オペラ作曲家別索引

オペラ対訳完成

その他対訳完成

このサイトについて

アクセス数

  • 今日  -
  • 昨日  -
  • 累計  -

翻訳エンジン


bose_soundlink_color_ii



第1部

ヘロデの夢

N° 1

LE RÉCITANT >語り部
そのとき、まぐさ桶に、イエスは生まれおちた。
しかしまだいかなる奇跡も知らしめられてはいない。
だがすでに力を持つものは恐れ、
持たないものは希望を抱いた。

みなが待っていた...

しかるに、学べよ、キリスト者たち、如何なる恐ろしき罪が
ユダヤ人の王に恐怖を暗示するのかを、
そして天啓が、倹しい馬屋におられる
イエスの父母に主を遣わしたもうたことを

SCÈNE I

エルサレムの通り。衛兵の一団。酔ったローマ兵たち。


N° 2 – 夜の行進曲

UN CENTURION >百人隊長
誰だ近づくのは?

POLYDORUS >ポリドリュス
(パトロールを命じながら)
ローマだ!

CENTURION
入れ!

POLYDORUS
止まれ!

CENTURION
ポリドリュス!
お前を知ってるぞ、チベレの砦の兵であろう。

POLYDORUS
確かに、ガリアに赴任していたのだが
ご存じの司法官がようやく解放してくれたのだ。
Mais il m’a sans raison
Imposé pour prison
Cette triste cité, pour y voir ses folies
Et d’un roitelet juif garder les insomnies.

CENTURION
ヘロデ王はいかがか?

POLYDORUS
夢を見て怯えておられる。
至る所で裏切り者を見ると言って、
日がな一日、教えを乞うている。
それに朝から晩まで
ヘロデ王に心を配らねばなるまい。
我々に付きまとっているという始末だ。

CENTURION
おかしな君主様だ!
だが行くのだ、警備を続けよ。

POLYDORUS
それもそうだ。それではさらばだ!Jupiter le confonde !

警備兵の一群は再び行進し去ってゆく

SCÈNE II

ヘロデ王の宮殿内部 ヘロデ王ひとり

N° 3 – ヘロデ王のアリア

HÉRODE
またこの夢じゃ!またあのガキじゃ。
Qui doit me détrôner.
Et ne savoir que croire
De ce présage menaçant
Pour ma vie et ma gloire!
Ô misère des rois!
Régner et ne pas vivre,
A tous donner des lois,
Et désirer de suivre
Le chevrier au fond des bois!
Ô nuit profonde
Qui tient le monde
Dans le repos plongé,
A mon sein ravagé
Donne la paix une heure,
Et que ton voile effleure
Mon front d’ennuis chargé ...
O misère des rois, etc.
Effort stérile!
Le sommeil fuit;
Et ma plainte inutile
Ne hâte point ton cours, interminable nuit.

SCÈNE III

POLYDORUS
陛下!

HÉRODE
Lâches, tremblez!
Je sais tenir encore
剣を持て ...

POLYDORUS
お待ちを!

HÉRODE
(彼がわかって)
ああ!お前か、ポリドリュス。
何の知らせじゃ?

POLYDORUS
陛下、ユダヤの神官たちが
ちょうど集まってございます、
ご命令通り。

HÉRODE
やっとか!

POLYDORUS
あちらにおります。

HÉRODE
近うよれ!

SCÈNE IV

神官たちが入ってくる

N° 4

CHŒUR DE DEVINS
Les sages de Judée,
Ô roi, te reconnaissent
Pour un prince savant et généreux;
Ils te sont dévoués.
Parle, qu’attends-tu d’eux?

HÉRODE
Qu’ils veuillent m’éclairer,
Est-il quelque remède
Au souci dévorant
Qui dès longtemps m’obsède?

DEVINS
Quel est-il?

HÉRODE
Chaque nuit
Le même songe m’épouvante;
Toujours une voix grave et lente
Me répète ces mots: "Ton heureux temps s’enfuit!
Un enfant vient de naître
Qui fera disparaître
Ton trône et ton pouvoir."
Puis-je de vous savoir
Si cette terreur qui m’accable
Est fondée,
Et comment ce danger redoutable
Peut être détourné?

DEVINS
Les esprits le sauront,
Et par nous consultés
Bientôt ils répondront.

(Les devins font des évolutions cabalistiques et procèdent à la conjuration.)

DEVINS
La voix dit vrai, seigneur.
Un enfant vient de naître
Qui fera disparaître
Ton trône et ton pouvoir.
Mais nul ne peut savoir
Ni son nom, ni sa race.

HÉRODE
Que faut-il que je fasse?

DEVINS
Tu tomberas, à moins que l’on ne satisfasse
Les noirs esprits, et si, pour conjurer le sort,
Des enfants nouveaux-nés tu n’ordonnes la mort.

