オペラ作曲家別索引

オペラ対訳完成

その他対訳完成

対訳一部完成

このサイトについて

アクセス数

  • 今日  -
  • 昨日  -
  • 累計  -

翻訳エンジン


bose_soundlink_color_ii



ACTE II

Une salle dans les appartements particuliers de la reine.
Hélène est assise au milieu de la scène, entourée par ses femmes qui lui présentent des parures et des bijoux.

9 - Entr'Acte

10 - Choeur

CHOEUR
O Reine, en ce jour, il faut faire
une toilette extraordinaire
pour honorer les quatre Rois
qui vous visitent à la fois.

BACCHIS
présentant une tunique à Hélène
Cette cymbarique flottante...

HÉLÈNE
Non pas, non pas de toilette éclatante,
rien de voyant, rien de décolleté,
je veux une robe montante
claquemurant ma grâce et ma beauté.

BACCHIS
Quoi! Vous voiler un jour de fête
depuis les pieds jusqu'à la tête!
C'est un tort, car...

CHOEUR
C'est un tort!
O Reine, en ce jour, il faut faire
une toilette extraordinaire
pour honorer les quatre Rois
qui vous visitent à la fois.

Pendant ce morceau, Hélène s'est habillée et a choisi des vêtements qui l'enveloppent étroitement des pieds à la tête. Cela fait, elle se lève, congédie ses femmes, qui sortent par la gauche et retient Bacchis.

BACCHIS
Y pensez-vous, madame, ne pas vous
décolleter un jour comme aujourd'hui?

HÉLÈNE
avec force, se levant
Je garderai cette toiletté... Et si j'en connaissais
une plus austère et plus montante, je m'y voudrais
emprisonner jusqu'au retour de mon mari.

BACCHIS
C'est contraire à tous les usagés!

HÉLÈNE
C'est un voeu.

BACCHIS
Heureusement que la réputation de Madame
est faite et que l'en sait bien que Madame est la
plus belle femme du monde!

Entre un esclave.

HÉLÈNE
à part
Ah ! Fatale beauté!
haut
Que me veut cet esclave?

L'ESCLAVE
Madame, c'est le Seigneur Pâris!

HÉLÈNE
Voilà ce que je craignais.
Je ne le recevrai pas.

BACCHIS
C'est laisser croire que vous avez peur!

HÉLÈNE
Moi, fille de Léda, j'aurais peur!...

BACCHIS
Alors, recevez-le!

HÉLÈNE
Oui, tout à l'heure, Bacchis, tu le feras entrer;
mais laisse-moi consulter ma mère!

Hélène, regardant longuement le tableau qui représente Léda et le cygne.

HÉLÈNE
O Vénus, pourquoi, mais pourquoi,
o déesse, as-tu choisi notre famille
pour faire tes expériences?

11 - Invocation à Vénus
On me nomme Hélène la blonde,
la blonde fille de Léda.
J'ai fait quelque bruit dans le monde:
Thésée, Arcas et caetera.
Et pourtant ma nature est bonne,
mais le moyen de résister
alors que Vénus, la friponne,
se complaît à vous tourmenter.
Dis-moi, Vénus, quel plaisir trouves-tu
à faire ainsi cascader la vertu?
Nous naissons toutes soucieuses
de garder l'honneur de l'époux,
mais des circonstances fâcheuses
nous font mal tourner malgré nous!
Témoin l'exemple de ma mère,
quand elle vit le cygne altier,
Qui, vous le savez, est mon père,
pouvait-elle se méfier?
Dis-moi, Vénus, quel plaisir trouves-tu
à faire ainsi cascader la vertu?
Ah, malheureuses que nous sommes!
Beauté, fatal présent des cieux!
Il faut lutter contre les hommes,
il faut lutter contre les Dieux.
Vous le voyez tous, moi je lutte,
je lutte et ça ne sert à rien,
Car si l'Olympe veut ma chute?
Un jour ou l'autre il faudra bien.
Dis-moi Vénus, quel plaisir trouves-tu
à faire ainsi cascader la vertu?
BACCHIS
entrant
Madame?

HÉLÈNE
Fais entrer le seigneur Pâris.

Bacchis introduit Pâris, dispose un siège et sort par la gauche. Pâris entre négligemment, comme ferait de nos jours un jeune homme entrant dans un salon.

HÉLÈNE
Bonsoir, Prince.

PÂRIS
Bonsoir, Madame.

Il examine en souriant la toilette austère de la reine.

HÉLÈNE
Vous regardez ma toilette?

PÂRIS
Oui.

HÉLÈNE
Elle me va bien, n'est-ce pas?

PÂRIS
légèrement gouailleur
Oui, très bien.

HÉLÈNE
Vous n'êtes pas très aimable, ce soir!

PÂRIS
Asseyez-vous, Madame, et écoutez-moi.

HÉLÈNE
Je vous ‚coute.

Ils s'assoient. Hélène près du guéridon et Pâris à quelque distance d'elle.

PÂRIS
avec autorité
La Déesse m'avait promis l'amour de la
plus belle femme du monde. En vous voyant,
j'ai tout naturellement pensé que c'était vous...
vous avez résisté: cela m'a fait venir des doutes.

HÉLÈNE
Comment?

PÂRIS
Je me suis dit: "La plus belle femme du monde,
ce n est peut-être pas elle..."

HÉLÈNE
piquée, se levant
Et qui serait-ce donc?... Ce n'est pas, je suppose,
cette chipie de Pénélope avec sa manie de faire
de la tapisserie, ni ma soeur Clytemnestre avec
son nez...

PÂRIS
Non, Madame, ce n'est ni Pénélope ni Clytemnestre,
ce n'est aucune de ces femmes-là, donc...

HÉLÈNE
se rasseyant
Donc?...

PÂRIS
Ça doit être vous!

HÉLÈNE
Ah!

PÂRIS
rapprochant son siège d 'Hélène
C'est vous, Madame! Ne me dites pas non!
Je suis bien informé. Et puisque la Déesse
m'a promis...

HÉLÈNE
Eh bien?

PÂRIS
se rapprochant encore
Eh bien, Madame, il y a trois moyens d'arriver
au coeur d'une femme.

HÉLÈNE
Trois moyens?

PÂRIS
L'amour, d'abord. Voulez-vous m'aimer?

HÉLÈNE
d'une voix étouffée
Non.

