オペラ作曲家別索引

オペラ対訳完成

その他対訳完成

このサイトについて

アクセス数

  • 今日  -
  • 昨日  -
  • 累計  -

翻訳エンジン


bose_soundlink_color_ii



Acte V.

Le Theatre change, et represente des Jardins agreables.


Scene premiere.


Celænus, Cybele, Melisse.

CELÆNUS
Vous m'ôtez Sangaride? inhumaine Cybele;
Est-ce le prix du zele
Que j'ai fait avec soin éclater à vos yeux?
Préparez-vous ainsi la douceur éternelle
Dont vous devez combler ces lieux?
Est-ce ainsi que les Rois sont protegez des Dieux?
Divinité cruelle,
Descendez - vous des Cieux
Pour troubler un amour fidelle?
Et pour venir m'ôter ce que j'aime le mieux?

CYBELE
J'aimois Atys, l'Amour a fait mon injustice;
Il a pris soin de mon suplice;
Et si vous êtes outragé,
Bien-tôt vous serez trop vengé,
Atys adore Sangaride.

CELÆNUS
Atys l'adore? ah le perfide!

CYBELE
L'Ingrat vous trahissoit, et vouloit me trahir:
Il s'est trompé lui-même en croiant m'ébloüir.
Les Zephirs l'ont laissé seul avec ce qu'il aime,
Dans ces aimables lieux;
Je m'y suis cachée à leurs yeux;
J'y viens d'être témoin de leur amour extrêmes,

CELÆNUS
O Ciel! Atys plairoit aux yeux qui m'ont charme?

CYBELE
Eh pouvez-vous douter qu'Atys ne soit aimé?
Non, non, jamais amour n'eût tant de violence,
Ils ont juré cent fois de s'aimer malgré nous,
Et de braver notre vengeance;
Ils nous ont appellés cruels, tyrans, jaloux;
Enfin leurs coeurs d'intelligence,
Tous deux ... ah je frémis au moment que j'y pence!
Tous deux s'abandonnoient à des transports si doux,
Que je n'ai pû garder plus long-tems le silence,
N'y retenir l'état de mon juste couroux.

CELÆNUS
La mort est pour leur crime une peine legere.

CYBELE
Mon coeur à les punir est assez engagé;
Je vous l'ai déja dit, croiés-en ma colere,
Bientôt vous serés trop vengé.


Scene II.


Atys, Sangaride, Cybele, Celænus, Melisse, Troupe de Prêtresse de Cybele.

CYBELE ET CELÆNUS
Venés vous livrer au supplice.

ATYS ET SANGARIDE
Quoi! la Terre et le Ciel contre nous sont armés?
Souffrirés-vous qu'on nous punisse?

CYBELE ET CELÆNUS
Oubliés vous votre injustice!

ATYS ET SANGARIDE
Ne vous souvient-il plus de nous avoir aimés?

CYBELE ET CELÆNUS
Vous changés mon amour en haine légitime.

ATYS ET SANGARIDE
Pouvés-vous condamner
L'Amour qui nous anime?
Si c'est un crime,
Quel crime est plus à pardonner?

CYBELE ET CELÆNUS
Perfide, deviés-vous me taire
Que c'étoit vainement que je voulois vous plaire?

ATYS ET SANGARIDE
Ne pouvant suivre vos desirs,
Nous croions ne pouvoir mieux faire
Que de vous épargner de mortels déplaisirs.

CYBELE
D'un supplice cruel craignés l'horreur extrême.

CYBELE ET CELÆNUS
Craignez un funeste trépas.

ATYS ET SANGARIDE
Vangez-vous, s'il le faut, ne me pardonnez pas,
Mais pardonnez à ce que j'aime.

CYBELE ET CELÆNUS
C'est peu de nous trahir, vous nous bravez, Ingrats?

ATYS ET SANGARIDE
Serés-vous sans pitié?

CYBELE ET CELÆNUS
Perdés toute esperance.

ATYS ET SANGARIDE
L'Amour nous a forcez à vous faire une offence,
Il demande grace pour nous.

CYBELE ET CELÆNUS
L'Amour en courroux
Demande vengeance.