HÉRODE
Eh bien! par le fer qu’ils périssent!
Je ne puis hésiter.
Que dans Jérusalem,
A Nazareth, à Bethléem,
Sur tous les nouveaux-nés
Mes coups s’appesantissent!
Malgré les cris, malgré les pleurs
De tant de mères éperdues,
Des rivières de sang vont être répandues.
Je serai sourd à ces douleurs.
La beauté, la grâce, ni l’âge
Ne feront faiblir mon courage
Il faut un terme à mes terreurs.

DEVINS
Oui ! oui ! par le fer qu’ils périssent!
N’hésite pas.
Que dans Jérusalem,
A Nazareth, à Bethléem,
Sur tous les nouveaux-nés
Tes coups s’appesantissent !
Oui, malgré les cris, malgré les pleurs
De tant de mères éperdues,
Les rivières de sang qui seront répandues,
Demeure sourd à ces douleurs!
Que rien n’ébranle ton courage!
Et vous, pour attiser sa rage,
Esprits, redoublez ses terreurs!

HÉRODE
Non, non! Que dans Jérusalem, etc.

SCÈNE V

L’étable de Bethléem

N° 5 – 二重唱

MARIE >マリア
Ô mon cher fils, donne cette herbe tendre
A ces agneaux qui vers toi vont bêlant;
Ils sont si doux ! laisse, laisse-les prendre.
Ne les fais pas languir, ô mon enfant.
Mon cher enfant, donne cette herbe tendre, etc.

MARIE, JOSEPH >マリア、ヨゼフ
Répands encor ces fleurs sur leur litière.
Ils sont heureux de tes dons, cher enfant;
Vois leur gaîté, vois leurs jeux, vois leur mère
Tourner vers toi son regard caressant.

MARIE
Oh! sois béni, mon cher et tendre enfant!

JOSEPH
Oh! sois béni, divin enfant!

SCÈNE VI

N° 6

CHŒUR D’ANGES INVISIBLES
ヨゼフ!マリア!
お聞きなさい!

MARIE, JOSEPH
精霊だ、
Est-ce bien vous?

ANGES >天使
お前の息子を救わねば、
たいへんな危険が迫っている、
マリア。

MARIE
ああ、神様、我が子がですって!

ANGES
そうです、ゆくのです
Et de vos pas bien dérober la trace;
Dès ce soir au désert vers l’Égypte il faut fuir.

MARIE, JOSEPH
A vos ordres soumis, purs esprits de lumière,
Avec Jésus au désert nous fuirons.
Mais accordez à notre humble prière
La prudence, la force, et nous le sauverons.

ANGES
La puissance céleste
Saura de vos pas écarter
Toute rencontre funeste.

MARIE, JOSEPH
En hâte, allons tout préparer.

ANGES
ホザンナ!ホザンナ!
PREMIÈRE PARTIE

Le songe d’Hérode

N° 1

LE RÉCITANT
Dans la crèche, en ce temps, Jésus venait de naître.
Mais nul prodige encor ne l’avait fait connaître;
Et déjà les puissants tremblaient,
Déjà les faibles espéraient.

Tous attendaient ...

Or apprenez, chrétiens, quel crime épouvantable
Au roi des Juifs alors suggéra la terreur,
Et le céleste avis que, dans leur humble étable
Aux parents de Jésus envoya le Seigneur.

SCÈNE I

Une rue de Jérusalem. Un corps de garde. Soldats romains faisant une ronde de nuit.

N° 2 – Marche nocturne

UN CENTURION
Qui vient ?

POLYDORUS
(le commandant de la patrouille)
Rome!

CENTURION
Avancez!

POLYDORUS
Halte!

CENTURION
Polydorus!
Je te croyais déjà, soldat, aux bords du Tibre.

POLYDORUS
J’y serais en effet si Gallus
Notre illustre préteur, m’eut enfin laissé libre.
Mais il m’a sans raison
Imposé pour prison
Cette triste cité, pour y voir ses folies
Et d’un roitelet juif garder les insomnies.

CENTURION
Que fait Hérode?

POLYDORUS
Il rêve, il tremble,
Il voit partout des traîtres, il assemble
Son conseil chaque jour;
Et du soir au matin
Il faut sur lui veiller;
Il nous obsède enfin.

CENTURION
Ridicule tyran!
Mais va, poursuis ta ronde.

POLYDORUS
Il le faut bien. Adieu ! Jupiter le confonde !

La patrouille se remet en marche et s’éloigne.

SCÈNE II

L’intérieur du palais d’Hérode. Hérode seul.

N° 3 – Air d’Hérode

HÉRODE
Toujours ce rêve! encore cet enfant
Qui doit me détrôner.
Et ne savoir que croire
De ce présage menaçant
Pour ma vie et ma gloire!
Ô misère des rois!
Régner et ne pas vivre,
A tous donner des lois,
Et désirer de suivre
Le chevrier au fond des bois!
Ô nuit profonde
Qui tient le monde
Dans le repos plongé,
A mon sein ravagé
Donne la paix une heure,
Et que ton voile effleure
Mon front d’ennuis chargé ...
O misère des rois, etc.
Effort stérile!
Le sommeil fuit;
Et ma plainte inutile
Ne hâte point ton cours, interminable nuit.