PÂRIS
Non?
Passons au deuxième moyen: la violence.

HÉLÈNE
se tenant
La violence!... Ah! Vous n'oserez pas!
à part
Comme il m'aime!
à Pâris
Et le troisième moyen?

PÂRIS
très respectueusement
Le troisième moyen, Madame, c'est la ruse.

Il s 'incline et sort. Ritournelle du choeur suivant.

HÉLÈNE
La ruse? Ah! par Hercule,
je me suis bien défendue!...
Quelle est cette musique?

BACCHIS
C'est Agamemnon et sa suite, Madame...
On apporte le jeu de l'oie.

Tous les Rois rentrent par la gauche.

12 - Marche de l'oie

CHOEUR
Le voici, le Roi des Rois,
précédant le jeu de l'oie.
Gloire à l'oie!
Le voici, le Roi des Rois,
précédant le jeu de l'oie.

HÉLÈNE
à Calchas
Il faudra que je vous parle:
je suis dans une situation...

CALCHAS
à Hélène
Après le jeu, Princesse.

CHOEUR
Pour nous tous, ah! Quelle joie!
Nous allons jouer à l'oie,
Gloire à l'oie!


13 - Scène du jeu de l'oie

ACHILLE
Alors qu'est-ce que nous jouons?

AGAMEMNON
Il y a trois talents...

CALCHAS
… et quatorze lignes.

ACHILLE
Je n'entends rien à vos monnaies de Sparte.

CALCHAS
Ça fait dix-sept mille francs monnaie courante.

AGAMEMNON
Faut gagner ça.

ACHILLE
Jouez donc!

CALCHAS
Je vais jouer, mais laissez-moi le temps d'invoquer
les dieux.

AGAMEMNON
Nous les invoquerons aussi.

CHOEUR
A ce Calchas qui tremblote,
brûlant d'ardeur poor le gain,
n'accorde pas cette belle cagnotte
ô Jupiter souverain!

CALCHAS
Il est bon d'invoquer les dieux
mais les aider vaut encore mieux!

ORESTE
A vous, Calchas, à vous!

TOUS
A vous!

CALCHAS
Et pour gagner je crois
qu'il me faut trois …

TOUS
Il lui faut trois!
Il vous faut trois!

CALCHAS
Il me faut trois.
Voici le dix, le cinq, le neuf, et puis le six.
Où diable, où diable ai-je fourré le trois?

TOUS
Eh bien Calchas?

CALCHAS
Il me faut trois!

TOUS
Eh bien Calchas! Il lui faut trois!

AGAMEMNON
N'était le prestige sacré
dont un augure est entouré,
je soutiendrai sur ma parole
que le grand Augure onus vole l

TOUS
N'était le prestige sacré
dont un augure est entouré,
je soutiendrai sur ma parole
que le grand Augure nous vole!

LES DEUX AJAX
Il nous vole!

AGAMEMNON
Il nous vole!

BACCHIS, ORESTE
Il nous vole!

AGAMEMNON
Le grand Augure vole!

TOUS
Vole! vole!
Le grand Augure vole!

CALCHAS
Le tour est fait.

AGAMEMNON
Eh bien?

LES DEUX AJAX
Eh bien!

ACHILLE
Jouez!

TOUS
Jouez l

CALCHAS
M'y voilà!
Vous le voyez, j'ai trois!

TOUS
Trois!

CALCHAS
A moi les trois talents et les quatorze mines!

AGAMEMNON
Alors tu t'imagines que nous n'avons rien vu?

CALCHAS
Ce soupçon, roi des rois...

AGAMEMNON
Mon bon vieux, tu nous a dupés.

LES DEUX AJAX
Il a sur loi des dés pipés.

ACHILLE
furieux
Allons, ça, qu'on se déshabille!

CALCHAS
Y pensez-vous, bouillant Achille?

HÉLÈNE
O grand Augure, ce n'est pas bien!

ORESTE
Rendez au moins l'argent, et l'on ne dira rien.

CALCHAS
Je tiens l'argent et ne rends rien.

TOUS
Rendez l'argent, ce n'est pas bien!

CALCHAS
Craignez Calchas!
N'insistez pas.
Ça n'se fait pas
Craignez Calchas!

LES AUTRES
Sus à Calchas!
Suivons ses pas.
Fouillons Calchas...
Sus à Calchas!

LES DEUX AJAX
retenant Calcins
Avec ces procédés, cher maître,
vous finirez un jour peut-être
par donner un fâcheux vernis
aux joueurs de notre pays.

LES AUTRES
Sus à Calchas!
Suivons ses pas.
Fouillons Calchas...
Sus à Calchas!

CALCHAS
Craignez Calchas!
N'insistez pas.
Ça n'se fait pas!
Craignez Calchas!

HÉLÈNE
Tout ça est d'un désagréable!
On ne jouera plus chez moi!
Laisse-moi, Bacchis, laisse-moi, j'en ai assez,
je sois trop abattue.

BACCHIS
Hé là, Madame! Souriez. Préparez-vous pour le
dîner.

HÉLÈNE
Non, et puis je ne ne sens pas bien.
Je dois couver quelque chose...

Entre Calchas.

BACCHIS
Non!... Calchas! …

HÉLÈNE
Bacchis, va au dîner, tu m'excuseras auprès des rois.

BACCHIS
Madame! …

HÉLÈNE
Laisse-nous, je te dis. Bacchis, en passant tu feras
doubler le nombre des esclaves qui gardent ma
chambre à coucher.
à part
Le troisième moyen, c'est la ruse, a-t-il dit. Je me
méfie.
à Bacchis
Va, mon enfant, va!

BACCHIS
Bonsoir, Madame.

HÉLÈNE
Calchas, mon ami, que je souffre! Il est venu,
il était là, et moi, je lui ai parlé durement, je l'ai
repoussé, car de toute mon âme…

CALCHAS
Allons, Madame, il ne faut pas vous laisser aller...
D'abord, vous allez vous lever et venir à ce dîner...

HÉLÈNE
Jamais! Jamais! Il y sera... Je ne saurais pas... Ma
faiblesse... Le vin... Tout ça... Non! Non! Je vais
rester ici chercher le sommeil... Mais je vous en
prie, ne partez pas encore... Parlez-moi... Votre
présence me fait du bien.

CALCHAS
Trop aimable.

HÉLÈNE
Vous savez ce que vous pourriez faire pour moi?

