オペラ作曲家別索引

オペラ対訳完成

その他対訳完成

対訳一部完成

このサイトについて

アクセス数

  • 今日  -
  • 昨日  -
  • 累計  -

翻訳エンジン


bose_soundlink_color_ii



ACTE PREMIER

Le jour de la Feria

CRIS DE FOULE
derrière le rideau
Alza! alza! alza!
Le rideau se lève. Une place publique en Espagne.
A droite une hôtellerie. A gauche la demeure de la belle Dulcinée. Foule, grand mouvement, danses, beuveries.
Alza! Alza! Olé etc.
en désignant la maison de Dulcinée; gaîment
Vivat Dulcineée, fantasque et fêtée!
Vivat! Vivat! Vivat!
Alza! Alza! etc.

Arrivent alors les 4 amoureux sous le balcon de Dulcinée

PEDRO, GARCIAS, RODRIGUEZ, JUAN
Belle, dont le charme est l'empire,
Faites l'aumône d'un sourire,
Et d'un regard de vos grands yeux
À nos pauvres coeurs amoureux,
Dulcinée, enchanteresse,
Pour un instant
Délaisse le nouvel amant
Que t'a choisi ta fantaisie;
Et parais
Devant tes sujets,
Ô Dulcinée! Ô souveraine!
Dulcinée! Reine! Gentille Reine!

TOUS
Parais!

LA FOULE
Anda! Alza! Anda!

Les Danses reprennent
Dulcinée apparaît sur le balcon. Les Danses s'arrêtent.
Les 4 amoureux avec joie apercevant Dulcinée.

PEDRO, GARCIAS, RODRIGUEZ, JUAN
Dulcinée!

LA FOULE
se courbant avec admiration
Dulcinée!

DULCINÉE
gaie, debout sur le balcon
Alza! Alza!
à la foule, amusée
Quand la femme a vingt ans, la majesté surpême
Ne doit pas avoir grands attraits!
L'on possède un beau diadème,
Mais après, mes amis: après? après?
On vit dans une apothéose,
Vos jours, sont de gloire entourés,
Mais il doit manquer quelque chose
Ou quelqu'un, ou quelqu'un...
gaîment
Ah! Comme vous voudrez.

TOUS
Tous, à Dulcinée, en l'applaudissant avec enthousiasme
Belle dont le charme est l'empire;
Dulcinée! Reine! Sois notre Reine!

DULCINÉE
chaleureusement
Alza!
Quand la femme a vingt ans,
D'hommages l'on vous environne
Durant le jour; oui, mais la nuit...
Parce qu'on porte une couronne...
Le temps d'amour s'enfuit.
Hélas! Hélas!
Et pour calmer le coeur morose
Et les ennuis exaspérés,
Il doit bien manquer quelque chose
Ou quelqu'un, ou quelqu'un...
Ah! Comme vous voudrez.

TOUS
Dulcinée! Reine! Sois notre Reine!
Alza!

DULCINÉE
Alza! Alza!
à tous, avec effusion
Amis, à tous, ici,merci!
Amis, merci, merci!

Elle disparaît pendant les acclamations joyeuses de la foule qui se répand sur la place.
La foule s'est répandue sur la place et dans les rues avoisinantes.
Rodriguez et Juan causent à l'écart.

RODRIGUEZ
légèrement
Dulcinée est certes jolie,
Mais on doit l'aimer seulement
Comme on cueille une fleur, un matin de printemps,
Autrement c'est folie!

JUAN
avec un soupir attristé
Je l'adore pourtant,
Cette perverse enchanteresse.

RODRIGUEZ
avec pitié
Si tu l'aimes d'amour fervent...
Que de tristesse tu te réserves,
Mon pauvre ami!

Très au loin on entend des rires et des acclamations; c'est la venue de Don Quichotte et de Sancho qui en est la cause.

RODRIGUEZ
rieur, ayant regardé au loin pour se rendre compte d'où venaient ces rumeurs joyeuses.
Pour te désennuyer,
Regarde Don Quichotte et son gros écuyer.

JUAN
avec un rire méprisant
Ce fantoche grotesque,
Ce vieux fou pédantesque,
Qui déclare que Dulcinée
Est la "Dame De ses pensées!"
Tandis que celle-ci se rit de lui!

RODRIGUEZ
avec fermeté
Tant pis! Car il est brave
Et franc comme une lame...

