オペラ作曲家別索引

オペラ対訳完成

その他対訳完成

対訳一部完成

このサイトについて

アクセス数

  • 今日  -
  • 昨日  -
  • 累計  -

翻訳エンジン


bose_soundlink_color_ii



N° 10 – Air

CASSANDRE
Non, je ne verrai pas la déplorable fête
Où s’enivre, en espoir d’un brillant avenir,
Ce peuple condamné, que rien, hélas! n’arrête
Sur la pente du gouffre. Ô cruel souvenir!
Gloire de la Patrie!... Et voir s’évanouir
Du bonheur le plus pur la séduisante image!
Ô Chorèbe! Ô Priam!... Vains efforts de courage,
Des pleurs d’angoisse inondent mon visage!

N° 11 – Final : Marche troyenne

On entend le cortège dans un grand éloignement.

CASSANDRE
De mes sens éperdus... est-ce une illusion?
Les chœurs sacrés d’Ilion!

CHŒUR
Du roi des dieux, ô fille aimée,
Du casque et de la lance armée,
Sage guerrière aux regards doux,
A nos destins sois favorable,
Rends Ilion inébranlable,
Belle Pallas, protège-nous.

CASSANDRE
Quoi, déjà le cortège!... Au loin je l’aperçois!
L’ennemi vient et la ville est ouverte!...
Ce peuple fou qui se rue à sa perte
Semble avoir devancé les ordres de son Roi!
On entend le cortège plus près

CHŒUR
Du roi des dieux, ô fille aimée,
Du casque et de la lance armée,
Sage guerrière aux regards doux,
Entends nos voix, vierge sublime,
Aux sons des flûtes de Dindyme
Se mêler au plus haut des airs.
Que la trompette phrygienne
Unie à la lyre troyenne
Te porte nos pieux concerts!

CASSANDRE
L’éclat des chants augmente!
L’énorme machine roulant
S’avance!... la voici!

CHŒUR
entrant en scène
Du roi des dieux, ô fille aimée,
Du casque et de la lance armée,
Sage guerrière aux regards doux,
Souriante guirlande,
A l’entour de l’offrande
Dansez, heureux enfants !
Semez sur la ramée
La neige parfumée
Des muguets du printemps.
Pallas! protège-nous!

Les chants cessent brusquement. Le chœur s’agite en divers sens; quelques femmes sortent comme pour aller voir ce qui se passe hors de la scène et reviennent presque aussitôt.

QUELQUES HOMMES DU PEUPLE
Qu’est-ce donc? et pourquoi ce mouvement d’alarmes?

CASSANDRE
Jupiter! on hésite!
Et la foule s’agite!

LES FEMMES
Dans les flancs du colosse on entend un bruit d’armes...

CASSANDRE
On s’arrête... Ô dieux! Si...

LES HOMMES
Présage heureux! chantez, enfants!

Les chants reprennent avec plus d’éclat qu’auparavant.

TOUT LE CHŒUR
Fiers sommets de Pergame,
D’une joyeuse flamme
Rayonnez triomphants!

Le chœur reprend la suite du cortège et sort.

CASSANDRE
Arrêtez! arrêtez! Oui, la flamme, la hache!
Fouillez le flanc du monstrueux cheval!
Laocoon!... les Grecs!... il cache
Un piège infernal...
Ma voix se perd!... plus d’espérance!
Vous êtes sans pitié, grands dieux,
Pour ce peuple en démence!
Ô digne emploi de la toute-puissance,
Le conduire à l’abîme en lui fermant les yeux!
Elle écoute les derniers sons de la marche triomphale qu’on distingue encore et qui s’éteignent tout d’un coup.
Ils entrent, c’en est fait, le destin tient sa proie!
Sœur d’Hector, va mourir sous les débris de Troie!
Elle sort.
N° 10 – Air

CASSANDRE
Non, je ne verrai pas la déplorable fête
Où s’enivre, en espoir d’un brillant avenir,
Ce peuple condamné, que rien, hélas! n’arrête
Sur la pente du gouffre. Ô cruel souvenir!
Gloire de la Patrie!... Et voir s’évanouir
Du bonheur le plus pur la séduisante image!
Ô Chorèbe! Ô Priam!... Vains efforts de courage,
Des pleurs d’angoisse inondent mon visage!

N° 11 – Final : Marche troyenne

On entend le cortège dans un grand éloignement.

CASSANDRE
De mes sens éperdus... est-ce une illusion?
Les chœurs sacrés d’Ilion!

CHŒUR
Du roi des dieux, ô fille aimée,
Du casque et de la lance armée,
Sage guerrière aux regards doux,
A nos destins sois favorable,
Rends Ilion inébranlable,
Belle Pallas, protège-nous.

CASSANDRE
Quoi, déjà le cortège!... Au loin je l’aperçois!
L’ennemi vient et la ville est ouverte!...
Ce peuple fou qui se rue à sa perte
Semble avoir devancé les ordres de son Roi!
On entend le cortège plus près

CHŒUR
Du roi des dieux, ô fille aimée,
Du casque et de la lance armée,
Sage guerrière aux regards doux,
Entends nos voix, vierge sublime,
Aux sons des flûtes de Dindyme
Se mêler au plus haut des airs.
Que la trompette phrygienne
Unie à la lyre troyenne
Te porte nos pieux concerts!

CASSANDRE
L’éclat des chants augmente!
L’énorme machine roulant
S’avance!... la voici!

CHŒUR
entrant en scène
Du roi des dieux, ô fille aimée,
Du casque et de la lance armée,
Sage guerrière aux regards doux,
Souriante guirlande,
A l’entour de l’offrande
Dansez, heureux enfants !
Semez sur la ramée
La neige parfumée
Des muguets du printemps.
Pallas! protège-nous!

Les chants cessent brusquement. Le chœur s’agite en divers sens; quelques femmes sortent comme pour aller voir ce qui se passe hors de la scène et reviennent presque aussitôt.

QUELQUES HOMMES DU PEUPLE
Qu’est-ce donc? et pourquoi ce mouvement d’alarmes?

CASSANDRE
Jupiter! on hésite!
Et la foule s’agite!

LES FEMMES
Dans les flancs du colosse on entend un bruit d’armes...

CASSANDRE
On s’arrête... Ô dieux! Si...

LES HOMMES
Présage heureux! chantez, enfants!

Les chants reprennent avec plus d’éclat qu’auparavant.

TOUT LE CHŒUR
Fiers sommets de Pergame,
D’une joyeuse flamme
Rayonnez triomphants!

Le chœur reprend la suite du cortège et sort.

CASSANDRE
Arrêtez! arrêtez! Oui, la flamme, la hache!
Fouillez le flanc du monstrueux cheval!
Laocoon!... les Grecs!... il cache
Un piège infernal...
Ma voix se perd!... plus d’espérance!
Vous êtes sans pitié, grands dieux,
Pour ce peuple en démence!
Ô digne emploi de la toute-puissance,
Le conduire à l’abîme en lui fermant les yeux!
Elle écoute les derniers sons de la marche triomphale qu’on distingue encore et qui s’éteignent tout d’un coup.
Ils entrent, c’en est fait, le destin tient sa proie!
Sœur d’Hector, va mourir sous les débris de Troie!
Elle sort.



|新しいページ|検索|ページ一覧|RSS|@ウィキご利用ガイド | 管理者にお問合せ
|ログイン|