CALCHAS
Non... Quoi?

HÉLÈNE
Envoyez-moi un songe, un rêve, un doux rêve où je
le voie, ce Pâris que je fuis, ce Pâris que j'adore...
Promettez, Calchas, promettez! D'ailleurs si vous
ne le faites pas, je ne vous aimerai plus!

CALCHAS
Madame!

HÉLÈNE
Un songe, Calchas, un songe...

Elle s'endort.

CALCHAS
Pauvre petite femme... Elle est jolie... Elle est bien
jolie comme ça... Enfin, Calchas, ta souveraine…!
Entre un esclave.
Quoi! Un esclave dans la chambre de la reine!

PÂRIS
Chuuuuuut!

CALCHAS
stupéfait
Pâris!

PÂRIS
Tais-toi, je te dis.

Entre Bacchis. Pâris se cache.

BACCHIS
Selon vos ordres, Madame, j'ai doublé les esclaves.

CALCHAS
fort
Plus bas, elle dort!

BACCHIS
Alors venez!

CALCHAS
Mais...

BACCHIS
La reine n'a pas besoin de vous, elle est bien gardée.

CALCHAS
Tu crois?

BACCHIS
Mais oui, bien sûr! Allons dîner!

CALCHAS
C'est la fatalité...


14 - Couplets

PÂRIS
Je la vois, elle dort, le vent du soir caresse
sa divine beauté,
son abandon trahit la langoureuse ivresse
de cette nuit d'été.
Je resterai ainsi perdu dans ma tendresse
jusqu'au lever du jour
expirant à tes pieds ô nia douce princesse,
de langueur et d'amour.

brrrrrrr, brrrrrrrr, brrrrrrrr!
Vous me croirez si vous voulez,
mais ça me rend rêveur,
ma parole, ma parole d'honneur!

Va, Pâris, mon garçon, ne perdons pas la tête,
soyons audacieux.
Et sachons nous offrir la récompense honnête
promise par les dieux.
Approchons, mais voici que je tremble et m'arrête,
je ne sais trop pourquoi.
Il fait nuit, je suis seul, Ménélas est en Crète,
et Vénus est pour moi …

brrrrrrr, brrrrrrrr, brrrrrrrr!
Vous me croirez si vous voulez,
mais ça me rend rêveur,
ma parole, ma parole d'honneur!

HÉLÈNE
Pâris, près de moi?

PÂRIS
Oui.

HÉLÈNE
Ce n'est qu'un rêve.

PÂRIS
Qu'est-ce qu'elle dit?

HÉLÈNE
Le rêve promis par Calchas...

PÂRIS
Un rêve? Mais bien sûr, chérie.


15 - Duo

HÉLÈNE
C'est le ciel qui m'envoie
cc beau rêve amoureux,
ce doux rêve amoureux,,.
Quel bonheur, quelle joie!
Un rayon de soleil
a charme mon sommeil!
Oui, c'est un rêve!

PÂRIS
Oui, c'est un rêve!

ENSEMBLE
Oui, c'est un rêve, oui, c'est un doux rêve d'amour!
La nuit lui prête son mystère,
il doit finir avec le jour.
Goûtons sa douceur passagère...
Ce n'est qu'un doux rêve d'amour!

HÉLÈNE
Ecoute-moi, Pâris; je veux interroger,
non le prince, mais le berger...
Je voudrais bien savoir...

PÂRIS
Savoir quoi ? Parle... parle.., achève...

HÉLÈNE
Je n'oserais jamais, jamais, si ce n'était un rêve.

PÂRIS
Parle!

HÉLÈNE
Suis-je aussi belle, aussi belle que Vénus?

PÂRIS
Madame!

HÉLÈNE
Suis-je aussi belle, aussi belle que Venus?

PÂRIS
Madame!
Je ne puis répondre, princesse:
Quand j'ai couronné la déesse,
elle était un peu moins.., je n'en dirai pas plus...

HÉLÈNE
Oui... je comprends.

PÂRIS
J'ai vu...

HÉLÈNE
Quoi donc?

PÂRIS
O chère Hélène, tu devines...
J'ai vu des épaules divines...
Que cachait mal un flot de cheveux blonds.
Ce spectacle enchanteur
m'a fait bondir le coeur.

HÉLÈNE
laissant tomber quelques vêtements
Puisque ce n'est qu'un rêve...

PÂRIS
Mais oui, ce n'est qu'un rêve...

HÉLÈNE
Puisque ce n'est qu'un rêve.., allons, allons...

ENSEMBLE
Oui, c'est un rêve, oui c'est un doux rêve d'amour!
La nuit lui prête son mystère.
Il doit finir!

HÉLÈNE
Eh bien, dis maintenant! …

PÂRIS
Princesse, je t'admire... Et pourtant...

HÉLÈNE
Pourtant?

PÂRIS
Je dois dire
que, surie mont Ida, Vénus
trouva moyen... Bref, je l'admirai plus...

HÉLÈNE
Vénus est donc plus belle?

PÂRIS
Non!

HÉLÈNE
Vénus est donc plus belle?

PÂRIS
Non!
Mais la beauté n'est rien sans un peu d'abandon.
Elle le savait bien, la déesse immortelle,
elle le savait bien.., aussi me permit-elle
deux ou trois baisers un peu longs...

HÉLÈNE
Un peu longs?

PÂRIS
Un peu longs!
C'est pour cela, je crois, que je la trouvais belle!

HÉLÈNE
Puisque ce n'est qu'un rêve...

PÂRIS
Mais oui... ce n'est qu'un rêve...

HÉLÈNE
se laissant aller dans les bras de Pâris
Puisque ce n'est qu'un rêve.., allons, allons...

ENSEMBLE
Oui, c'est un rêve,
oui c'est un doux rêve d'amour
La nuit lui prête son mystère,
il doit finir avec le jour,
goûtons sa douceur passagère...
Ce n'est qu'un doux rêve d'amour!

Entre Ménélas.

HÉLÈNE
Ciel ! Mon mari! Mais alors, ce n'était pas un rêve!

MÉNÉLAS
Un rêve ? Un cauchemar! Ma femme avec un esclave!

HÉLÈNE
Vous avez fait bon voyage?

MÉNÉLAS
Oui, très bon... Mais cet esclave ?...

HÉLÈNE
Jolie, la Crete? Boisée, montagneuse, giboyeuse?

