamner cet homme, en vérité!
C'est un fou!
(à Jean, dont il s'est approché)
Grâce à moi, la foule est incertaine,
Un mot! Serviras-tu mes projets et ma haine?

JEAN
(hautain)
Dieu n'abaisse pas son regard
Sur les complots des Rois!

PRÊTRES
(à Vitellius)
Il insulte César!

LA FOULE
Il insulte César!
A mort! à la torture!
Roi! souffriras-tu cette injure?
Il a méconnu notre loi! à mort!
Qu'on l'attache à la croix! et s'il doit vivre
Que son Dieu le délivre!
Mort à l'impie!

HÉRODIADE
Mort à l'impie! Mort à l'impie!
Crucifiez ce faux Messie!
Crucifiez ce faux Messie!
A mort! Crucifiez ce faux Messie!

HÉRODE
Non! il doit vivre!
Mon pouvoir le délivre!
Mou pouvoir le délivre!
Non! il doit vivre!
Non! il doit vivre!
Mon pouvoir le délivre!

VITELLIUS et PHANUEL
Non! il doit vivre!
Ton pouvoir le délivre!
Ton pouvoir le délivre!
Non! il doit vivre!
Non! il doit vivre!
Ton pouvoir le délivre!

PRÊTRES
A mort! à la torture!
Roi! souffriras-tu cette injure?
Il a méconnu notre loi!
A mort! à mort!
Qu'on l'attache à la croix! et s'il doit vivre
Que son Dieu le délivre!
Mort à l'impie!


(Grand mouvement dans la Foule. Sur les gestes des Princes des Prêtres, les gardes du Temple se sont avancés pour saisir Jean. Au milieu du tumulte général, Salomé sort tout-à-coup des rangs de la foule et se précipite au devant de Jean.)

SALOMÉ
(très dramatique)
J'ai vécu de sa vie et mourrai de sa mort!
Ah! laissez-moi partager son sort!

HÉRODE
(avec fureur)
Malédiction! c'est lui qu'elle aime! et j'allais le sauver!


(Salomé est tombée aux pieds de Jean. La Foule interdite les considère.)

HÉRODIADE
(avec stupeur)
Ah! que dit-elle? étrange mystère!

VITELLIUS et PHANUEL
(avec stupeur)
Ah! que dit-elle? ô sombre mystère!

LA FOULE
(attérée)
Ah! que dit-elle? étrange mystère!

SALOMÉ
(à Jean)
C'est Dieu que l'on te nomme!
C'est Dieu que l'on te nomme!
Car il n'est pas un homme
Qui garde ta sérénité!
Toi dont la vie entière
Ne fut qu'une prière,
A l'amour, à la charité!
C'est Dieu que l'on te nomme!

HÉRODIADE, HÉRODE et PHANUEL
O sombre mystère!

VITELLIUS et LA FOULE
Etrange mystère!

SALOMÉ
Je veux quitter la vie,
Divin maître, je veux te suivre,
Ravie dans l'extase de ta clarté!
Je veux te suivre!
Loin des vaines pensées,
Nos âmes élancées
Montent dans l'immortalité! dans l'immortalité!

LA FOULE
Victime volontaire
Elle affronte la mort!
Etrange mystère!
Elle affronte la mort!

HÉRODE
C'est lui qu'elle aime! et j'allais le sauver!
Non, jamais! Pour la mort!
Pour eux la mort!

PHANUEL
Elle veut partager son sort!
Pour la sauver, que faire?
Hélas!
Pour la sauver, que faire?
Elle s'offre à la mort!

VITELLIUS
Victime volontaire!
Elle s'offre à la mort!
Ô sombre mystère!
Elle s'offre à la mort!

HÉRODIADE
Elle veut partager son sort!
Mon coeur jaloux espère!
Mon coeur jaloux espère!
Elle s'offre à la mort!

SALOMÉ
C'est Dieu que l'on te nomme!
C'est Dieu que l'on te nomme!
C'est Dieu! Dieu! Dieu!

HÉRODIADE, VITELLIUS, PHANUEL et LA FOULE
Que dit-elle?
Elle eux à la mort! à la mort!