CYBELE
Toi qui porte par tout et la rage et l'horreur,
Cesse de tourmenter les criminelles Ombres,
Vien, cruelle Alecton, sors des Royaumes sombres,
Inspire au coeur d'Atys ta barbare fureur.


Scene III.


Alecton, Atys, Sangaride, Cybele, Celænus, Melisse, Idas, Doris, Troupe de Prêtresses de Cybele, Choeur de Phrygiens.

Alecton sort des Enfers, tenant à la main un Flambeau qu'elle secouë sur la tête d'Atys.

ATYS
Ciel! quelle vapeur m'environne!
Tous mes sens sont troublez, je frémis, je frissonne,
Je tremble, et tout à coup, une infernale ardeur
Vient enflammer mon sang, et dévorer mon coeur.
Dieux! que vois-je? le Ciel s'arme contre la Terre?
Quel desordre! quel bruit! quel éclat de tonnerre!
Quels abîmes profonds sous mes pas sont ouverts!
Que de fantômes vains sont sortis des Enfers!

Il parle à Cybele qu'il prend pour Sangaride.

Sangaride, ah fuiez la mort que vous prépare
Une Divinité barbare:
C'est votre seul peril qui cause ma terreur.

SANGARIDE
Atys, reconnoissés votre funeste erreur.

ATYS prenant Sangaride pour un Monstre.
Quel Monstre vient à nous! quelle fureur le guide!
Ah respecte, cruel, l'aimable Sangaride.

SANGARIDE
Atys, mon cher Atys,

ATYS
Quels hurlemens affreux!

CELÆNUS à Sangaride.
Fuiez, sauvez-vous de sa rage.

ATYS tenant à la main le Coûteau sacré qui sert aux sacrifices.
Il faut combattre; Amour, seconde mon courage.

Atys court aprés Sangaride, qui fuit dans un des côtez du theatre.

CELÆNUS, et le Choeur.
Arrête, arrête malheureux.

CELÆNUS court aprés Atys.

SANGARIDE dans un des côtez du theatre.
Atys!

LES CHOEURS
O Ciel!

SANGARIDE
Je meurs.

LE CHOEUR
Atys, Atys lui-même
Fait périr ce qu'il aime!

CELÆNUS revenant sur le theatre.
Je n'ai pû retenir ses efforts furieux,
Sangaride expire à vos yeux.

CYBELE
Atys me sacrifie une indigne Rivale.
Partagez avec moi la douceur sans égale,
Que l'on goûte en vengeant un amour outragé.
Je vous l'avois promis.

CELÆNUS
O promesse fatale!
Sangaride n'est plus, et je suis trop vengé.

Celænus se retire au côté du theatre, où est Sangaride morte.



Scene IV.


Atys, Cybele, Melisse, Idas, Choeur de Phrygiens.

ATYS
Que je viens d'immoler une grande victime!
Sangaride est sauvée, et c'est par ma valeur.

CYBELE touchant Atys.
Acheve ma vengeance, Atys, connoi ton crime,
Et reprend ta raison pour sentir ton malheur.

ATYS
Un calme heureux succede aux troubles de mon coeur.
Sangaride, Nymphe charmante,
Qu'êtes-vous devenuë, où puis-je avoir recours?
Divinité toute-puissante,
Cybele, aiez pitié de nos tendres amours,
Rendés-moi Sangaride, épargnés ses beaux jours.

Cybele montrant à Atys Sangaride morte.

Tu la peux voir, regarde.

ATYS
Ah! quelle barbarie!
Sangaride a perdu la vie!
Ah! quelle main cruelle! ah quel coeur inhumain! ....

CYBELE
Les coups dont elle meurt sont de ta propre main.

ATYS
Moi, j'aurois immolé la Beauté qui m'enchante?
O Ciel! ma main sanglante
Est de ce crime horrible un témoin trop certain!

LE CHOEUR
Atys lui-même,
Fait perir ce qu'il aime.

ATYS
Quoi, Sangaride est morte? Atys est son boureau!
Quelle vengeance, ô Dieu! quel suplice nouveau!
Quelles horreurs sont comparables
Aux horreurs que je sens?
Dieux cruels, Dieux impitoiables,
N'êtes-vous tout puissants
Que pour faire des miserables?