MÉNÉLAS
qui cherche à voir Pâris
Oui, je vous dis...

HÉLÈNE
Et la mer?

MÉNÉLAS
Bleue!... Mais, par Minerve, c'est le Seigneur Pâris! …

HÉLÈNE
Zut!

MÉNÉLAS
Seul, Monsieur? Avec ma femme!

PÂRIS
Chut!

MÉNÉLAS
Quoi chut ? Je ne me tairai pas, je veux qu'on m'entende!

HÉLÈNE
Mais pourquoi ? Mon ami... Les rois sont là, juste à côté...

MÉNÉLAS
Tant mieux!

PÂRIS
Mais si vous faites du bruit, ils vont venir...

MÉNÉLAS
C'est ce que je veux. Je veux que dans quatre mille
ans on parle encore de cette histoire!


16 - Finale

MÉNÉLAS
A moi! Rois de la Grèce, à moi!

HÉLÈNE
Qu'allez-vous faire? Qu'allez-vous faire?

PÂRIS
En pareil cas, mieux vaut se taire!

HÉLÈNE
Fatalité! Fatalité! Fata-

PÂRIS
 -lité!

MÉNÉLAS
A moi!... à moi!

Entrée des reis, du choeur et de tout le monde.

ORESTE
En couronnes, tressons les roses,
et buvons frais!

TOUS
Et buvons frais!

ORESTE
Disons-nous les plus folles choses,
et soyons gais!

TOUS
Et soyons gais!

ORESTE
Il faut bien que l'on s'amuse,
qu'on se donne du bon temps,
et que la vie dont on use
jusqu'à trente ou soixante ans!

TOUS
La, la, la, la, la, la, la!

AGAMEMNON
Tiens, Ménélas!

TOUS
Le roi!

MÉNÉLAS
Oui, c'est moi! Oui, c'est moi!
Montrant Hélène et Pâris
Je viens de la trouver seule avec ce Seigneur!
Répondez-moi, rois de la Grèce.
Vous qui deviez veiller sur la princesse...
Qu'avez-vous fait..

TOUS
Qu'avez-vous fait...

MÉNÉLAS
De mon honneur?

TOUS
De son honneur?

MÉNÉLAS
Qu'avez-vous fait de mon honneur?

AGAMEMNON
Dam! Ton honneur!

TOUS
Dam! Son honneur!
Dam! Ton honneur!

MÉNÉLAS
Oui, mon honneur!

TOUS
Oui, son honneur!

HÉLÈNE
Ah! Qu'ai-je fait,
Ah! Qu'ai-je fait de son honneur?

PÂRIS
Ba-da, ba-da, ba-da, ba-da …

AGAMEMNON
Bing, bing, bing, bing …

ORESTE, BACCHIS
Ta, ta, ta, ta, ta, ta...

LES AUTRES
Zing, zing, zing, balabum!

TOUS
De son honneur?
Ne criez pas, notre cher hôte,
car c'est un peu de votre faute!

MÉNÉLAS
Quoi! De ma faute?

TOUS
Oui, de ta faute,
oui, c'est sa faute,
dam! c'est sa faute!

MÉNÉLAS
Ma faute!

HÉLÈNE
Oui, monsieur, de votre faute.
Un mari sage
est en voyage.
Il se prépare à revenir:
La prévoyance,
la bienséance
lui font un devoir d'avertir...
Sa femme est prête
et se fait fête
de le recevoir tendrement...
Et voilà comme
un galant homme
évite tont désagrément!

CHOEUR
Et voilà comme
un galant homme
évite tout désagrément!

HÉLÈNE
Si, par mégarde,
il se hasarde
à rentrer chez lui tout à coup,
il est le maître,
mais c'est peut-être
imprudent et de mauvais goût:
Car il s'expose
à triste chose!
Rentrer dans un mauvais moment...
Et voilà comme
un galant homme
éprouve du désagrément!

CHOEUR
Et voilà comme
un galant homme
s'expose à du désagrément!

MÉNÉLAS
Soit! Mais vous allez me venger
de celui qui m'ose outrager!

AGAMEMNON
à Pâris
Va-t'en, jeune enjôleur,
ta conduite toe fait horreur!

PÂRIS
M'en aller tout seul sans Hélène!
Alors, mes seigneurs, il faudra
pour l'enlever que je revienne!

LES ROIS, CALCHAS, BACCHIS, LE CHOEUR
Va, pars, séducteur, va plus vite que ça!

HÉLÈNE
à part, à Pâris
Va-t'en, va-t'en, mon amour te suivra!
Je crains leur fureur;
Va, dérobe à leur colère,
mon fier séducteur,
cette tête qui m'est chère!

TOUS
excepté Hélène et Pâris
Un vil séducteur
nous insulte et nous outrage.
En Grecs pleins de coeur,
faisons-lui plier bagage.

PÂRIS
J'ai pour moi la reine
et les dieux aussi!
Ce n'est pas la peine
de crier ainsi.
Quand Vénus ordonne,
pourquoi s'insurger?
il faut qu'elle sonne,
l'heure du berger!

CHOEUR
Va-t'en! Va-t'en!

PÂRIS
Quand Vénus ordonne,
pourquoi s'insurger?

CHOEUR
Va-t'en! Va-t'en!
Un vil séducteur
nous insulte et nous outrage.
Eu Grecs pleins de cour,
faisons-lui plier bagage.

PÂRIS
Je ne vous crains pas!
Et je ris de votre outrage,
car dans les combats,
j'ai dû prouver mon courage!

AGAMEMNON
File, file, file,
plus vite que ça,
car je sens la bile
qui me monte là!

HÉLÈNE
Va-t'en, va-t'en, mon amour te suivra!

CHOEUR
Eile, file, file,
plus vite que ça,
car je sens la bile
qui me monte là!
Va-t'en, pars!

PÂRIS
A Pâris, on n'a jamais dit
file, file, file! …
Et je sens aussi la
Bile, bile, bile,
qui me monte là!
Je ne vous crains pas!
Et je ris de votre outrage,
car dans les combats,
j'ai dû prouver mon courage!

HÉLÈNE
Ah Je crains leur fureur
Va, dérobe à leur colère,
Mon fier séducteur,
Cette tête qui m'est chère!