JUAN
moqueur
Et beau!

RODRIGUEZ
sincère
De la beauté merveilleuse de l'âme.

JUAN
méprisant
Certes, il est extravagant,
Toqué, cocasse, inélégant.

RODRIGUEZ
Mais il secourt la veuve et les enfants sans mère.

JUAN
Apôtre halluciné?

RODRIGUEZ
Porté par la Chimère,
Il parcourt plaines et vallons,
Escalade les pics,
Poursuit les chemins longs.

JUAN
rieur
Ah! c'est un être exquis!

RODRIGUEZ
De très haute envergure
Que le bon Chevalier...

JUAN
terminant ironiquement la phrase
...de la Longue Figure!

LA FOULE
par groupes, au fond de la place; regardant au dehors
Allégresse!
autre groupe
Allégresse!
Les acclamations se rapprochent. Groupes venant du dehors et annonçant la venue de Don Quichotte.
Allégresse!
groupes venant du dehors; de même
Allégresse!

Don Quichotte est monté sur Rossinante; il a la lance au poing.
Sancho est sur son Grison. Entrée comique. Les enfants les précèdent en faisant la roue. La Foule s'amuse en les acclamant, des bonnets sautent en l'air. Don Quichotte est revêtu de sa vieille armure, casqué de son armet. Toute la foule entourant Don Quichotte impassible et Sancho radieux.

LA FOULE
en acclamations joyeuse
Vive Don Quichotte de la Manche!
Vive le fidèle et bon Sanche!
Vivat pour Rossinante... et l'âne et l'écuyer!
Allégresse! Allégresse!
Vive Don Quichotte de la Manche!
Vive, vive le bon Sanche!
Allégresse! Allégresse!
Vive Don Quichotte de la Manche!
Vive, vive le bon Sanche!
Vive le Chevalier Don Quichotte de la Manche!
Vive Sanche! Vive Rossinante et l'âne!
Allégresse! Allégresse! Allégresse!
Vive le Chevalier et son l'écuyer!
Vive Don Quichotte!
Allégresse! Allégresse!
à tue-tête
Vive le Chevalier et son écuyer!
Vive Don Quichotte!
en acclamations
Vive Don Quichotte de la Manche!
Don Quichotte de la Manche
Et le fidèle et bon Sancho!
Vive le Chevalier Don Quichotte!!

DON QUICHOTTE
sur son cheval; il a gardé sa lance et dit, ravi, à Sancho
C'est merveille de voir comme l'on me connaît!

Don Quichotte descend de cheval; les deux montures sont remises à un valet.

SANCHO
la bouche s'épatant d'un énorme rire
Même-moi, gros benêt,
Je prends ma large part des vivats qu'on adresse.

Il serre joyeusement les mains tendues.
Des pauvres, des estropiés, viennent, tendant leurs chapeaux rapiècés.

DON QUICHOTTE
à Sancho
Sancho, vide ta poche, et réjouis ces gueux
Car il faut qu'aujourd'hui nous soyons tous heureux!
brandissant sa lance, les yeux au ciel
Vivent les Séraphins, les Archanges, les Trônes!

SANCHO
piteux
Notre pauvre souper qui se fond en aumônes.

DON QUICHOTTE
pendant que Sancho distribue l'argent à tout la canaille
Donne! donne! donne!
Sois généreux mon fils!
Et tâche comme moi d'être jeune... amoureux.

LA FOULE
acclamant Don Quichotte
Vive Don Quichotte! Don Quichotte!
Don Quichotte! Don Quichotte!

DON QUICHOTTE
avec enthousiasme, entouré par la foule, jeune, ardente
Ah! c'est beau la jeunesse, et bon quoiqu'on en dise!

LA FOULE
Ah! c'est beau la jeunesse, et bon quoiqu'on en dise!

DON QUICHOTTE
avec élan
Cette gaité m'emparadise!
avec amour, avec une chaude tendresse
Je voudrais que la joie embaumât les chemins,
La bonté la coeur des humains,
Qu'un éternel soleil il luminât les plaines,
heureux et calme
Que les bois éventés par de fraîches haleines
N'eussent que des parfums et des fruits savoureux,
Des ruisseaux chantant clair, et que tout fût heureux!

Acclamations; la foule jette des brassées de fleurs à Don Quichotte.
C'est comme un défilé qui passe devant le Chevalier.