CYBELE
Atys, je vous ai trop aimé:
Cet amour par vous-même en courroux transformé
Fait voir encor sa violence:
Jugez, Ingrat, jugez en ce funeste jour,
De la grandeur de mon amour
Par la grandeur de ma vengeance.

ATYS
Barbare! quel amour qui prend soin d'inventer
Les plus horribles maux que la rage peut faire!
Bien-heureux qui peut éviter
Le malheur de vous plaire.
O Dieux! injustes Dieux! que n'êtes-vous mortels?
Faut-il que pour vous seul vous gardiez la vengeance?
C'est trop, c'est trop souffrir leur cruelle puissance,
Chassons-les d'ici bas, renversons leurs Autels.
Quoi Sangaride est morte? Atys, Atys lui même
Fait perir ce qu'il aime.

LE CHOEUR
Atys, Atys lui-même
Fait perir ce qu'il aime.

CYBELE ordonnant d'emporter le Corps de Sangaride morte.
Otés ce triste objet.

ATYS
Ah! ne m'arrachez pas
Ce qui reste de tant d'appas:
En fussiez-vous jalouse encore,
Il faut que je l'adore
Jusques dans l'horreur du trépas.



Scene V.


Cybele, Melisse.

CYBELE
Je commence à trouver sa peine trop cruelle,
Une tendre pitié r'appelle
L'Amour que mon courroux croioit avoir banni,
Ma Rivale n'est plus, Atys n'est plus coupable,
Qu'il est aisé d'aimer un criminel aimable
Aprés l'avoir puni.
Que son desespoir m'épouvente!
Ses jours sont en peril, et j'en frémis d'effroi:
Je veux d'un soin si cher ne me fier qu'à moi,
Allons ... mais quel spectacle à mes yeux se presente?
C'est Atys mourant que je voi!


Scene VI.


Atys, Idas, Cybele, Melisse, Prêtresses de Cybele.

IDAS soûtenant Atys.
Il s'est percé le sein, et mes soins pour sa vie
N'ont pû prévenir sa fureur.

CYBELE
Ah! c'est ma barbarie,
C'est moi, qui lui perce le coeur.

ATYS
Je meurs, l'Amour me guide
Dans la nuit du trépas;
Je vais où sera Sangaride,
Inhumaine, je vais où vous ne serez pas.

ATYS ET CYBELE
Il est doux de mourir
Avec ce que l'on aime.

CYBELE
Que mon amour funeste armé contre moi-même,
Me peut-il vous venger de toutes mes rigueurs.

ATYS
Je suis assez vengé, vous m'aimez, et je meurs.

CYBELE
Malgré le destin implacable
Qui rend de ton trépas l'arrêt irrevocable,
Atys, sois à jamais l'objet de mes amours;
Reprens un sort nouveau, deviens un Arbre aimable
Que Cybele aimera toujours.

Atys prend la forme de l'Arbre aimé de la Déesse Cybele, que l'on æpelle Pin.

CYBELE
Venez furieux Corybantes,
Venez joindre à mes cris vos clameurs éclatantes;
Venez, Nymphes des Eaux, venez Dieux des Forêts,
Par vos plaintes les plus touchantes
Secondez mes tristes regrets.



Scene VII.


Cybele, Troupe de Nymphes des Eaux, troupe de Divinitez des Bois, troupe de Corybantes.

CYBELE
Atys, l'aimable Atys, avec tous ses attraits,
Descend dans la nuit éternelle,
Mais malgré la mort cruelle,
L'Amour de Cybele
Ne mourra jamais.
Sous une nouvelle figure,
Atys est ranimé par mon pouvoir divin;
Celebrez son nouveau destin,
Pleurez sa funeste avanture.

CHOEUR DES NYMPHES DES EAUX, ET DES DIVINITEZ DES BOIS
Celebrons son nouveau destin,
Pleurons sa funeste avanture.

CYBELE
Que cet Arbre sacré
Soit reveré
De toute la Nature.
Qu'il s'éleve au-dessus des arbres les plus beaux;
Qu'il soit voisin des Cieux, qu'il regne sur les eaux:
Qu'il ne puisse brûler que d'une flâme pure.
Que cet Arbre sacré
Soit reveré
De toute la Nature.

Le Choeur répéte ces trois derniers Vers.