SCÈNE III

POLYDORUS
Seigneur!

HÉRODE
Lâches, tremblez!
Je sais tenir encore
Une épée ...

POLYDORUS
Arrêtez!

HÉRODE
(le reconnaissant)
Ah! c’est toi, Polydore.
Que viens-tu m’annoncer?

POLYDORUS
Seigneur, les devins juifs
Viennent de s’assembler
Par vos ordres.

HÉRODE
Enfin!

POLYDORUS
Ils sont là.

HÉRODE
Qu’ils paraissent!

SCÈNE IV

Les devins entrent.

N° 4

CHŒUR DE DEVINS
Les sages de Judée,
Ô roi, te reconnaissent
Pour un prince savant et généreux;
Ils te sont dévoués.
Parle, qu’attends-tu d’eux?

HÉRODE
Qu’ils veuillent m’éclairer,
Est-il quelque remède
Au souci dévorant
Qui dès longtemps m’obsède?

DEVINS
Quel est-il?

HÉRODE
Chaque nuit
Le même songe m’épouvante;
Toujours une voix grave et lente
Me répète ces mots: "Ton heureux temps s’enfuit!
Un enfant vient de naître
Qui fera disparaître
Ton trône et ton pouvoir."
Puis-je de vous savoir
Si cette terreur qui m’accable
Est fondée,
Et comment ce danger redoutable
Peut être détourné?

DEVINS
Les esprits le sauront,
Et par nous consultés
Bientôt ils répondront.

(Les devins font des évolutions cabalistiques et procèdent à la conjuration.)

DEVINS
La voix dit vrai, seigneur.
Un enfant vient de naître
Qui fera disparaître
Ton trône et ton pouvoir.
Mais nul ne peut savoir
Ni son nom, ni sa race.

HÉRODE
Que faut-il que je fasse?

DEVINS
Tu tomberas, à moins que l’on ne satisfasse
Les noirs esprits, et si, pour conjurer le sort,
Des enfants nouveaux-nés tu n’ordonnes la mort.

HÉRODE
Eh bien! par le fer qu’ils périssent!
Je ne puis hésiter.
Que dans Jérusalem,
A Nazareth, à Bethléem,
Sur tous les nouveaux-nés
Mes coups s’appesantissent!
Malgré les cris, malgré les pleurs
De tant de mères éperdues,
Des rivières de sang vont être répandues.
Je serai sourd à ces douleurs.
La beauté, la grâce, ni l’âge
Ne feront faiblir mon courage
Il faut un terme à mes terreurs.

DEVINS
Oui ! oui ! par le fer qu’ils périssent!
N’hésite pas.
Que dans Jérusalem,
A Nazareth, à Bethléem,
Sur tous les nouveaux-nés
Tes coups s’appesantissent !
Oui, malgré les cris, malgré les pleurs
De tant de mères éperdues,
Les rivières de sang qui seront répandues,
Demeure sourd à ces douleurs!
Que rien n’ébranle ton courage!
Et vous, pour attiser sa rage,
Esprits, redoublez ses terreurs!

HÉRODE
Non, non! Que dans Jérusalem, etc.

SCÈNE V

L’étable de Bethléem

N° 5 – Duo

MARIE
Ô mon cher fils, donne cette herbe tendre
A ces agneaux qui vers toi vont bêlant;
Ils sont si doux ! laisse, laisse-les prendre.
Ne les fais pas languir, ô mon enfant.
Mon cher enfant, donne cette herbe tendre, etc.

MARIE, JOSEPH
Répands encor ces fleurs sur leur litière.
Ils sont heureux de tes dons, cher enfant;
Vois leur gaîté, vois leurs jeux, vois leur mère
Tourner vers toi son regard caressant.

MARIE
Oh! sois béni, mon cher et tendre enfant!

JOSEPH
Oh! sois béni, divin enfant!

SCÈNE VI

N° 6

CHŒUR D’ANGES INVISIBLES
Joseph! Marie!
Écoutez-nous.

MARIE, JOSEPH
Esprits de vie,
Est-ce bien vous?

ANGES
Il faut sauver ton fils
Qu’un grand péril menace,
Marie.

MARIE
Ô ciel, mon fils!

ANGES
Oui, vous devez partir
Et de vos pas bien dérober la trace;
Dès ce soir au désert vers l’Égypte il faut fuir.

MARIE, JOSEPH
A vos ordres soumis, purs esprits de lumière,
Avec Jésus au désert nous fuirons.
Mais accordez à notre humble prière
La prudence, la force, et nous le sauverons.

ANGES
La puissance céleste
Saura de vos pas écarter
Toute rencontre funeste.

MARIE, JOSEPH
En hâte, allons tout préparer.

ANGES
Hosanna! Hosanna!




|新しいページ|検索|ページ一覧|RSS|@ウィキご利用ガイド | 管理者にお問合せ
|ログイン|