TOUS
excepté Hélène et Pâris
Un vil séducteur
nous insulte et nous outrage!
En Grecs pleins de coeur,
faisons-lui plier bagage!
ACTE II

Une salle dans les appartements particuliers de la reine.
Hélène est assise au milieu de la scène, entourée par ses femmes qui lui présentent des parures et des bijoux.

9 - Entr'Acte

10 - Choeur

CHOEUR
O Reine, en ce jour, il faut faire
une toilette extraordinaire
pour honorer les quatre Rois
qui vous visitent à la fois.

BACCHIS
présentant une tunique à Hélène
Cette cymbarique flottante...

HÉLÈNE
Non pas, non pas de toilette éclatante,
rien de voyant, rien de décolleté,
je veux une robe montante
claquemurant ma grâce et ma beauté.

BACCHIS
Quoi! Vous voiler un jour de fête
depuis les pieds jusqu'à la tête!
C'est un tort, car...

CHOEUR
C'est un tort!
O Reine, en ce jour, il faut faire
une toilette extraordinaire
pour honorer les quatre Rois
qui vous visitent à la fois.

Pendant ce morceau, Hélène s'est habillée et a choisi des vêtements qui l'enveloppent étroitement des pieds à la tête. Cela fait, elle se lève, congédie ses femmes, qui sortent par la gauche et retient Bacchis.

BACCHIS
Y pensez-vous, madame, ne pas vous
décolleter un jour comme aujourd'hui?

HÉLÈNE
avec force, se levant
Je garderai cette toiletté... Et si j'en connaissais
une plus austère et plus montante, je m'y voudrais
emprisonner jusqu'au retour de mon mari.

BACCHIS
C'est contraire à tous les usagés!

HÉLÈNE
C'est un voeu.

BACCHIS
Heureusement que la réputation de Madame
est faite et que l'en sait bien que Madame est la
plus belle femme du monde!

Entre un esclave.

HÉLÈNE
à part
Ah ! Fatale beauté!
haut
Que me veut cet esclave?

L'ESCLAVE
Madame, c'est le Seigneur Pâris!

HÉLÈNE
Voilà ce que je craignais.
Je ne le recevrai pas.

BACCHIS
C'est laisser croire que vous avez peur!

HÉLÈNE
Moi, fille de Léda, j'aurais peur!...

BACCHIS
Alors, recevez-le!

HÉLÈNE
Oui, tout à l'heure, Bacchis, tu le feras entrer;
mais laisse-moi consulter ma mère!

Hélène, regardant longuement le tableau qui représente Léda et le cygne.

HÉLÈNE
O Vénus, pourquoi, mais pourquoi,
o déesse, as-tu choisi notre famille
pour faire tes expériences?

11 - Invocation à Vénus
On me nomme Hélène la blonde,
la blonde fille de Léda.
J'ai fait quelque bruit dans le monde:
Thésée, Arcas et caetera.
Et pourtant ma nature est bonne,
mais le moyen de résister
alors que Vénus, la friponne,
se complaît à vous tourmenter.
Dis-moi, Vénus, quel plaisir trouves-tu
à faire ainsi cascader la vertu?
Nous naissons toutes soucieuses
de garder l'honneur de l'époux,
mais des circonstances fâcheuses
nous font mal tourner malgré nous!
Témoin l'exemple de ma mère,
quand elle vit le cygne altier,
Qui, vous le savez, est mon père,
pouvait-elle se méfier?
Dis-moi, Vénus, quel plaisir trouves-tu
à faire ainsi cascader la vertu?
Ah, malheureuses que nous sommes!
Beauté, fatal présent des cieux!
Il faut lutter contre les hommes,
il faut lutter contre les Dieux.
Vous le voyez tous, moi je lutte,
je lutte et ça ne sert à rien,
Car si l'Olympe veut ma chute?
Un jour ou l'autre il faudra bien.
Dis-moi Vénus, quel plaisir trouves-tu
à faire ainsi cascader la vertu?
BACCHIS
entrant
Madame?

HÉLÈNE
Fais entrer le seigneur Pâris.

Bacchis introduit Pâris, dispose un siège et sort par la gauche. Pâris entre négligemment, comme ferait de nos jours un jeune homme entrant dans un salon.

HÉLÈNE
Bonsoir, Prince.

PÂRIS
Bonsoir, Madame.

Il examine en souriant la toilette austère de la reine.

HÉLÈNE
Vous regardez ma toilette?

PÂRIS
Oui.

HÉLÈNE
Elle me va bien, n'est-ce pas?

PÂRIS
légèrement gouailleur
Oui, très bien.

HÉLÈNE
Vous n'êtes pas très aimable, ce soir!

PÂRIS
Asseyez-vous, Madame, et écoutez-moi.

HÉLÈNE
Je vous ‚coute.

Ils s'assoient. Hélène près du guéridon et Pâris à quelque distance d'elle.

PÂRIS
avec autorité
La Déesse m'avait promis l'amour de la
plus belle femme du monde. En vous voyant,
j'ai tout naturellement pensé que c'était vous...
vous avez résisté: cela m'a fait venir des doutes.

HÉLÈNE
Comment?

PÂRIS
Je me suis dit: "La plus belle femme du monde,
ce n est peut-être pas elle..."

HÉLÈNE
piquée, se levant
Et qui serait-ce donc?... Ce n'est pas, je suppose,
cette chipie de Pénélope avec sa manie de faire
de la tapisserie, ni ma soeur Clytemnestre avec
son nez...

PÂRIS
Non, Madame, ce n'est ni Pénélope ni Clytemnestre,
ce n'est aucune de ces femmes-là, donc...

HÉLÈNE
se rasseyant
Donc?...

PÂRIS
Ça doit être vous!

HÉLÈNE
Ah!

PÂRIS
rapprochant son siège d 'Hélène
C'est vous, Madame! Ne me dites pas non!
Je suis bien informé. Et puisque la Déesse
m'a promis...

HÉLÈNE
Eh bien?

PÂRIS
se rapprochant encore
Eh bien, Madame, il y a trois moyens d'arriver
au coeur d'une femme.

HÉLÈNE
Trois moyens?

PÂRIS
L'amour, d'abord. Voulez-vous m'aimer?

HÉLÈNE
d'une voix étouffée
Non.

PÂRIS
Non?
Passons au deuxième moyen: la violence.

HÉLÈNE
se tenant
La violence!... Ah! Vous n'oserez pas!
à part
Comme il m'aime!
à Pâris
Et le troisième moyen?