CYBELE
Que ces rameaux soient toujours verds:
Que les plus rigoureux hyvers
Ne leur fasse jamais d'injure,
Que cet Arbre sacré
Soit reveré
De toute la Nature.

Le Choeur répéte ces trois derniers Vers.


CYBELE ET LE CHOEUR DES DIVINITEZ DES BOIS, ET DES EAUX
Quelle douleur!

CYBELE ET LE CHOEUR DES CORIBANTES
Ah! quelle rage!

CYBELE ET LES CHOEURS
Ah! quel malheur!

CYBELE
Atys au Printemps de son âge
Périt comme une fleur,
Qu'un soudain orage
Renverse et ravage.

CYBELE LE CHOEUR DES DIVINITEZ DES BOIS, ET DES EAUX
Quelle douleur!

CYBELE ET LE CHOEUR DES CORIBANTES
Ah! quelle rage!

CYBELE ET LES CHOEURS
Ah! quel malheur!

Les Divinitez des Bois et des Eaux, avec les Corybantes, honorent le nouvel arbre, et le consacrent à Cybele. Les regrets des Divinitez des Bois et des Eaux, et les cris des Corybantes sont secondez et terminez par des tremblemens de Terre, par des Eclairs, et par des éclats de Tonnerre.

CYBELE, ET LE CHOEUR DES DIVINITEZ DES BOIS, ET DES EAUX
Que le malheur d'Atys afflige tout le monde.

CYBELE ET LE CHOEUR DES CORYBANTES
Que tout sente ici bas,
L'horreur d'un si cruel trépas.

CYBELE ET LE CHOEUR DES DIVINITEZ DES BOIS, ET DES EAUX
Penetrons tous les coeurs d'une douleur profonde:
Que les Bois, que les Eaux, perdent tous leurs appas.

CYBELE ET LE CHOEUR DES CORYBANTES
Que le Tonnerre nous réponde;
Que la Terre fremisse, et tremble sous nos pas.

CYBELE ET LE CHOEUR DES DIVINITEZ DES BOIS ET DES EAUX
Que le malheur d'Atys afflige tout le monde.

TOUS ENSEMBLE
Que tout sente, ici-bas,
L'horreur d'un si cruel trépas.

Fin du cinquième et dernier Acte.
Acte V.

Le Theatre change, et represente des Jardins agreables.


Scene premiere.


Celænus, Cybele, Melisse.

CELÆNUS
Vous m'ôtez Sangaride? inhumaine Cybele;
Est-ce le prix du zele
Que j'ai fait avec soin éclater à vos yeux?
Préparez-vous ainsi la douceur éternelle
Dont vous devez combler ces lieux?
Est-ce ainsi que les Rois sont protegez des Dieux?
Divinité cruelle,
Descendez - vous des Cieux
Pour troubler un amour fidelle?
Et pour venir m'ôter ce que j'aime le mieux?

CYBELE
J'aimois Atys, l'Amour a fait mon injustice;
Il a pris soin de mon suplice;
Et si vous êtes outragé,
Bien-tôt vous serez trop vengé,
Atys adore Sangaride.

CELÆNUS
Atys l'adore? ah le perfide!

CYBELE
L'Ingrat vous trahissoit, et vouloit me trahir:
Il s'est trompé lui-même en croiant m'ébloüir.
Les Zephirs l'ont laissé seul avec ce qu'il aime,
Dans ces aimables lieux;
Je m'y suis cachée à leurs yeux;
J'y viens d'être témoin de leur amour extrêmes,

CELÆNUS
O Ciel! Atys plairoit aux yeux qui m'ont charme?

CYBELE
Eh pouvez-vous douter qu'Atys ne soit aimé?
Non, non, jamais amour n'eût tant de violence,
Ils ont juré cent fois de s'aimer malgré nous,
Et de braver notre vengeance;
Ils nous ont appellés cruels, tyrans, jaloux;
Enfin leurs coeurs d'intelligence,
Tous deux ... ah je frémis au moment que j'y pence!
Tous deux s'abandonnoient à des transports si doux,
Que je n'ai pû garder plus long-tems le silence,
N'y retenir l'état de mon juste couroux.

CELÆNUS
La mort est pour leur crime une peine legere.

CYBELE
Mon coeur à les punir est assez engagé;
Je vous l'ai déja dit, croiés-en ma colere,
Bientôt vous serés trop vengé.