LA FOULE
Allégresse! Allégresse!
Vivat! Don Quichotte! Don Quichotte!
Don Quichotte! Don Quichotte!

DON QUICHOTTE, SANCHO
à la foule
Merci! Merci!

LA FOULE
frénétiquement
Vive le Chevalier Don Quichotte de la Manche!
Vive Sanche! Vive Rossinante et l'âne!
Allégresse! Allégresse! Allégresse! Allégresse!

La place se vide peu à peu; le défilé se désagrège.

LA FOULE
8 ténors, rieurs; en passant
Vive le Chevalier!
8 sopranos, rieuses; en passant
Vive le Chevalier!
6 contraltos, rieuses; en passant
Vive le Chevalier!
4 basses, en sortant, en riant
Vivat!
4 ténors, rieurs; en sortant
Vive le Chevalier!
6 ténors, au dehors
Vivat!
4 barytons, au dehors
Vivat!

Le crépuscule commence; très peu d'abord.
Don Quichotte envoie un long baiser à la fenêtre de Dulcinée.

DON QUICHOTTE
avec une passion exubérante; montrant le balcon
O Dulcinée!

SANCHO
l'interrompant; en exagérant le cri passioné de Don Quichotte
Ah!!! Vous allez ameuter alcade, régidor,
riant
Peut-être réveiller le Cid Campéador!
Maître, je serais fier de voir la noble dame,
Mais c'est plus fort que moi, mon gosier me réclame...
Cette rouge lueur, qui me clignote au loin,
C'est l'auberge où j'aurai grand soin
De me saoûler, non d'allégresse,
Mais de la vraie et bonne ivresse!

DON QUICHOTTE
froid
Laisse-moi!

SANCHO
goguenard
Seigneur, Sous ce balcon, goûtez votre bonheur.
lui retirant son bonnet
Je suis votre assoiffé, mais humble serviteur.
Sancho s'en va, tout en chantant ce vieux refrain
Ah! Comme on vous héberge
Dans cette auberge!
Ah! Comme on vous héberge
Dans cette auberge!
Dans cette auberge!
en s'éloignant
Dans cette auberge!
gros rires
Ah! ah!
ACTE PREMIER

Le jour de la Feria

CRIS DE FOULE
derrière le rideau
Alza! alza! alza!
Le rideau se lève. Une place publique en Espagne.
A droite une hôtellerie. A gauche la demeure de la belle Dulcinée. Foule, grand mouvement, danses, beuveries.
Alza! Alza! Olé etc.
en désignant la maison de Dulcinée; gaîment
Vivat Dulcineée, fantasque et fêtée!
Vivat! Vivat! Vivat!
Alza! Alza! etc.

Arrivent alors les 4 amoureux sous le balcon de Dulcinée

PEDRO, GARCIAS, RODRIGUEZ, JUAN
Belle, dont le charme est l'empire,
Faites l'aumône d'un sourire,
Et d'un regard de vos grands yeux
À nos pauvres coeurs amoureux,
Dulcinée, enchanteresse,
Pour un instant
Délaisse le nouvel amant
Que t'a choisi ta fantaisie;
Et parais
Devant tes sujets,
Ô Dulcinée! Ô souveraine!
Dulcinée! Reine! Gentille Reine!

TOUS
Parais!

LA FOULE
Anda! Alza! Anda!

Les Danses reprennent
Dulcinée apparaît sur le balcon. Les Danses s'arrêtent.
Les 4 amoureux avec joie apercevant Dulcinée.

PEDRO, GARCIAS, RODRIGUEZ, JUAN
Dulcinée!

LA FOULE
se courbant avec admiration
Dulcinée!

DULCINÉE
gaie, debout sur le balcon
Alza! Alza!
à la foule, amusée
Quand la femme a vingt ans, la majesté surpême
Ne doit pas avoir grands attraits!
L'on possède un beau diadème,
Mais après, mes amis: après? après?
On vit dans une apothéose,
Vos jours, sont de gloire entourés,
Mais il doit manquer quelque chose
Ou quelqu'un, ou quelqu'un...
gaîment
Ah! Comme vous voudrez.

TOUS
Tous, à Dulcinée, en l'applaudissant avec enthousiasme
Belle dont le charme est l'empire;
Dulcinée! Reine! Sois notre Reine!