PÂRIS
très respectueusement
Le troisième moyen, Madame, c'est la ruse.

Il s 'incline et sort. Ritournelle du choeur suivant.

HÉLÈNE
La ruse? Ah! par Hercule,
je me suis bien défendue!...
Quelle est cette musique?

BACCHIS
C'est Agamemnon et sa suite, Madame...
On apporte le jeu de l'oie.

Tous les Rois rentrent par la gauche.

12 - Marche de l'oie

CHOEUR
Le voici, le Roi des Rois,
précédant le jeu de l'oie.
Gloire à l'oie!
Le voici, le Roi des Rois,
précédant le jeu de l'oie.

HÉLÈNE
à Calchas
Il faudra que je vous parle:
je suis dans une situation...

CALCHAS
à Hélène
Après le jeu, Princesse.

CHOEUR
Pour nous tous, ah! Quelle joie!
Nous allons jouer à l'oie,
Gloire à l'oie!


13 - Scène du jeu de l'oie

ACHILLE
Alors qu'est-ce que nous jouons?

AGAMEMNON
Il y a trois talents...

CALCHAS
… et quatorze lignes.

ACHILLE
Je n'entends rien à vos monnaies de Sparte.

CALCHAS
Ça fait dix-sept mille francs monnaie courante.

AGAMEMNON
Faut gagner ça.

ACHILLE
Jouez donc!

CALCHAS
Je vais jouer, mais laissez-moi le temps d'invoquer
les dieux.

AGAMEMNON
Nous les invoquerons aussi.

CHOEUR
A ce Calchas qui tremblote,
brûlant d'ardeur poor le gain,
n'accorde pas cette belle cagnotte
ô Jupiter souverain!

CALCHAS
Il est bon d'invoquer les dieux
mais les aider vaut encore mieux!

ORESTE
A vous, Calchas, à vous!

TOUS
A vous!

CALCHAS
Et pour gagner je crois
qu'il me faut trois …

TOUS
Il lui faut trois!
Il vous faut trois!

CALCHAS
Il me faut trois.
Voici le dix, le cinq, le neuf, et puis le six.
Où diable, où diable ai-je fourré le trois?

TOUS
Eh bien Calchas?

CALCHAS
Il me faut trois!

TOUS
Eh bien Calchas! Il lui faut trois!

AGAMEMNON
N'était le prestige sacré
dont un augure est entouré,
je soutiendrai sur ma parole
que le grand Augure onus vole l

TOUS
N'était le prestige sacré
dont un augure est entouré,
je soutiendrai sur ma parole
que le grand Augure nous vole!

LES DEUX AJAX
Il nous vole!

AGAMEMNON
Il nous vole!

BACCHIS, ORESTE
Il nous vole!

AGAMEMNON
Le grand Augure vole!

TOUS
Vole! vole!
Le grand Augure vole!

CALCHAS
Le tour est fait.

AGAMEMNON
Eh bien?

LES DEUX AJAX
Eh bien!

ACHILLE
Jouez!

TOUS
Jouez l

CALCHAS
M'y voilà!
Vous le voyez, j'ai trois!

TOUS
Trois!

CALCHAS
A moi les trois talents et les quatorze mines!

AGAMEMNON
Alors tu t'imagines que nous n'avons rien vu?

CALCHAS
Ce soupçon, roi des rois...

AGAMEMNON
Mon bon vieux, tu nous a dupés.

LES DEUX AJAX
Il a sur loi des dés pipés.

ACHILLE
furieux
Allons, ça, qu'on se déshabille!

CALCHAS
Y pensez-vous, bouillant Achille?

HÉLÈNE
O grand Augure, ce n'est pas bien!

ORESTE
Rendez au moins l'argent, et l'on ne dira rien.

CALCHAS
Je tiens l'argent et ne rends rien.

TOUS
Rendez l'argent, ce n'est pas bien!

CALCHAS
Craignez Calchas!
N'insistez pas.
Ça n'se fait pas
Craignez Calchas!

LES AUTRES
Sus à Calchas!
Suivons ses pas.
Fouillons Calchas...
Sus à Calchas!

LES DEUX AJAX
retenant Calcins
Avec ces procédés, cher maître,
vous finirez un jour peut-être
par donner un fâcheux vernis
aux joueurs de notre pays.

LES AUTRES
Sus à Calchas!
Suivons ses pas.
Fouillons Calchas...
Sus à Calchas!

CALCHAS
Craignez Calchas!
N'insistez pas.
Ça n'se fait pas!
Craignez Calchas!

HÉLÈNE
Tout ça est d'un désagréable!
On ne jouera plus chez moi!
Laisse-moi, Bacchis, laisse-moi, j'en ai assez,
je sois trop abattue.

BACCHIS
Hé là, Madame! Souriez. Préparez-vous pour le
dîner.

HÉLÈNE
Non, et puis je ne ne sens pas bien.
Je dois couver quelque chose...

Entre Calchas.

BACCHIS
Non!... Calchas! …

HÉLÈNE
Bacchis, va au dîner, tu m'excuseras auprès des rois.

BACCHIS
Madame! …

HÉLÈNE
Laisse-nous, je te dis. Bacchis, en passant tu feras
doubler le nombre des esclaves qui gardent ma
chambre à coucher.
à part
Le troisième moyen, c'est la ruse, a-t-il dit. Je me
méfie.
à Bacchis
Va, mon enfant, va!

BACCHIS
Bonsoir, Madame.

HÉLÈNE
Calchas, mon ami, que je souffre! Il est venu,
il était là, et moi, je lui ai parlé durement, je l'ai
repoussé, car de toute mon âme…

CALCHAS
Allons, Madame, il ne faut pas vous laisser aller...
D'abord, vous allez vous lever et venir à ce dîner...

HÉLÈNE
Jamais! Jamais! Il y sera... Je ne saurais pas... Ma
faiblesse... Le vin... Tout ça... Non! Non! Je vais
rester ici chercher le sommeil... Mais je vous en
prie, ne partez pas encore... Parlez-moi... Votre
présence me fait du bien.

CALCHAS
Trop aimable.

HÉLÈNE
Vous savez ce que vous pourriez faire pour moi?

CALCHAS
Non... Quoi?