Scene II.


Atys, Sangaride, Cybele, Celænus, Melisse, Troupe de Prêtresse de Cybele.

CYBELE ET CELÆNUS
Venés vous livrer au supplice.

ATYS ET SANGARIDE
Quoi! la Terre et le Ciel contre nous sont armés?
Souffrirés-vous qu'on nous punisse?

CYBELE ET CELÆNUS
Oubliés vous votre injustice!

ATYS ET SANGARIDE
Ne vous souvient-il plus de nous avoir aimés?

CYBELE ET CELÆNUS
Vous changés mon amour en haine légitime.

ATYS ET SANGARIDE
Pouvés-vous condamner
L'Amour qui nous anime?
Si c'est un crime,
Quel crime est plus à pardonner?

CYBELE ET CELÆNUS
Perfide, deviés-vous me taire
Que c'étoit vainement que je voulois vous plaire?

ATYS ET SANGARIDE
Ne pouvant suivre vos desirs,
Nous croions ne pouvoir mieux faire
Que de vous épargner de mortels déplaisirs.

CYBELE
D'un supplice cruel craignés l'horreur extrême.

CYBELE ET CELÆNUS
Craignez un funeste trépas.

ATYS ET SANGARIDE
Vangez-vous, s'il le faut, ne me pardonnez pas,
Mais pardonnez à ce que j'aime.

CYBELE ET CELÆNUS
C'est peu de nous trahir, vous nous bravez, Ingrats?

ATYS ET SANGARIDE
Serés-vous sans pitié?

CYBELE ET CELÆNUS
Perdés toute esperance.

ATYS ET SANGARIDE
L'Amour nous a forcez à vous faire une offence,
Il demande grace pour nous.

CYBELE ET CELÆNUS
L'Amour en courroux
Demande vengeance.

CYBELE
Toi qui porte par tout et la rage et l'horreur,
Cesse de tourmenter les criminelles Ombres,
Vien, cruelle Alecton, sors des Royaumes sombres,
Inspire au coeur d'Atys ta barbare fureur.


Scene III.


Alecton, Atys, Sangaride, Cybele, Celænus, Melisse, Idas, Doris, Troupe de Prêtresses de Cybele, Choeur de Phrygiens.

Alecton sort des Enfers, tenant à la main un Flambeau qu'elle secouë sur la tête d'Atys.

ATYS
Ciel! quelle vapeur m'environne!
Tous mes sens sont troublez, je frémis, je frissonne,
Je tremble, et tout à coup, une infernale ardeur
Vient enflammer mon sang, et dévorer mon coeur.
Dieux! que vois-je? le Ciel s'arme contre la Terre?
Quel desordre! quel bruit! quel éclat de tonnerre!
Quels abîmes profonds sous mes pas sont ouverts!
Que de fantômes vains sont sortis des Enfers!

Il parle à Cybele qu'il prend pour Sangaride.

Sangaride, ah fuiez la mort que vous prépare
Une Divinité barbare:
C'est votre seul peril qui cause ma terreur.

SANGARIDE
Atys, reconnoissés votre funeste erreur.

ATYS prenant Sangaride pour un Monstre.
Quel Monstre vient à nous! quelle fureur le guide!
Ah respecte, cruel, l'aimable Sangaride.

SANGARIDE
Atys, mon cher Atys,

ATYS
Quels hurlemens affreux!

CELÆNUS à Sangaride.
Fuiez, sauvez-vous de sa rage.

ATYS tenant à la main le Coûteau sacré qui sert aux sacrifices.
Il faut combattre; Amour, seconde mon courage.

Atys court aprés Sangaride, qui fuit dans un des côtez du theatre.

CELÆNUS, et le Choeur.
Arrête, arrête malheureux.

CELÆNUS court aprés Atys.

SANGARIDE dans un des côtez du theatre.
Atys!

LES CHOEURS
O Ciel!

SANGARIDE
Je meurs.

LE CHOEUR
Atys, Atys lui-même
Fait périr ce qu'il aime!

CELÆNUS revenant sur le theatre.
Je n'ai pû retenir ses efforts furieux,
Sangaride expire à vos yeux.