HÉRODE
O fureur! Pour s'offre à la mort! à la mort!
(s'addressant avec véhémence aux Prêtres, aux Romains, à la Foule)
Prêtres, vous disiez vrai!
Contre César et Rome,
C'est le peuple qu'il voulait soulever!
Il menaçait les grands d'un châtiment sévère,
Il prêchait la révolte aux humbles de la terre,
Et lui, le sainte Prophète, est l'amant odieux
De Salomé, la courtisane!
(avec le plus grande violence)
Frappez les! frappez les! car ma voix les condamne!

LA FOULE et LES PRINCES DES PRÊTRES
A mort! à mort! Hérode les condamne!

HÉRODE
(à Salomé)
Je te l'avais bien dit
Vous périrez tous deux!

HÉRODIADE
(à part)
Quelle étrange pitié saisit mon âme!

PHANUEL
(à Hérodiade)
Ô Reine! Ta jalousie est vaine,
Ton coeur est rassuré!

LA FOULE
Hérode les condamne! Hérode les condamne!
A mort! A mort! Hérode les condamne.

JEAN
(inspiré)
Frappez donc! frappez les apôtres,
dont le dernier soupir est un long cri d'amour!
Vos yeux sont grands ouverts et ne voient pas le jour!
Oui, frappez moi!
Vous en lapiderez bien d'autres!
(terrible)
Toi, Rome, dans l'horreur des nuits
Tu veux étouffer ma prière!
Mais je voix tes palais et tes temples détruits!
Il n'en restera plus bientôt pierre sur pierre!
Frappez-moi! Frapper les apôtres! frappez!

LA FOULE
(avec fureur)
Qu'ils meurent! qu'ils meurent! qu'ils meurent! qu'ils meurent!

HÉRODE
(avec fureur)
Qu'ils périssent tous deux!

LA FOULE
Qu'ils meurent!
Qu'ils périssent tous deux!
En dépit de son crime! (Innocente victime!)
Quel Dieu l'anime?
Un Dieu puissant et fort!
Un Dieu puissant et fort!
Il (Qui) brave le trépas,
Il brave le sort!
Il mérite la mort!
Quel Dieu, que Dieu l'anime?
Qu'ils périssent tous deux! (Il méprise la mort!)
Ah! ta mort! (Oui, tous deux!)

SALOMÉ
(avec transport)
C'est Dieu que l'on te nomme,
C'est Dieu que l'on te nomme,
Car il n'est pas un homme
Qui garde ta sérénité...
Toi dont la vie entière,
Ne fut qu'une prière
A l'amour à la charité!
C'est Dieu que l'on te nomme!
C'est Dieu que l'on te nomme!
C'est Dieu que l'on te nomme!
C'est Dieu! Dieu! Dieu!

HÉRODIADE
Mon coeur espère encore!
Mon coeur espère enpère
Victime volontaire
Elle veut braver, braver la mort!
Le délire ou l'extase
La foi qui les inspire
Leur fait aimer la mort!
Mon coeur jaloux espère!
Pour eux mon coeur espère,
Pour eux, mon coeur espère,
La mort! Oui, la mort!

JEAN
Béni soit le martyre
Béni soit le martyre!
C'est la foi qui m'inspire
Et me fait braver, braver la mort!
Rome orgueilleuse et fière,
Redoute la colère
Du Dieu puissant et fort!
Béni soit le martyre!
Béni soit le martyre!
Béni soit le martyre!
Mon Dieu! Ô mon Dieu!

HÉRODE
La foi que les anime
Est comme un nouveau crime!
Oui, je veux ici, qu'ils périssent tous deux!
Ô Rome, ils ont offensé tes dieux!
Tel est leur crime!
Qu'ils périssent tous deux!
Qu'ils périssent tous deux!
Oui, tous deux!

VITELLIUS
La foi qui les anime
Est elle un nouveau crime?
Ah! si tu le veux, qu'ils périssent tous deux!
Tous deux bénissent la morte et le martyre!
Qu'ils périssent tous deux!
La foi qui les inspire,
Les condamne tous deux!
Oui, tous deux!

PHANUEL
La foi qui les anime
Est elle un nouveau crime?
Roi, quoi, tu voudrais qu'ils périssent tous deux!
Jean brave le martyre,
Hélas, pour cette foi, qui l'inspire!
Fais-leur grâce à tous deux!
La foi qui les inspire,
Les condamne tous deux!
Oui, tous deux!


(Les gardes du Temple saisissent Jean et Salomé.)

RIDEAU



|新しいページ|検索|ページ一覧|RSS|@ウィキご利用ガイド | 管理者にお問合せ
|ログイン|