HÉLÈNE
Envoyez-moi un songe, un rêve, un doux rêve où je
le voie, ce Pâris que je fuis, ce Pâris que j'adore...
Promettez, Calchas, promettez! D'ailleurs si vous
ne le faites pas, je ne vous aimerai plus!

CALCHAS
Madame!

HÉLÈNE
Un songe, Calchas, un songe...

Elle s'endort.

CALCHAS
Pauvre petite femme... Elle est jolie... Elle est bien
jolie comme ça... Enfin, Calchas, ta souveraine…!
Entre un esclave.
Quoi! Un esclave dans la chambre de la reine!

PÂRIS
Chuuuuuut!

CALCHAS
stupéfait
Pâris!

PÂRIS
Tais-toi, je te dis.

Entre Bacchis. Pâris se cache.

BACCHIS
Selon vos ordres, Madame, j'ai doublé les esclaves.

CALCHAS
fort
Plus bas, elle dort!

BACCHIS
Alors venez!

CALCHAS
Mais...

BACCHIS
La reine n'a pas besoin de vous, elle est bien gardée.

CALCHAS
Tu crois?

BACCHIS
Mais oui, bien sûr! Allons dîner!

CALCHAS
C'est la fatalité...


14 - Couplets

PÂRIS
Je la vois, elle dort, le vent du soir caresse
sa divine beauté,
son abandon trahit la langoureuse ivresse
de cette nuit d'été.
Je resterai ainsi perdu dans ma tendresse
jusqu'au lever du jour
expirant à tes pieds ô nia douce princesse,
de langueur et d'amour.

brrrrrrr, brrrrrrrr, brrrrrrrr!
Vous me croirez si vous voulez,
mais ça me rend rêveur,
ma parole, ma parole d'honneur!

Va, Pâris, mon garçon, ne perdons pas la tête,
soyons audacieux.
Et sachons nous offrir la récompense honnête
promise par les dieux.
Approchons, mais voici que je tremble et m'arrête,
je ne sais trop pourquoi.
Il fait nuit, je suis seul, Ménélas est en Crète,
et Vénus est pour moi …

brrrrrrr, brrrrrrrr, brrrrrrrr!
Vous me croirez si vous voulez,
mais ça me rend rêveur,
ma parole, ma parole d'honneur!

HÉLÈNE
Pâris, près de moi?

PÂRIS
Oui.

HÉLÈNE
Ce n'est qu'un rêve.

PÂRIS
Qu'est-ce qu'elle dit?

HÉLÈNE
Le rêve promis par Calchas...

PÂRIS
Un rêve? Mais bien sûr, chérie.


15 - Duo

HÉLÈNE
C'est le ciel qui m'envoie
cc beau rêve amoureux,
ce doux rêve amoureux,,.
Quel bonheur, quelle joie!
Un rayon de soleil
a charme mon sommeil!
Oui, c'est un rêve!

PÂRIS
Oui, c'est un rêve!

ENSEMBLE
Oui, c'est un rêve, oui, c'est un doux rêve d'amour!
La nuit lui prête son mystère,
il doit finir avec le jour.
Goûtons sa douceur passagère...
Ce n'est qu'un doux rêve d'amour!

HÉLÈNE
Ecoute-moi, Pâris; je veux interroger,
non le prince, mais le berger...
Je voudrais bien savoir...

PÂRIS
Savoir quoi ? Parle... parle.., achève...

HÉLÈNE
Je n'oserais jamais, jamais, si ce n'était un rêve.

PÂRIS
Parle!

HÉLÈNE
Suis-je aussi belle, aussi belle que Vénus?

PÂRIS
Madame!

HÉLÈNE
Suis-je aussi belle, aussi belle que Venus?

PÂRIS
Madame!
Je ne puis répondre, princesse:
Quand j'ai couronné la déesse,
elle était un peu moins.., je n'en dirai pas plus...

HÉLÈNE
Oui... je comprends.

PÂRIS
J'ai vu...

HÉLÈNE
Quoi donc?

PÂRIS
O chère Hélène, tu devines...
J'ai vu des épaules divines...
Que cachait mal un flot de cheveux blonds.
Ce spectacle enchanteur
m'a fait bondir le coeur.

HÉLÈNE
laissant tomber quelques vêtements
Puisque ce n'est qu'un rêve...

PÂRIS
Mais oui, ce n'est qu'un rêve...

HÉLÈNE
Puisque ce n'est qu'un rêve.., allons, allons...

ENSEMBLE
Oui, c'est un rêve, oui c'est un doux rêve d'amour!
La nuit lui prête son mystère.
Il doit finir!

HÉLÈNE
Eh bien, dis maintenant! …

PÂRIS
Princesse, je t'admire... Et pourtant...

HÉLÈNE
Pourtant?

PÂRIS
Je dois dire
que, surie mont Ida, Vénus
trouva moyen... Bref, je l'admirai plus...

HÉLÈNE
Vénus est donc plus belle?

PÂRIS
Non!

HÉLÈNE
Vénus est donc plus belle?

PÂRIS
Non!
Mais la beauté n'est rien sans un peu d'abandon.
Elle le savait bien, la déesse immortelle,
elle le savait bien.., aussi me permit-elle
deux ou trois baisers un peu longs...

HÉLÈNE
Un peu longs?

PÂRIS
Un peu longs!
C'est pour cela, je crois, que je la trouvais belle!

HÉLÈNE
Puisque ce n'est qu'un rêve...

PÂRIS
Mais oui... ce n'est qu'un rêve...

HÉLÈNE
se laissant aller dans les bras de Pâris
Puisque ce n'est qu'un rêve.., allons, allons...

ENSEMBLE
Oui, c'est un rêve,
oui c'est un doux rêve d'amour
La nuit lui prête son mystère,
il doit finir avec le jour,
goûtons sa douceur passagère...
Ce n'est qu'un doux rêve d'amour!

Entre Ménélas.

HÉLÈNE
Ciel ! Mon mari! Mais alors, ce n'était pas un rêve!

MÉNÉLAS
Un rêve ? Un cauchemar! Ma femme avec un esclave!

HÉLÈNE
Vous avez fait bon voyage?

MÉNÉLAS
Oui, très bon... Mais cet esclave ?...

HÉLÈNE
Jolie, la Crete? Boisée, montagneuse, giboyeuse?

MÉNÉLAS
qui cherche à voir Pâris
Oui, je vous dis...

HÉLÈNE
Et la mer?