DULCINÉE
chaleureusement
Alza!
Quand la femme a vingt ans,
D'hommages l'on vous environne
Durant le jour; oui, mais la nuit...
Parce qu'on porte une couronne...
Le temps d'amour s'enfuit.
Hélas! Hélas!
Et pour calmer le coeur morose
Et les ennuis exaspérés,
Il doit bien manquer quelque chose
Ou quelqu'un, ou quelqu'un...
Ah! Comme vous voudrez.

TOUS
Dulcinée! Reine! Sois notre Reine!
Alza!

DULCINÉE
Alza! Alza!
à tous, avec effusion
Amis, à tous, ici,merci!
Amis, merci, merci!

Elle disparaît pendant les acclamations joyeuses de la foule qui se répand sur la place.
La foule s'est répandue sur la place et dans les rues avoisinantes.
Rodriguez et Juan causent à l'écart.

RODRIGUEZ
légèrement
Dulcinée est certes jolie,
Mais on doit l'aimer seulement
Comme on cueille une fleur, un matin de printemps,
Autrement c'est folie!

JUAN
avec un soupir attristé
Je l'adore pourtant,
Cette perverse enchanteresse.

RODRIGUEZ
avec pitié
Si tu l'aimes d'amour fervent...
Que de tristesse tu te réserves,
Mon pauvre ami!

Très au loin on entend des rires et des acclamations; c'est la venue de Don Quichotte et de Sancho qui en est la cause.

RODRIGUEZ
rieur, ayant regardé au loin pour se rendre compte d'où venaient ces rumeurs joyeuses.
Pour te désennuyer,
Regarde Don Quichotte et son gros écuyer.

JUAN
avec un rire méprisant
Ce fantoche grotesque,
Ce vieux fou pédantesque,
Qui déclare que Dulcinée
Est la "Dame De ses pensées!"
Tandis que celle-ci se rit de lui!

RODRIGUEZ
avec fermeté
Tant pis! Car il est brave
Et franc comme une lame...

JUAN
moqueur
Et beau!

RODRIGUEZ
sincère
De la beauté merveilleuse de l'âme.

JUAN
méprisant
Certes, il est extravagant,
Toqué, cocasse, inélégant.

RODRIGUEZ
Mais il secourt la veuve et les enfants sans mère.

JUAN
Apôtre halluciné?

RODRIGUEZ
Porté par la Chimère,
Il parcourt plaines et vallons,
Escalade les pics,
Poursuit les chemins longs.

JUAN
rieur
Ah! c'est un être exquis!

RODRIGUEZ
De très haute envergure
Que le bon Chevalier...

JUAN
terminant ironiquement la phrase
...de la Longue Figure!

LA FOULE
par groupes, au fond de la place; regardant au dehors
Allégresse!
autre groupe
Allégresse!
Les acclamations se rapprochent. Groupes venant du dehors et annonçant la venue de Don Quichotte.
Allégresse!
groupes venant du dehors; de même
Allégresse!

Don Quichotte est monté sur Rossinante; il a la lance au poing.
Sancho est sur son Grison. Entrée comique. Les enfants les précèdent en faisant la roue. La Foule s'amuse en les acclamant, des bonnets sautent en l'air. Don Quichotte est revêtu de sa vieille armure, casqué de son armet. Toute la foule entourant Don Quichotte impassible et Sancho radieux.

LA FOULE
en acclamations joyeuse
Vive Don Quichotte de la Manche!
Vive le fidèle et bon Sanche!
Vivat pour Rossinante... et l'âne et l'écuyer!
Allégresse! Allégresse!
Vive Don Quichotte de la Manche!
Vive, vive le bon Sanche!
Allégresse! Allégresse!
Vive Don Quichotte de la Manche!
Vive, vive le bon Sanche!
Vive le Chevalier Don Quichotte de la Manche!
Vive Sanche! Vive Rossinante et l'âne!
Allégresse! Allégresse! Allégresse!
Vive le Chevalier et son l'écuyer!
Vive Don Quichotte!
Allégresse! Allégresse!
à tue-tête
Vive le Chevalier et son écuyer!
Vive Don Quichotte!
en acclamations
Vive Don Quichotte de la Manche!
Don Quichotte de la Manche
Et le fidèle et bon Sancho!
Vive le Chevalier Don Quichotte!!