CYBELE
Atys me sacrifie une indigne Rivale.
Partagez avec moi la douceur sans égale,
Que l'on goûte en vengeant un amour outragé.
Je vous l'avois promis.

CELÆNUS
O promesse fatale!
Sangaride n'est plus, et je suis trop vengé.

Celænus se retire au côté du theatre, où est Sangaride morte.



Scene IV.


Atys, Cybele, Melisse, Idas, Choeur de Phrygiens.

ATYS
Que je viens d'immoler une grande victime!
Sangaride est sauvée, et c'est par ma valeur.

CYBELE touchant Atys.
Acheve ma vengeance, Atys, connoi ton crime,
Et reprend ta raison pour sentir ton malheur.

ATYS
Un calme heureux succede aux troubles de mon coeur.
Sangaride, Nymphe charmante,
Qu'êtes-vous devenuë, où puis-je avoir recours?
Divinité toute-puissante,
Cybele, aiez pitié de nos tendres amours,
Rendés-moi Sangaride, épargnés ses beaux jours.

Cybele montrant à Atys Sangaride morte.

Tu la peux voir, regarde.

ATYS
Ah! quelle barbarie!
Sangaride a perdu la vie!
Ah! quelle main cruelle! ah quel coeur inhumain! ....

CYBELE
Les coups dont elle meurt sont de ta propre main.

ATYS
Moi, j'aurois immolé la Beauté qui m'enchante?
O Ciel! ma main sanglante
Est de ce crime horrible un témoin trop certain!

LE CHOEUR
Atys lui-même,
Fait perir ce qu'il aime.

ATYS
Quoi, Sangaride est morte? Atys est son boureau!
Quelle vengeance, ô Dieu! quel suplice nouveau!
Quelles horreurs sont comparables
Aux horreurs que je sens?
Dieux cruels, Dieux impitoiables,
N'êtes-vous tout puissants
Que pour faire des miserables?

CYBELE
Atys, je vous ai trop aimé:
Cet amour par vous-même en courroux transformé
Fait voir encor sa violence:
Jugez, Ingrat, jugez en ce funeste jour,
De la grandeur de mon amour
Par la grandeur de ma vengeance.

ATYS
Barbare! quel amour qui prend soin d'inventer
Les plus horribles maux que la rage peut faire!
Bien-heureux qui peut éviter
Le malheur de vous plaire.
O Dieux! injustes Dieux! que n'êtes-vous mortels?
Faut-il que pour vous seul vous gardiez la vengeance?
C'est trop, c'est trop souffrir leur cruelle puissance,
Chassons-les d'ici bas, renversons leurs Autels.
Quoi Sangaride est morte? Atys, Atys lui même
Fait perir ce qu'il aime.

LE CHOEUR
Atys, Atys lui-même
Fait perir ce qu'il aime.

CYBELE ordonnant d'emporter le Corps de Sangaride morte.
Otés ce triste objet.

ATYS
Ah! ne m'arrachez pas
Ce qui reste de tant d'appas:
En fussiez-vous jalouse encore,
Il faut que je l'adore
Jusques dans l'horreur du trépas.



Scene V.


Cybele, Melisse.

CYBELE
Je commence à trouver sa peine trop cruelle,
Une tendre pitié r'appelle
L'Amour que mon courroux croioit avoir banni,
Ma Rivale n'est plus, Atys n'est plus coupable,
Qu'il est aisé d'aimer un criminel aimable
Aprés l'avoir puni.
Que son desespoir m'épouvente!
Ses jours sont en peril, et j'en frémis d'effroi:
Je veux d'un soin si cher ne me fier qu'à moi,
Allons ... mais quel spectacle à mes yeux se presente?
C'est Atys mourant que je voi!


Scene VI.


Atys, Idas, Cybele, Melisse, Prêtresses de Cybele.

IDAS soûtenant Atys.
Il s'est percé le sein, et mes soins pour sa vie
N'ont pû prévenir sa fureur.

CYBELE
Ah! c'est ma barbarie,
C'est moi, qui lui perce le coeur.

ATYS
Je meurs, l'Amour me guide
Dans la nuit du trépas;
Je vais où sera Sangaride,
Inhumaine, je vais où vous ne serez pas.

ATYS ET CYBELE
Il est doux de mourir
Avec ce que l'on aime.