MÉNÉLAS
Bleue!... Mais, par Minerve, c'est le Seigneur Pâris! …

HÉLÈNE
Zut!

MÉNÉLAS
Seul, Monsieur? Avec ma femme!

PÂRIS
Chut!

MÉNÉLAS
Quoi chut ? Je ne me tairai pas, je veux qu'on m'entende!

HÉLÈNE
Mais pourquoi ? Mon ami... Les rois sont là, juste à côté...

MÉNÉLAS
Tant mieux!

PÂRIS
Mais si vous faites du bruit, ils vont venir...

MÉNÉLAS
C'est ce que je veux. Je veux que dans quatre mille
ans on parle encore de cette histoire!


16 - Finale

MÉNÉLAS
A moi! Rois de la Grèce, à moi!

HÉLÈNE
Qu'allez-vous faire? Qu'allez-vous faire?

PÂRIS
En pareil cas, mieux vaut se taire!

HÉLÈNE
Fatalité! Fatalité! Fata-

PÂRIS
 -lité!

MÉNÉLAS
A moi!... à moi!

Entrée des reis, du choeur et de tout le monde.

ORESTE
En couronnes, tressons les roses,
et buvons frais!

TOUS
Et buvons frais!

ORESTE
Disons-nous les plus folles choses,
et soyons gais!

TOUS
Et soyons gais!

ORESTE
Il faut bien que l'on s'amuse,
qu'on se donne du bon temps,
et que la vie dont on use
jusqu'à trente ou soixante ans!

TOUS
La, la, la, la, la, la, la!

AGAMEMNON
Tiens, Ménélas!

TOUS
Le roi!

MÉNÉLAS
Oui, c'est moi! Oui, c'est moi!
Montrant Hélène et Pâris
Je viens de la trouver seule avec ce Seigneur!
Répondez-moi, rois de la Grèce.
Vous qui deviez veiller sur la princesse...
Qu'avez-vous fait..

TOUS
Qu'avez-vous fait...

MÉNÉLAS
De mon honneur?

TOUS
De son honneur?

MÉNÉLAS
Qu'avez-vous fait de mon honneur?

AGAMEMNON
Dam! Ton honneur!

TOUS
Dam! Son honneur!
Dam! Ton honneur!

MÉNÉLAS
Oui, mon honneur!

TOUS
Oui, son honneur!

HÉLÈNE
Ah! Qu'ai-je fait,
Ah! Qu'ai-je fait de son honneur?

PÂRIS
Ba-da, ba-da, ba-da, ba-da …

AGAMEMNON
Bing, bing, bing, bing …

ORESTE, BACCHIS
Ta, ta, ta, ta, ta, ta...

LES AUTRES
Zing, zing, zing, balabum!

TOUS
De son honneur?
Ne criez pas, notre cher hôte,
car c'est un peu de votre faute!

MÉNÉLAS
Quoi! De ma faute?

TOUS
Oui, de ta faute,
oui, c'est sa faute,
dam! c'est sa faute!

MÉNÉLAS
Ma faute!

HÉLÈNE
Oui, monsieur, de votre faute.
Un mari sage
est en voyage.
Il se prépare à revenir:
La prévoyance,
la bienséance
lui font un devoir d'avertir...
Sa femme est prête
et se fait fête
de le recevoir tendrement...
Et voilà comme
un galant homme
évite tont désagrément!

CHOEUR
Et voilà comme
un galant homme
évite tout désagrément!

HÉLÈNE
Si, par mégarde,
il se hasarde
à rentrer chez lui tout à coup,
il est le maître,
mais c'est peut-être
imprudent et de mauvais goût:
Car il s'expose
à triste chose!
Rentrer dans un mauvais moment...
Et voilà comme
un galant homme
éprouve du désagrément!

CHOEUR
Et voilà comme
un galant homme
s'expose à du désagrément!

MÉNÉLAS
Soit! Mais vous allez me venger
de celui qui m'ose outrager!

AGAMEMNON
à Pâris
Va-t'en, jeune enjôleur,
ta conduite toe fait horreur!

PÂRIS
M'en aller tout seul sans Hélène!
Alors, mes seigneurs, il faudra
pour l'enlever que je revienne!

LES ROIS, CALCHAS, BACCHIS, LE CHOEUR
Va, pars, séducteur, va plus vite que ça!

HÉLÈNE
à part, à Pâris
Va-t'en, va-t'en, mon amour te suivra!
Je crains leur fureur;
Va, dérobe à leur colère,
mon fier séducteur,
cette tête qui m'est chère!

TOUS
excepté Hélène et Pâris
Un vil séducteur
nous insulte et nous outrage.
En Grecs pleins de coeur,
faisons-lui plier bagage.

PÂRIS
J'ai pour moi la reine
et les dieux aussi!
Ce n'est pas la peine
de crier ainsi.
Quand Vénus ordonne,
pourquoi s'insurger?
il faut qu'elle sonne,
l'heure du berger!

CHOEUR
Va-t'en! Va-t'en!

PÂRIS
Quand Vénus ordonne,
pourquoi s'insurger?

CHOEUR
Va-t'en! Va-t'en!
Un vil séducteur
nous insulte et nous outrage.
Eu Grecs pleins de cour,
faisons-lui plier bagage.

PÂRIS
Je ne vous crains pas!
Et je ris de votre outrage,
car dans les combats,
j'ai dû prouver mon courage!

AGAMEMNON
File, file, file,
plus vite que ça,
car je sens la bile
qui me monte là!

HÉLÈNE
Va-t'en, va-t'en, mon amour te suivra!

CHOEUR
Eile, file, file,
plus vite que ça,
car je sens la bile
qui me monte là!
Va-t'en, pars!

PÂRIS
A Pâris, on n'a jamais dit
file, file, file! …
Et je sens aussi la
Bile, bile, bile,
qui me monte là!
Je ne vous crains pas!
Et je ris de votre outrage,
car dans les combats,
j'ai dû prouver mon courage!

HÉLÈNE
Ah Je crains leur fureur
Va, dérobe à leur colère,
Mon fier séducteur,
Cette tête qui m'est chère!

TOUS
excepté Hélène et Pâris
Un vil séducteur
nous insulte et nous outrage!
En Grecs pleins de coeur,
faisons-lui plier bagage!



|新しいページ|検索|ページ一覧|RSS|@ウィキご利用ガイド | 管理者にお問合せ
|ログイン|