DON QUICHOTTE
sur son cheval; il a gardé sa lance et dit, ravi, à Sancho
C'est merveille de voir comme l'on me connaît!

Don Quichotte descend de cheval; les deux montures sont remises à un valet.

SANCHO
la bouche s'épatant d'un énorme rire
Même-moi, gros benêt,
Je prends ma large part des vivats qu'on adresse.

Il serre joyeusement les mains tendues.
Des pauvres, des estropiés, viennent, tendant leurs chapeaux rapiècés.

DON QUICHOTTE
à Sancho
Sancho, vide ta poche, et réjouis ces gueux
Car il faut qu'aujourd'hui nous soyons tous heureux!
brandissant sa lance, les yeux au ciel
Vivent les Séraphins, les Archanges, les Trônes!

SANCHO
piteux
Notre pauvre souper qui se fond en aumônes.

DON QUICHOTTE
pendant que Sancho distribue l'argent à tout la canaille
Donne! donne! donne!
Sois généreux mon fils!
Et tâche comme moi d'être jeune... amoureux.

LA FOULE
acclamant Don Quichotte
Vive Don Quichotte! Don Quichotte!
Don Quichotte! Don Quichotte!

DON QUICHOTTE
avec enthousiasme, entouré par la foule, jeune, ardente
Ah! c'est beau la jeunesse, et bon quoiqu'on en dise!

LA FOULE
Ah! c'est beau la jeunesse, et bon quoiqu'on en dise!

DON QUICHOTTE
avec élan
Cette gaité m'emparadise!
avec amour, avec une chaude tendresse
Je voudrais que la joie embaumât les chemins,
La bonté la coeur des humains,
Qu'un éternel soleil il luminât les plaines,
heureux et calme
Que les bois éventés par de fraîches haleines
N'eussent que des parfums et des fruits savoureux,
Des ruisseaux chantant clair, et que tout fût heureux!

Acclamations; la foule jette des brassées de fleurs à Don Quichotte.
C'est comme un défilé qui passe devant le Chevalier.

LA FOULE
Allégresse! Allégresse!
Vivat! Don Quichotte! Don Quichotte!
Don Quichotte! Don Quichotte!

DON QUICHOTTE, SANCHO
à la foule
Merci! Merci!

LA FOULE
frénétiquement
Vive le Chevalier Don Quichotte de la Manche!
Vive Sanche! Vive Rossinante et l'âne!
Allégresse! Allégresse! Allégresse! Allégresse!

La place se vide peu à peu; le défilé se désagrège.

LA FOULE
8 ténors, rieurs; en passant
Vive le Chevalier!
8 sopranos, rieuses; en passant
Vive le Chevalier!
6 contraltos, rieuses; en passant
Vive le Chevalier!
4 basses, en sortant, en riant
Vivat!
4 ténors, rieurs; en sortant
Vive le Chevalier!
6 ténors, au dehors
Vivat!
4 barytons, au dehors
Vivat!

Le crépuscule commence; très peu d'abord.
Don Quichotte envoie un long baiser à la fenêtre de Dulcinée.

DON QUICHOTTE
avec une passion exubérante; montrant le balcon
O Dulcinée!

SANCHO
l'interrompant; en exagérant le cri passioné de Don Quichotte
Ah!!! Vous allez ameuter alcade, régidor,
riant
Peut-être réveiller le Cid Campéador!
Maître, je serais fier de voir la noble dame,
Mais c'est plus fort que moi, mon gosier me réclame...
Cette rouge lueur, qui me clignote au loin,
C'est l'auberge où j'aurai grand soin
De me saoûler, non d'allégresse,
Mais de la vraie et bonne ivresse!

DON QUICHOTTE
froid
Laisse-moi!

SANCHO
goguenard
Seigneur, Sous ce balcon, goûtez votre bonheur.
lui retirant son bonnet
Je suis votre assoiffé, mais humble serviteur.
Sancho s'en va, tout en chantant ce vieux refrain
Ah! Comme on vous héberge
Dans cette auberge!
Ah! Comme on vous héberge
Dans cette auberge!
Dans cette auberge!
en s'éloignant
Dans cette auberge!
gros rires
Ah! ah!

|新しいページ|検索|ページ一覧|RSS|@ウィキご利用ガイド | 管理者にお問合せ
|ログイン|