CYBELE
Que mon amour funeste armé contre moi-même,
Me peut-il vous venger de toutes mes rigueurs.

ATYS
Je suis assez vengé, vous m'aimez, et je meurs.

CYBELE
Malgré le destin implacable
Qui rend de ton trépas l'arrêt irrevocable,
Atys, sois à jamais l'objet de mes amours;
Reprens un sort nouveau, deviens un Arbre aimable
Que Cybele aimera toujours.

Atys prend la forme de l'Arbre aimé de la Déesse Cybele, que l'on æpelle Pin.

CYBELE
Venez furieux Corybantes,
Venez joindre à mes cris vos clameurs éclatantes;
Venez, Nymphes des Eaux, venez Dieux des Forêts,
Par vos plaintes les plus touchantes
Secondez mes tristes regrets.



Scene VII.


Cybele, Troupe de Nymphes des Eaux, troupe de Divinitez des Bois, troupe de Corybantes.

CYBELE
Atys, l'aimable Atys, avec tous ses attraits,
Descend dans la nuit éternelle,
Mais malgré la mort cruelle,
L'Amour de Cybele
Ne mourra jamais.
Sous une nouvelle figure,
Atys est ranimé par mon pouvoir divin;
Celebrez son nouveau destin,
Pleurez sa funeste avanture.

CHOEUR DES NYMPHES DES EAUX, ET DES DIVINITEZ DES BOIS
Celebrons son nouveau destin,
Pleurons sa funeste avanture.

CYBELE
Que cet Arbre sacré
Soit reveré
De toute la Nature.
Qu'il s'éleve au-dessus des arbres les plus beaux;
Qu'il soit voisin des Cieux, qu'il regne sur les eaux:
Qu'il ne puisse brûler que d'une flâme pure.
Que cet Arbre sacré
Soit reveré
De toute la Nature.

Le Choeur répéte ces trois derniers Vers.

CYBELE
Que ces rameaux soient toujours verds:
Que les plus rigoureux hyvers
Ne leur fasse jamais d'injure,
Que cet Arbre sacré
Soit reveré
De toute la Nature.

Le Choeur répéte ces trois derniers Vers.


CYBELE ET LE CHOEUR DES DIVINITEZ DES BOIS, ET DES EAUX
Quelle douleur!

CYBELE ET LE CHOEUR DES CORIBANTES
Ah! quelle rage!

CYBELE ET LES CHOEURS
Ah! quel malheur!

CYBELE
Atys au Printemps de son âge
Périt comme une fleur,
Qu'un soudain orage
Renverse et ravage.

CYBELE LE CHOEUR DES DIVINITEZ DES BOIS, ET DES EAUX
Quelle douleur!

CYBELE ET LE CHOEUR DES CORIBANTES
Ah! quelle rage!

CYBELE ET LES CHOEURS
Ah! quel malheur!

Les Divinitez des Bois et des Eaux, avec les Corybantes, honorent le nouvel arbre, et le consacrent à Cybele. Les regrets des Divinitez des Bois et des Eaux, et les cris des Corybantes sont secondez et terminez par des tremblemens de Terre, par des Eclairs, et par des éclats de Tonnerre.

CYBELE, ET LE CHOEUR DES DIVINITEZ DES BOIS, ET DES EAUX
Que le malheur d'Atys afflige tout le monde.

CYBELE ET LE CHOEUR DES CORYBANTES
Que tout sente ici bas,
L'horreur d'un si cruel trépas.

CYBELE ET LE CHOEUR DES DIVINITEZ DES BOIS, ET DES EAUX
Penetrons tous les coeurs d'une douleur profonde:
Que les Bois, que les Eaux, perdent tous leurs appas.

CYBELE ET LE CHOEUR DES CORYBANTES
Que le Tonnerre nous réponde;
Que la Terre fremisse, et tremble sous nos pas.

CYBELE ET LE CHOEUR DES DIVINITEZ DES BOIS ET DES EAUX
Que le malheur d'Atys afflige tout le monde.

TOUS ENSEMBLE
Que tout sente, ici-bas,
L'horreur d'un si cruel trépas.

Fin du cinquième et dernier Acte.



|新しいページ|検索|ページ一覧|RSS|@ウィキご利用ガイド | 管理者にお問合せ
|ログイン|